Plamondon, Depardieu et le John Galt d’Ayn Rand

DictionnaireLiberalisme

« Mais au Carnavalgrad des joli-pensants, l’escroquerie du Bien risque encore longtemps de faire office d’hymne national. »

Voilà comment se termine une récente chronique de l’essayiste français Mathieu Laine, auteur des deux essais La Grande Nurserie et Post-Politique, deux bouquins que j’ai lus et qui m’ont inspirée dans la rédaction de Pour en finir avec le Gouvernemaman.

Dans sa chronique d’aujourd’hui, Mario Dumont répond en quelque sorte au chroniqueur Mathieu Bock-Côté qui de son côté, trouve « moralement injustifiable – et pour tout dire, moralement scandaleux » ce qu’il appelle « le magasinage fiscal des ultrariches à la recherche d’un petit paradis détaxé ».

Lire la suite