Payer le docteur? de Alain Dubuc

Je sais. Je dois travailler sur mes devoirs universitaires, mais j’en ponds une facile ce matin.

Totalement d’accord avec Alain Dubuc ce matin dans sa chronique Payer le docteur? à propos de la franchise (ce que les gens ont surnommé le « ticket modérateur » ou le « ticket orienteur »)

Il demeure que l’ajout de financement ne résout pas les problèmes d’organisation du système de santé, mais a au moins le mérite de substituer une forme de paiement (l’impôt) par une autre (concept utilisateur-payeur) à mon avis plus juste.

Je reprends ici l’analyse qu’en fait le Rapport Castonguay.

  • La franchise de 25$ la visite est calculée et modulée en fonction des revenus des familles
  • 25% des familles et des personnes en seraient exemptées, ce qui est loin d’être régressif comme mesure, avis aux hystériques!
  • Les visites médicales pour les enfants de 18 ans étaient même exclues du calcul (à mon avis trop généreux)
  • Concrètement, un couple gagnant 65 000 $ ayant effectué 7 visites médicales dans l’année aurait à payer 175$ sur son rapport d’impôt.
  • Le scénario à 25$ la visite et un plafonnement de la franchise à 1% du revenu familial après exemption rapportait 553 millions $ en 2010-2011.
Quant à la contribution annuelle obligatoire proposée par le gouvernement Charest, vous savez ce que j’en pense. Je suis contre. S’il y avait contribution supplémentaire, elle devrait se faire directement aux cliniques de première ligne, comme l’applique aujourd’hui la formule des coopératives de santé ou comme cela existe déjà en Ontario.

2 réflexions sur “Payer le docteur? de Alain Dubuc

  1. «Pour mettre les choses en perspective, a-t-on déjà chiffrer le coût que représente les abus de la gratuité? Ça se compte en milliards? En centaines de millions?»C'est quelque chose qui est pratiquement impossible à chiffrer, mais c'est un principe économique qui fait que si un bien ou service est offert gratuitement, la demande tend vers l'infini. C'est donc dire que si on avait des frais à payer à chaque visite, les gens ne se précipiteraient pas à la clinique ou l'urgence pour le moindre petit bobo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s