Service réservé aux non-Québécois

RoyalVicOn le savait, on le savait, qu’on l’savait donc! Les Québécois ne sont pas dupes. Le système de santé est non seulement à deux vitesses, il est à plusieurs vitesses. Avouons-le! Assumons-le! Et libérons-nous des dogmes qui l’asphyxient.

Ce matin, La Presse nous apprend à la UNE qu’une citoyenne du Koweït a bénéficié des services du CUSM, moyennant une facture de 200 000 $. Les hôpitaux trouvent preneurs et payeurs pour occuper et « rentabiliser » les salles d’opération, l’équipement et offrir des heures supplémentaires à du personnel intéressé? Bravo!

Alors, pardonnez-moi de ne pas m’offusquer. Ce qui m’irrite, c’est bien plus qu’un Québécois qui voudrait faire de même serait vu comme un traître à la nation. Après tout, ce qui compte au Québec (et au Canada), c’est de préserver cette image idyllique d’un système de santé universel à payeur unique (le gouvernement). Selon La Presse,

Le CUSM assure que l’arrangement respectait la directive du ministère de la Santé, qui demande de facturer environ trois fois le coût normal des soins aux non-résidants qui ne cotisent pas à la Régie de l’assurance maladie du Québec.

«Les centres hospitaliers universitaires sont de plus en plus présents sur la scène internationale pour faire la promotion de leurs services. C’est une occasion pour le système de santé québécois de monnayer des services», explique Richard Fahey, porte-parole du CUSM. «Toute la démarche a été faite avec la connaissance, l’accord et en fonction des standards, règles et coûts établis par le Ministère», assure-t-il.

C’est donc que c’est permis, légal et même encâdré… mais seulement pour les non-Québécois, à ce qu’il semble. Les Québécois, eux, feront la file d’attente.

Et que penser de l’hypocrisie derrière les propos de l’ancien ministre Yves Bolduc? « S’il l’avait su, il aurait indiqué clairement au CUSM que les salles d’opération doivent être utilisées pour désengorger les listes d’attente », rapporte l’article. Ah oui? Et avec quel argent? Comment peut-on d’un côté de la bouche plafonner les budgets et rationner les services, et de l’autre côté de la bouche, interdire l’ajout de précieuses contributions?

C’est ça que ça donne de vivre dans une mythologie et le fantasme.

Le plus drôle de l’affaire? De voir le président de la Fédération des médecins spécialistes s’en offusquer! Quand on sait que ce sont les spécialistes (et particulièrement les radiologistes) qui jouissent le plus des cliniques privées payantes…

Pendant ce temps-là, au lieu de permettre une mixité de la pratique assumée et bénéfique pour l’ensemble des patients, on continuera de rationner les chirurgies, entretenir des listes d’attente d’un côté et on coupera ce qui pourrait véritablement se définir comme faisant partie du rôle de l’État: l’innovation et la recherche.

Décidément…

6 réflexions sur “Service réservé aux non-Québécois

  1. Le système québécois de santé est un système soviétique (monopole des moyens de production + corporatisme) – il n’y a pas de surprise là – est-ce que les apparatchik et les gens du politburo attendaient pour avoir un traitement en URSS? Bien évidemment que non. L’élite au Québec n’attend pas non plus. Pour le reste – take a number! Mais continuer à penser que la privatisation des moyens de production est le diable en personne et … bien … continuer à attendre… En même temps – c’est un système tellement tout croche que c’est une super opportunité pour des entrepreneurs + technologie de compétitionner et c’est déjà commencé. Dans une couple d’années la gang de l’éducation et de la santé vont se chercher des jobs…c’est déjà commencé aux USA avec les villes/états en faillite et Obamacare…

    • Bravo Marie-Josée! Nous sommes actuellement au Québec dans une société encore plus figée que de l’époque de celle de Maurice Duplessis où il y a, depuis déjà trop longtemps, une classe de gens biens assis sur leurs avantages syndicalo-corporatistes qui croient encore que leur vision de la société et du rôle médiocrate de l’État au Québec est celle qui doit encore et toujours être perpétuée pour l’avenir…sans penser évidemment aux générations actuelles et futures qui devront payer pendant des décennies pour les abus, la mauvaise gestion et, bien sûr, les avantages économiques et financiers qu’ils auront tirer du gouvernemaman.

  2. Entièrement d’accord avec vous Daniel. Nous en tant que contribuables ne pouvons plus soutenir tous ces programmes gratuits ou pratiquement gratuits. Je regrette mais nous ne pouvons plus soutenir des garderies à $7.00, des pré=maternelle à 4 ans, le gel ou la gratuité pour les frais de scolarités. Nous nous dirigeons directement pour le mur de la faillite de l’état. Le gouveremaman n’a plus d’argent dans son porte monnaie.

  3. Voilà un bon exemple du manque de jugement de nos décideurs bureaucratiques du gouvernement. Et nos politiciens dans tout cela qui se laissent mener par le bout du nez par ces bureaucrates incompétents du gouvernement et ce, depuis plusieurs années. Avec tout l’argent que nous, les payeurs de taxes, donnons au gouvernement pour obtenir des services de qualité égaux à nos contributions, voilà que nos fameux bureaucrates gouvernmentaux ne sont pas assez brillants pour que notre système de santé ait une structure efficace qui permettrait aux québécois, payeurs de taxes, d’avoir en premier les services auxquels ils ont droit. Il est grand temps d’avoir des politiciens qui comme le disait mon grand-père ¨ qu’ils aient des couilles ¨ et qu’ils ne se laissent pas diriger par les fonctionnaires bureaucrates.

  4. Du cinisme causé par des écoeurantites de corruptions, malversations, collusions, sentiments d’impuissances face a l’abus de confiance de nos élus, nos fonctionnaires (qui devraient avoir a coeur lintérêt des citoyens qui paient leur salaire), des syndicats, des religions, des ordres professionnels, conseillers de tout acabits qui fraude ceux pour qui justifient leur exostence en acceptant de travailler tout croche en mettant leurs intérêts (financiers, cariéristes, égoistes parfois meme sexuels, ils se font acheter de bien des manières) au dessus de tout. Pffff dégoutant. Il faudrait un grand ménage, plus que quelques larmes, des congédiements et des condamnation a tout le moins a réparation. fini les sanctions qui nene sont pas. On doit remettre la justices dans le systeme. Ne plus permettre que la justice et nos institutions publiques servent les criminels. Appliquer les lois et rendre les fraudeur imputable. Quon fasse des vérifications mais aussi quon mettent dehors les contrevenants. On doit suspendre de ses fonctionsavec salaire toutes personnes poursuivie en rapport avec son travail et obliger a rembourser les revenus durant la période ou elle a fraudé. Une fois jugée si coupable elle doit rembourser la totalité des revenus reçu durant la période de fraude et mettre a la porte et interdiction de réintégrer un emploi ou un contrat (que ce soit direct ou indirect c.ad. ne peut travailler pour un autre comme soutraitant pour un organisme public. Ça prend des conséquences dissuasives les conventions syndicales doivent sjuster et cesser de protéger les fraudeurs ou incompétents qui nuisent aux organisations. ex. Les profs qui abusent des élèves etc

  5. En tant que peuple se disant démocratique, nous aurions grand intérêt à jeter un coup d’œil du côté de la Suisse et de son mode de gouvernement. Je ne connais pas de pays ou les citoyens ont autant d’influence sur le gouvernement et leurs politiques. Le modèle Suisse est le plus démocratique qui soit. Oui on y fait tres souvent des référendums, oui on fait des votes populaires a la chaine, mais ce qu’il faut savoir c’est que la Voix du Peuple est toujours la voix de la sagesse car en Suisse, tout est décidé par et pour le peuple. Le peuple fait et défait les gouvernements. Le peuple fait et défait des lois. Les pro et les contres informent le peuple sur tel enjeux… Et le peuple vote. Ici nous votons une fois au quatre ans et les groupes de pressions font le reste. Pour le malheur de tous et toutes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s