Retour sur 2012 : L’année de la polarisation

2012Comment qualifier 2012? Pour ma part, 2012 aura été l’année où se sera révélé au grand jour la polarisation qui couvait au Québec depuis quelques années. Est-ce une bonne chose? Une mauvaise chose?

Je crois que c’est une bonne chose même si nous n’avons pas tout à fait réussi à débattre sur un ton civilisé, c’est le moins qu’on puisse dire. La pensée unique a effectivement foutu le camp et le fameux "consensus social" n’est plus qu’un mythe! La gauche s’est radicalisée et a pris la rue tandis que le citoyen-contribuable a vu les héritiers de la culture de la gratuité défier les injonctions de la cour qui auraient assuré aux étudiants désireux d’étudier d’accéder à leurs classes.

Note intéressante, les médias ne se sont pas nécessairement distingués par leur objectivité. Selon le bilan qu’en fait Influence Communication, la faction dite des carrés rouges a accaparé plus des trois quarts des mentions médiatiques (75,5 %), contre 15,5% pour les carrés blancs (favorables à une trêve) et 9 % pour les carrés verts (favorables à la hausse).

Radicalisation du discours du Parti québécois, campagne électorale, Commission Charbonneau, remise en liberté de Guy Turcotte, retour des obsessions linguistiques et d’une guerre des classes contre les soi-disants "riches" québécois : voilà quelques sujets dont j’ai traités dans mes blogues cette année.

Nous sommes au coeur d’un passage obligé qui amène désillusions, sentiment de trahison, désaffection mais qui peut être salutaire. Peut-être même que 2012 et 2013 seront un prélude à une nouvelle prise de conscience. Notre démocratie est fragile, nos institutions sont fragiles. Ceux qui nous gouvernent doivent assumer les conséquences de leurs mauvaises décisions tandis que le citoyen doit se réapproprier ses propres responsabilités.

Pour ceux que cela intéresse, voici mon Top-15 de textes et 3 YouTube qui reflètent comment j’ai vu 2012.

Grèves étudiantes et culture des droits acquis, 26 février 2012

Ici, on parle English? Shame on you!, 29 mars 2012

Caillou veut parler à la Ministre, 17 avril 2012

Quand nos élites encouragent la casse, 20 avril 2012

Speak Red, 28 mai 2012

Le PQ-Nouveau, 1er septembre 2012

Maudits soient les "riches" québécois!, 24 septembre 2012

Le socialisme, sauce Marois, 24 septembre 2012

Détester l’anglais: l’obsession de la pureté linguistique, 15 août 2012

Financement des école privées? Absolument!, 3 octobre 2012

Le public plus vertueux: Vraiment?, 25 octobre 2012

Le ministre des carrés rouges et le droit de grève, 14 novembre 2012

Daniel Breton et le manteau de la pauvreté, 29 novembre 2012

Guy Turcotte : Clémence ou démence?, 14 décembre 2012

Plamondon, Depardieu et le John Galt d’Ayn Rand, 18 décembre 2012

Les YouTube :

À Martineau: Débat avec Réjean Parent sur le droit de "grève" étudiante.

À Martineau: Ah! Les maudits riches

À Martineau: La loterie des rendez-vous dans les GMFs

About these ads

6 réflexions sur “Retour sur 2012 : L’année de la polarisation

  1. La Gratuité = Faire payer les autres pour ce dont nous jouissons!
    Bravo chères étudiants vous avez les valeurs à la bonne places…

    • Le supplément d’impôt payé grâce à une bonne éducation = un retour sur l’investissement dont jouira la société québécoise.

      Bravo l’ami tu as le raisonnement en panne en souhaitant faire payer en double les jeunes.

    • L
      La meilleure alternative a été invoqué par Gilles Duceppe ex-chef dy BQ:
      "Si les étudiants veulent la gratuité à 100% qu’ils s’engagent et signent un contrat de service civil pour une période donnée."

      Qu’en pensez-vous?

  2. L’année 2012 nous a permis de voir Jean Charest disparaître comme premier ministre mais il a été remplacé par quelqu’un qui semble diriger aussi le Québec dans la mauvaise direction. Pour connaître un état intéressant, il faut que son économie soit forte et Pauline Marois semble plus intéressée par la culture. Je crois que c’est un mauvais présage pour l’avenir du Québec. Quant à l’éducation, il faut en améliorer la qualité et ce n’est pas avec la philosophie des carrés rouges que nous y parviendrons. Tout compte fait, l’année 2012 donne des résultats avec de gros points d’interrogation.

  3. L’année 2012 se termine sur un bien mauvais choix; Pauline Marois comme Personnalité de l’année. Et au deuxième rang GND, LBB, MD nos trois entêtés jusqu’à la moelle. Le beau gâchis qu’ils ont fait!

    Autrement dit l’année 2012 se termine comme elle a commencé. C’est vraiment le monde à l’envers. J’en perd toute mes illusions! Il ne me reste qu’à souhaiter que 2013 soit une année chanceuse; que la raison reprenne ses Droits face à la go-gauche qui croit avoir tous les droits; les siens et ceux des autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s