Saccage à l’hôtel de ville – La "joke" de la libre négociation

SaccageHotelDeVilleHier, une bande de malfaiteurs ont saccagé l’Hôtel de ville de Montréal – en effet, peut-on au moins cesser de parler de "manifestants" s’il vous plaît?  La Presse raconte ce matin que:

Au moins trois agents de sécurité ont été légèrement blessés en tentant de s’interposer. L’un d’eux a reçu un coup de poing au visage lorsqu’il a tenté d’empêcher des manifestants de faire irruption dans la salle du conseil municipal. Le maire Denis Coderre était présent lorsqu’ils ont forcé leur entrée dans la salle du conseil. Il a finalement retraité alors que les feuilles et les verres d’eau volaient dans les airs.

Pendant une dizaine de minutes, les manifestants ont bruyamment assiégé le bureau de Denis Coderre. «Ils ont essayé de rentrer dans mon bureau, ils ont cassé des vitres, ils ont enlevé l’air climatisé, a relaté le maire.

Ce n’est pas tout. Tenez-vous bien:

Une demi-douzaine de policiers assistait à la scène, sans intervenir.

Lire la suite

Les braillards

RéjeanParentRéjean Parent, ex-président de la CSQ et maintenant répêché par le Journal de Montréal comme blogueur, est tanné des braillards. Les braillards? Ceux qui osent interroger les privilèges consentis à une autre époque, privilèges dont on peine à assurer la pérennité aujourd’hui.

Pour le chef syndicaliste (écoutez-le, il l’est toujours), le projet de loi #3 est "le moyen que nos ministres néolibéraux ont trouvé pour répondre aux doléances du patronat qui veulent depuis des années se débarrasser des régimes à prestations déterminées". Vous ne le saviez peut-être pas, mais le gouvernement "voudrait condamner l’ensemble des Québécois à vivre une retraite misérable." Lire la suite

Entrevue à Bouchard en parle: Automne chaud en perspective

Entrevue à Bouchard en parle ce matin: À quoi s’attendre pour l’automne: le projet de loi #3 sur le régime des retraite des employés municipaux, le mythe des congés de cotisation des municipalités, les arguments non pertinents des contestataires de la réforme, les forces de l’immobilisme auront-elles raison de la volonté exprimée du gouvernement?, les conditions de succès des deux commissions de révision des programmes et de la fiscalité.

Bravo aux jeunes libéraux!

Au Québec, malgré l’absence ou les faibles coûts de scolarité, seulement 44% des élèves inscrits à la formation pré-universitaire au Cégep obtiennent leur diplôme au bout des deux années du programme. Il en faut cinq pour atteindre un taux de 72%.

Pour la formation technique, les chiffres sont renversants. Seulement 32,5% des élèves terminent dans un délai de 3 ans. Tout juste un peu plus de la moitié (53%) arrivent au diplôme au bout de 5 ans.

Lire la suite

Pas d’unanimité québécoise anti-Israël et pro-Hamas

Résultat d’une initiative que j’ai appuyée ce matin dans Le Devoir, voici une lettre ouverte qui met en relief la prétendue unanimité québécoise anti-Israël et pro-Hamas ainsi qu’un article de Radio-Canada qui en fait mention.

LE DEVOIR, 5 août 2014

Nous sommes des Québécois de divers horizons, de toutes les régions du Québec, de gauche ou de droite, fédéralistes ou souverainistes, qui pratiquent cent et un métiers. Bien peu de chose nous rassemble politiquement, et pourtant, nous sentons l’urgence aujourd’hui de mettre de côté nos différences afin d’unir nos voix car :

Lire la suite

Fleuron québécois: vraiment?

Je m’apprêtais à écrire un texte sur la prétention des politiciens – tous partis confondus – qui s’improvisent entrepreneurs avec l’argent de nos impôts et de nos taxes. J’ai donc pris grand plaisir à lire le texte d’Adrien Pouliot dans la Presse d’aujourd’hui. Notre classe politique souffre-t-elle de "fleuronnite" aiguë, nous demande-t-il.

L’entreprise du jour qu’il faut "sauver", c’est Hexagone, si on écoute les prières du député péquiste Pierre Karl Péladeau, porte-parole en matière d’économie, d’entrepreneuriat, de PME et d’exportations.

Lire la suite

Au 93,3 avec Mathieu Boivin: Le tour de l’actualité politique

Le tour de l’actualité politique québécoise avec Mathieu Boivin au 93,3: les maladresses des ministres de Couillard, le bilan des 100 jours du gouvernement, l’erreur de jugement de Yves Bolduc, la cimenterie, une réforme des régimes de retraite et des salaires des députés, etc.