Retour sur le 23 octobre du Réseau Liberté-Québec

Voici comment se raconte le premier rassemblement du Réseau Liberté-Québec ayant eu lieu samedi le 23 octobre à l’Hôtel Gouverneur de Sainte-Foy

Entrevue au 93,3 avec Hugo Langlois – Joanne Marcotte raconte la journée du 23 et c’est suivi d’une ligne ouverte. Claude Roy co-anime avec Hugo Langlois. La droite vs. la gauche, Quoi penser du papier du chef syndical Réjean Parent publié la semaine dernière, Quelle est l’alternative à une fiscalité lourde et aux monopoles d’État?, etc.

Entrevue téléphonique de Joanne Marcotte à CHOI à l’émission de Dupont. Le nombre de personnes, mention de la couverture radio-canadienne, quelques éléments des discours de Jeff Fillion et Ezra Levant, les dégâts de « Alternative socialiste », un reproche aux Lapierre et Plouffe de TVA qui utilisent trop légèrement le terme « extrême-droite », etc.

L’analyse de Myriam Segal, l’animatrice qui a animé le panel portant sur « Repenser le nationalisme ». Écoutez bien comment Madame Segal explique la pertinence de discuter du climato-scepticisme à un événement où le redressement économique du Québec est un des principaux thèmes de la journée. – Merci, Madame Segal pour l’excellent travail d’animation du panel portant sur « Repenser le nationalisme »!

Un mot d’encouragement d’une personne que j’admire beaucoup, Denise Bombardier, au 98,5 FM de Montréal. En voilà une qui croit, comme nous, que TOUS NOS GOUVERNEMENTS sont de centre-gauche. « Il n’est pas certain du tout que l’avenir d’une société se trouve toujours dans l’interventionnisme de l’État. (…) C’est VRAI que l’universalité, ça ne marche pas. (…) On fait semblant que ça marche. » Avertissement: Après ce clip, n’écoutez surtout pas immédiatement celui de Dumont-Bazzo. Restez sur votre bon sentiment.

Une analyse de Jeff Fillion à Dutrizac au 98,5

Ce qu’en retiennent Mario Dumont et Marie-France Bazzo à l’émission de Paul Arcand au 98,5 de Montréal. (L’art de la spéculation!)

Entrevue de Éric Duhaime avec l’équipe du matin à CHOI RadioX.

Les reportages de Radio-Canada

Audio Radio-Canada sur l’événement

Reportage de Pierre Duchesne

Pour les mordus:

Pour les mordus, voici une émission animée par Bruno Savard qu’Éric Duhaime et moi-même avons faite à CanalVox:

18 réflexions sur “Retour sur le 23 octobre du Réseau Liberté-Québec

  1. Votre mouvement, le RLQ, suscite énormément d’inquiétude et d’insécurité chez la gauche, cela se voit et s’entend dans les médias et chez les partis politiques actuels, surtout le PQ qui semble vouloir rester à gauche avec Pauline Marois…

    Et même si vous dites et répétez que vous n’êtes pas un parti politique, il faudrait qu’un parti politique accepte de défendre les idées de droite si l’on veut qu’il se passe quelque chose au Québec avant la prochaine élection…

    Gérard Deltell ne semble pas capable de profiter de votre présence pour mobiliser la droite au Québec…Son discours est boiteux ou hystérique, il y a quelque chose qui cloche avec son leadership ( s’il en a un )…

    Et tout cela risque, encore une fois, de profiter à Jean Charest qui est passé « maître » dans l’art de la DIVERSION, ce qui n’est pas une bonne chose…

    • Je pense aussi que cela va prendre un parti politique plus audacieux. Plus on est de gens qui le demandent, mieux cela sera! Voilà le rôle du Réseau Liberté-Québec. Autrement, ils vont continuer de traîner leurs pieds dans leurs vieilles pantoufles et on passera encore quelques années à empiler les dettes…

  2. Ce matin j’ai pas vraiment le temps de tout regarder cependant, tout ce que j’entends aux nouvelles et lis dans les journaux (Le Devoir, La Presse etc.) démontre clairement que le RLQ dérange le confort de plusieurs.

    Maintenant, il faut continuer à battre le fer tandis qu’il est chaud. Tout le monde (majorité en tout cas) voudrait un nouveau Parti politique et celui des Legault/Facal m’inquiète un peut aujourd’hui SURTOUT, lorsque j’ai appris qu’ils avaient « refusé » d’aller à la rencontre du 23 (???)

    Ma question pour eux est donc celle-ci: « Comment peut-on parler de Parti « centre droit » SANS pour autant, rencontrer des gens de droite ??? Des séparatistes gauchistes ne discutant qu’avec des fédéralistes gauchistes NE changerait absolument rien à la formule actuelle du PLQ/PQ/QS…

    Serait-ce encore une autre « illusion » pour faire dévier l »importance de s’attaquer aux VRAIS problèmes ???

    Sur ce ma chère Joanne, continuez l’excellent travail entammé!

  3. Absolument ravie de toutes les entrevues que j’ai écoutées!! Très contente du succès de cette première rencontre…même si ce succès m’a empêché d’y assister (j’ai su trop tard que mon conjoint revenait du grand nord pour cette fin de semaine là).

    Ce sera beaucoup plus facile de me pointer à une prochaine réunion…à Montréal!! Je m’en ferai une priorité absolue, en tant que femme habitant sur l’île « maudite », histoire de faire pencher un peu les statistiques !! 😉

    Peut-être que je rêve éveillée mais il est possible que l’assistance à Montréal soit encore plus grande qu’à Québec…Tout simplement parce que le bassin de population est beaucoup plus grand ici. C’est la proportion de gens plus à droite que nationaliste qui est possiblement plus petite qu’à Québec et qui fait qu’on a cette couleur électorale particulière à Montréal…Toutefois, en chiffres absolus, on est peut -être une assez grosse gang…

    Il faut un test pour le savoir!!!

    Bien à vous et mes sincères félicitations pour ce premier événement.

  4. Lors du prochain séminaire à MTL, je vous suggère Yves Séguin somme paneliste. Il a goûté à la médecine de J. J. Charest. Il a une très bonne réputation. Serait-il prêt à y participer? I really don’t know, mais ça ne coûte pas cher d’essayer.

  5. J’ai fait trois heures de route pour participer à la conférence du Réseau Liberté Québec et j’ai adoré mon expérience. Cela a été une journée politique extraordinaire et très enrichissante. J »ai bien aimé votre discours Mme Marcotte et ceux d’Éric Duhaime et de Maxime Bernier. Je suis content de constater qu’il y avait beaucoup de jeunes dans la salle. Aussi, Il y avait beaucoup de jeunes femmes dans l’auditoire. Cela démontre bien que les femmes sont aussi à droite que les hommes. C’était le fun de voir cette belle jeunesse qui s’intéressent autant à la politique que moi. Est-ce que vous allez faire la prochaine conférence à Montréal?

  6. J’ai vu votre prestation à l’émission de Jean-Luc Mongrain, il préférait le mot « responsabilité » à celui de « liberté » pour le nom du mouvement. Il percevait le mot « liberté « comme indépendance souvereiniste.

    A mon avis, Liberté Québec c’est beaucoup plus rassembleur. Le mot « responsabilité » me fait bien rire, la responsabilité on nous l’impose sans possibilité de choix sous peine amende salé. Ce n’est plus un choix d’être responsable pour l’individu solvable c’est une obligation.

  7. Voici un texte que j’ai envoyé aux médias, je ne sais pas si tu les reçoit directement sur ton blogue dont j’ai l’adresse…

    Déni d’histoire…

    On se demande souvent ces temps-ci, avec la montée de la droite un peu partout dans le monde, et même au Québec, c’est quoi la différence entre la gauche et la droite?…

    Et surtout, dans le cas de ceux qui se disent « à droite », pourquoi la droite est-elle si « démonisée » au Québec, comme partout dans le monde, alors que la « gauche » semble être presque « sanctifiée » de tant de noblesse et d’humanisme?…

    Serait-il possible que tout cela soit dû à rien d’autre qu’à un « déni de l’histoire moderne » concernant ce qui s’est passé au siècle dernier, lors de la montée de plusieurs mouvements successifs dont certains ont été démonisés ( nazisme, fascisme, etc. ), tandis que d’autres ( le communisme ), ont injustement été épargnés de cette « démonisation » qui pourtant leur allait tout aussi bien, lorsque l’on regarde les faits…

    D’ailleurs, pour démontrer à quel point il y a un « déni d’histoire » bien instauré par les tenants de la gauche au Québec, j’ai récemment commenté le texte sur le site web de Radio-Canada, intitulé :  » Bernard Landry dénonce la troisième voie », et l’un de mes textes a été censuré, comme cela est malheureusement souvent le cas lorsque je m’en prends à la gauche sur ce site, tout comme lorsque je commentais les carnets de Radio-Canada, puisque mes textes étant généralement « de droite », et s’attaquant à « la gauche », ils sont souvent censurés…

    Or, dans ce cas-ci, je répondais à une internaude qui disait que les syndicats « ne sont pas à gauche »!!!…

    Stupéfaite par son « inculture », je me suis empressée de lui expliquer que le mot « syndicat » venait du mot « soviet » en russe, et que l’Union « soviétique » était une Union « communiste », donc que les syndicats sont « à gauche »…

    Mais ensuite, j’ai enchaîné avec des statistiques tirées du « Livre noir du communisme », un livre qui tente justement de corriger le « déni d’histoire » qui existe partout en Occident, au sujet de la part d’horreur du mouvement communiste, avec des statistiques au sujet des millions de morts dont sont responsables des chefs communistes tels que Staline en Ex-URSS ( 20 millions ), Mao Zédong en Chine ( 64 millions ), et Pol Pot au Cambodge ( le quart de la population soit 2 millions )…Des hommes d’État qui ont littéralement poussé à la famine ou fait exécuter, leurs propres compatriotes…

    Mais, voyant que j’étais sans cesse censurée pour ce genre de propos « anti-communistes » donc « contre la gauche », j’ai dû porter plainte à l’ombudsman de Radio-Canada, madame Julie Miville-Deschênes, qui rappelons-le, avait eu le « courage » il y a quelques temps, lors d’un de ses rapports sur le journalisme et l’information à Radio-Canada, de dénoncer une approche un peu trop gauchiste, et donc peu équilibré…

    Car il faut bien croire, par mon expérience, que de dénoncer les « horreurs du communisme » n’est pas très apprécié à Radio-Canada, ce qui est un « déni de l’histoire », en comparaison aux horreurs du nazisme qui sont quant à elles, et à juste raison, allègrement dénoncées ( plusieurs documentaires ont été montrés sur le sujet ), et ce, même si le nazisme, malgré toute son horreur, a dans les faits, fait moins de morts ( 25 millions), que le communisme est responsable de la mort de plus de 100 millions de personnes…

    De plus, certains journalistes de droite américains, tels que Jonah Goldberg mettent en doute le fait que le « nazisme » soit réellement un mouvement de droite, prétextant selon eux, qu’il s’agirait davantage d’un mouvement de gauche, d’où le mot « socialisme » dans l’appellation du « national-socialisme », qui a été abrégée pour le mot « nazisme »…

    Dans le fond, il est temps d’informer les gens des horreurs dont la gauche est capable, puisque au Québec, c’est uniquement la droite qui est sans cesse « démonisée », et cela n’est pas très « démocratique » d’entretenir ainsi, un tel « déni de l’histoire »…

  8. Et un seul rapport d’impôt, ce qui rejoindrait le voeux de Maxime Bernier: moins d’état et limitation du pouvoir de dépenser.

  9. Pingback: lacapitaleblogue.com | Suggestions du 25-10-2010

  10. Pingback: Une bonne année pour la démocratie québécoise « Le blogue de Joanne Marcotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s