Manifestation à Québec de la majorité silencieuse: un franc succès!

Dieu, ce que je suis fière! Fière d’être Québécoise et fière d’avoir déclaré « Présente! » à la manifestation de la majorité silencieuse qui a eu lieu aujourd’hui sur les Plaines et devant le Parlement de Québec.

Les médias rapportent qu’entre 30 000 et 50 000 payeurs de taxes étaient présents. The Gazette rapporte le chiffre de 50 000! Contrairement aux manifestations auxquelles on nous a habitués, celle-ci n’était pas sur le dos du contribuable.

Il n’y avait pas d’autobus organisés payés à même des cotisations syndicales déductibles d’impôt. Les gens sont venus individuellement, en famille, entre amis. Ils n’auront manqué aucune heure d’ouvrage comme on dit, mais se sont amenés avec des balais ou une bonne vieille « mop », et le lunch du travailleur. Demain, ils retourneront travailler et continueront de respecter leur part du contrat social et fiscal du Québec.

Mais aujourd’hui, cette majorité silencieuse avait quelque chose à dire et elle l’a fait brillamment. Comme c’est rafraîchissant. Le Québec change, je vous dis et comme c’est encourageant d’y participer!

Les familles et les participants ont envahi les plaines et les ont laissé propres. C’est normal, ces gens-là sont conscients des coûts: c’est eux qui paient… tout le temps.

Les personnes que j’ai vues aujourd’hui appartiennent à la classe moyenne qui finance le Québec: en fait, les 40% de contribuables qui paient 92% des impôts. Ils n’affichaient ni couleur politique, ni couleur idéologique.

Aucune pancarte syndicale, aucune affiche de parti politique et aucune publicité de station de radio non plus. Pas de « speaker » pour animer la foule, autre que l’organisateur de l’événement et une femme mère de famille qui a demandé à partager avec la foule son état d’indignation.

Ils se sont regroupés sur les Plaines, puis ont cheminé jusqu’au Parlement pour l’encercler. Ils n’avaient pas besoin de gueulards pour les motiver ni de discours. Ils savaient ce qu’ils y faisaient et heureusement, croient encore que leur geste puisse faire une différence.

Je les salue et suis fière d’avoir joint ma voix à la leur. Le message envoyé au gouvernement était clair: « Nous n’en avons pas pour notre argent » et « Faites votre ménage avant de venir nous en demander davantage ».

C’est bien la moindre des choses.

____________________________
Reportage TVA: cliquez ici

10 réflexions sur “Manifestation à Québec de la majorité silencieuse: un franc succès!

  1. Où sont les gens qui vont redonner le volant aux péquistes ? Le sondage de ce matin indique que l'on est condamné chers compatriotes. I was there too !La manif était parfaite. Avec un très court délai pour l'organiser, peu de moyens et peu de médias qui ont clamés l'évènemet. C'est une grande réussite.Espérons que c'est le début d'un temps nouveau.Mais je suis sceptique. J'ai vu une pancarte hier à la manif où il était inscrit:"Labeaume pour 1er ministre"Batince ! Un p'tit baveux qui court les plateaux de tournages, et qui se payent tout sorte de trip avec nos taxes, ne nous aidera en rien.Ouf ! ça fait du bien, hihi

  2. Il devait certainement y avoir quelques gauchistes dans la manifestation mais certainement pas beaucoup sinon ça aurait viré au grabuge.J'ai discuté avec pas mal de monde et j'ai été étonné d'entrendre des jeunes dire qu'on devrait se débarrasser des CPE. Un jeune couple me disait qu'ils étaient écourés de payer plus de 1000$ pour une assurance médicaments dont ils n'ont rien à foutre. Je pense que le concept utilisateur/payeur était bien présent chez bon nombre de manifestant.

  3. Moi j'ai pas vue de macramé. La go gauche était pas la point. La confusion vient du fait que l'instigateur n'est pas très précis afin de ratisser large.

  4. @Gilles: Je pense que le moment est venu d'exiger une révision des fameux "services publics". Les politiciens et les élites médiatiques prennent pour acquis que nous voulons les préserver.Je prétends plutôt et vos témoignages sont percutants que c'est loin d'être le cas.

  5. @Patrice: Et il semble qu'il y ait des gens qui se soient donné la mission de rabaisser l'initiative sous prétexte que tous n'étaient pas "aussi purs" qu'ils l'auraient voulu. Ça, c'est une des raisons pour lesquelles les réformistes perdent un temps fou à s'organiser: parce qu'ils exigent la pureté dangereuse…

  6. Définition idéoligie "Le Robert" :Ensemble des idées, des croyances propres à une époque à une société ou à une classe.Contrairement à ce qui est affirmé, les manifestatnts avaient leur propre idéologie c'est à dire des idées de droite visant à baisser les impôts pour baisser les services publics tout cela finallement pour baisser la solidarité sociale au Québec. Alors vive l'impôt mais vive l'impôt progressif (plus on gagne plus on paie) et la juste répartition entre l'impôt des particuliers et des entreprises. Là c'est une autre idéologie qui favorise davantage les plus démunis.IL y a donc toujours des idées dans une manifestation.. à vous de voir si vous vous considérez riche ou pauvre !

  7. @Anonyme: La solidarité sociale n'a rien à voir avec des services publics aussi mal conçus que les nôtres. Tous le reconnaissent maintenant. Les programmes universels mur à mur sont loin d'avantager vraiment les plus démunis, bien au contraire. Mettez-vous à jour…Pour ce qui est de l'impôt, je suis pour l'impôt progressif.Pour ce qui est de simplifier les choses à "riches" ou "pauvres", c'est justement, tout à fait simpliste… et nettement marxiste.

  8. La manif à Québec ne visait pas dénoncer la corruption généralisée du régime libéral mais, plutot a donné un mandat à Charest pour démanteler notre État. Le pouvoir de la rue a été canalisé par une radio propagandiste qui a un ordre du jour, fédéraliste de droite, et une cible : L’État du Québec. Pour ce qui est du régime le plus corrompue de notre histoire, celui des libéraux de Jean Charest, cela ne fait pas partie du débat.Et ne comptons pas non plus sur ces animateurs de foule pour nous dire ce que le dysfonctionnement du système fédéral peut nous couter ; et, en quoi ce système auto bloquant nous empêche de dégager une stratégie cohérente pour améliorer la productivité politique et économique de notre État ; finalement la question fondamental au cœur de ce débat sur la situation économique du Québec.Bref cette manœuvre médiatique qui vise l’État a d’abord pour but de nous faire oublier l’essentiel: Le budget est d’abord le bilan de 7 ans de gouvernance libéral. Voilà la job de l’opposition, ramener le tir sur la bonne cible. Mais je doute que la radio poubelle se porte à la défense du bien commun en attaquant la corruption généraliser dans notre État.

  9. Pingback: Une bonne année pour la démocratie québécoise « Le blogue de Joanne Marcotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s