L’après 7 avril: Sommes-nous prêts?

Je n’ai plus honte. Voilà, en gros, le sentiment qui m’habitait et qui a disparu hier après-midi alors que le PM Philippe Couillard annonçait son équipe ministérielle. Ça fait du bien. Ne pas avoir honte de son gouvernement. C’est déjà ça. Suis-je naïve? Peut-être. Mais reconnaissons tout de même le calibre assez exceptionnel de ce groupe de personnes.

Contraste, calibre et caractère

Premier constat: énorme contraste entre le 1er conseil des ministres du gouvernement Couillard et celui de Pauline Marois: celui des carrés rouges, des activistes écolos et des indépendantistes résolus à user de toutes les stratégies identito-chartistes possibles pour créer un contexte pré-référendaire.

Lire la suite

Moeurs de province, de François Ricard

MoeursDeProvinceDenise Bombardier avait raison. Lire le dernier essai de François Ricard, Moeurs de province, rend heureux.

Comme je ne suis pas une critique littéraire, je vous réfère plutôt à l’article de Daniel Lemay ou encore au passage de Madame Bombardier à l’émission Culture Club avec René-Homier Roy.

Je vais toutefois me faire plaisir en vous confiant que François Ricard m’a fait sourire, réfléchir et surtout fait jalouser les élèves du département de littérature de McGill qui ont pu jouir de son enseignement.

Lire la suite

Amenez-en des chicanes!

Comment se fait-il que les Québécois aient élu un parti qui, il y a seulement dix-huit mois, a été mis à la porte? Préfère-t-on la corruption du PLQ à la chicane référendaire? Aurait-on oublié toutes ces allégations, fondées ou non, portant sur les accointances entre le Parti libéral et le monde des affaires? Sur le financement via des prête-noms? Sur le financement "sectoriel" (sollicitation active des bénéficiaires de subventions et de contrats gouvernementaux par le PLQ)?

Aurait-on eu si peur du référendum (ou des chicanes) qu’on aurait oblitéré tout le reste et que la mémoire nous aurait fait défaut?

Pour ceux qui s’arrachent les cheveux pour comprendre, je vous offre ma théorie. Les gens ont rejeté le Parti québécois et réinstallé le PLQ pour deux raisons.

Lire la suite

Départ de Madame Marois: La fin d’un grand chapitre

J’ai écouté en direct tout le point de presse de Madame Marois aujourd’hui. Elle a tenu à faire un bilan des réalisations de son parti, à offrir quelques consignes à son successeur et à confier aux Québécois qu’un de ses désirs, lorsqu’elle était une jeune femme, était de changer le monde. Les résultats de son action ne sont peut-être pas aussi bénéfiques qu’elle le croit, mais Pauline Marois aura effectivement imprimé sa marque sur plusieurs politiques publiques québécoises: en santé et en éducation, plus particulièrement.

Et puis, en l’écoutant livrer son message rempli d’émotions, je ne pouvais pas ne pas me dire, ni souhaiter, que j’assistais à un événement marquant. Une espèce de temps d’arrêt à un feu rouge. En fait, non seulement une page a été tournée aujourd’hui; c’est peut-être tout un chapitre qui prend fin.

Lire la suite

À Maurais "Light": Joanne à la Voix!

Ce matin, les gars de Maurais Live ont voulu que je raconte comment j’ai trouvé assister au 4e "live" de La Voix! Un petit Maurais "light" qui fait du bien de temps en temps.

Plus un petit bout politique sur mes attentes envers le PLQ et la CAQ. Ah oui! Et je remplis une promesse.

La chronique sur RadioEgo, sur SoundCloud et sur le site de RadioX