Départ de Madame Marois: La fin d’un grand chapitre

J’ai écouté en direct tout le point de presse de Madame Marois aujourd’hui. Elle a tenu à faire un bilan des réalisations de son parti, à offrir quelques consignes à son successeur et à confier aux Québécois qu’un de ses désirs, lorsqu’elle était une jeune femme, était de changer le monde. Les résultats de son action ne sont peut-être pas aussi bénéfiques qu’elle le croit, mais Pauline Marois aura effectivement imprimé sa marque sur plusieurs politiques publiques québécoises: en santé et en éducation, plus particulièrement.

Et puis, en l’écoutant livrer son message rempli d’émotions, je ne pouvais pas ne pas me dire, ni souhaiter, que j’assistais à un événement marquant. Une espèce de temps d’arrêt à un feu rouge. En fait, non seulement une page a été tournée aujourd’hui; c’est peut-être tout un chapitre qui prend fin.

Lire la suite

À Maurais "Light": Joanne à la Voix!

Ce matin, les gars de Maurais Live ont voulu que je raconte comment j’ai trouvé assister au 4e "live" de La Voix! Un petit Maurais "light" qui fait du bien de temps en temps.

Plus un petit bout politique sur mes attentes envers le PLQ et la CAQ. Ah oui! Et je remplis une promesse.

La chronique sur RadioEgo, sur SoundCloud et sur le site de RadioX

Bédard & Bédard: Les hommes de PKP

François Legault de la CAQ s’était indigné du fait que Pierre Karl Péladeau puisse être désigné ministre d’un éventuel cabinet péquiste. PKP doit vendre Québecor, selon Legault.

«C’est une question de gros bon sens, a-t-il dit. On ne peut pas avoir l’actionnaire important de la société qui contrôle le plus de médias au Québec qui fait de la politique.»

Je me demande bien comment il se sent en lisant l’article de Denis Lessard dans La Presse ce matin. En gros, voici ce que le journaliste raconte.

Lire la suite

Le défi de la CAQ

Comme on le sait, la CAQ agira à titre de 2e parti de l’Opposition. D’ici la prochaine élection, la CAQ aura donc l’opportunité de se qualifier comme l’alternative au PLQ et de clore ainsi un cycle politique caractérisé par le duo PQ-PLQ et par l’axe référendaire.

La CAQ saura-t-elle réussir là où l’ADQ avait échoué?

Il y a 7 ans, en 2007, l’ADQ de Mario Dumont s’était fait offrir la même opportunité. Impitoyable et carnassier, le PLQ de Jean Charest avait astucieusement discrédité l’image de son concurrent de même que celle de son équipe tout en récupérant quelques éléments de son programme politique. On connaît la suite.

Lire la suite

Le rejet du P’tit Québec?

" Le Parti québécois a perdu non pas à cause de ce qu’ils font, mais à cause de ce qu’ils sont". Puissant jugement s’il en est un, et qui est fait, de surcroît, par le péquiste Jonathan Valois, commentateur à Franchement Martineau et à TVA Nouvelles (et ancien député péquiste de même qu’ancien président du PQ).

PORTRAIT DE PÉQUISTE

"De ce qu’ils sont…" Mais qui sont-ils donc, ces péquistes aujourd’hui? Si on en croit un sondage réalisé pour le compte du Journal de Montréal paru samedi le 5 avril dernier, les partisans du Parti québécois carburent essentiellement sur le thème de l’identité (langue, charte).  Seulement 7% d’entre eux identifient l’économie comme étant l’enjeu #1 qui influencera leur vote. Pour seulement 8% d’entre eux, ce sera l’état des finances publiques.

Lire la suite