Le Réseau Liberté-Québec reçoit Jacques Brassard et Pierre Simard

Je pense que les gens qui viendront assister au premier événement de réseautage de la droite québécoise en auront pour leur argent!

En effet, les thématiques portant sur le climato-scepticisme et l’équité intergénérationnelle sont non seulement des sujets négligés par les médias traditionnels, mais feront l’objet d’ateliers dirigés par deux duos formés de personnalités de très fort calibre.

Le Réseau Liberté-Québec est particulièrement fier d’annoncer aujourd’hui que MM. Jacques Brassard et Reynald Du Berger dirigeront l’atelier portant sur le climato-scepticisme. Comme on le sait, M. Brassard a été élu pour la première fois en 1976 aux côtés de René Lévesque.

Aujourd’hui à la retraite, il offre ses analyses et opinions sur son blogue où il peut exercer une plus grande liberté. En effet, comme on peut le lire sur son blogue, selon M. Brassard, il existerait au Québec, une « Pensée Unique, qui pèse comme une chape de plomb sur l’univers politico-médiatique québécois. »

Son partenaire pour l’occasion, M. Du Berger, est un ingénieur en géologie et un géophysicien spécialisé dans la séismologie. Citoyen engagé, il publie aujourd’hui ses réflexions et analyses sur le blogue des analystes.

Y a-t-il véritablement réchauffement de la planète? Ce réchauffement est-il dû à l’activité humaine? Le gaz CO2 est-il vraiment nocif à la survie de l’espèce humaine? Est-il le principal gaz à effet de serre? Y a-t-il d’autres hypothèses pour expliquer le réchauffement de la planète, s’il existe?

Moi qui pars de loin sur cette question suis extrêmement intéressée d’entendre des voix qui offriront un contrepoids au discours usuel.

L’atelier sur l’équité intergénérationnelle devrait également intéresser les gens qui se préoccupent du patrimoine que nous léguons aux futures générations.

Comment expliquer la relativement récente propension des gouvernements à l’emprunt? Le Régime des rentes du Québec est-il une chaîne de Ponzi? La démocratie sert-elle bien les cohortes peu nombreuses des X et des Y? Comment pourrait-on rétablir l’équité entre les générations?

Sur ces sujets, il sera très intéressant d’entendre l’éclairage qu’apportera le professeur à l’ÉNAP Pierre Simard, spécialiste de la théorie des choix publics dont l’un des enseignements est qu’en matière de politiques publiques, une minorité organisée réussit à faire adopter des politiques qui seront payées essentiellement par une majorité non organisée. Vous pouvez également lire son blogue ici.

En duo avec Éric Duhaime que nous connaissons tous, je n’ai aucun doute qu’ils sauront choquer ou à tout le moins, nous faire comprendre les forces qui agissent dans l’élaboration des politiques publiques et ce qui explique notre endettement public et les très grandes iniquités que nous observons actuellement.

Deux sujets absolument passionnants, quatre conférenciers de très fort calibre qui ont eu la générosité d’accepter l’invitation du Réseau Liberté-Québec. Merci à eux de nous avoir accordé leur confiance pour cette première historique!

Soyons certains qu’ils sauront à eux quatre, donner un coup de pied dans la ruche et du consensus mou québécois. Pour vous inscrire: cliquez ici et profitez de la période de pré-inscription (25$ dîner inclus).

5 réflexions sur “Le Réseau Liberté-Québec reçoit Jacques Brassard et Pierre Simard

  1. La présence de messieurs Brassard et Duberger vient de me décider à le pas manquer ce rendez-vous du 23 octobre prochain. J’Y serai avec mon ami, l’économiste Yvon Dionne, àa kla retraite comme moi.

  2. Moi j’y serai !
    Et de plus je participerai au cocktail bénéfice!

    Il y a quelque chose de GRAND qui s’en vient. Enfin, une droite qui s’affiche! DU JAMAIS VU AU QUÉBEC !

    Félicitation pour tout ce que vous faites !

  3. Bravo!

    Depuis la première annonce du Réseau Liberté-Québec sur sa journée du 23 octobre, au conférencier pour l’occasion, M. Kory Teneycke, se sont ajoutés quatre autres conférenciers? Je croyais au départ que cette journée ne porterait que sur un thème, mais voilà qu’il y en aura trois et 5 conférenciers? De plus, je croyais qu’il ne s’agirait que d’une soirée, mais là, toute une journée, c’est beaucoup! Peut-être même beaucoup trop!

    Je peux comprendre que pour plusieurs, ce sera l’occasion de prendre contact, de remplir des calepins d’adresses, d’échafauder des collaborations pour consolider le mouvement. Puis, quant à faire une sortie, aussi bien frapper fort pour susciter l’intérêt.

    Mais vu par un organisateur professionnel, vous semblez incapable d’imposer un thème, de le développer, de l’imposer. D’où cet évènement « à rallonge ». Toujours vu de l’extérieur, ça semble un brin improvisé, échevelé votre affaire. Vous risquez de trouver le temps long en janvier lorsque vous devrez faire une nouvelle rotation de la « slate » de conférenciers.

    Vous auriez peut-être avantage à pondérer votre enthousiasme (bien légitime!) et envisager des rencontres aussi tout aussi fréquentes mais en vous en tenant qu’à un seul sujet. Trop, c’est comme pas assez! Il m’est venu à l’idée que vous pourriez bien inviter des sympathisants à tenir des kiosques, un sympathique bazar, dans le lobby de l’hôtel où l’un proposerait son dernier opuscule portant sur les vertus du conservatisme, l’autre vendrait de jolis T-Shirts tout coton garantis 100% non équitables sérigraphes « À droite toute! » et un troisième tenterait d’écouler un stock de « nez rouges » qui n’ont pas trouvés preneurs récemment…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s