Une bonne année pour la démocratie québécoise

Finalement, je crois que l’année 2010 aura été une bonne année pour la démocratie au Québec. Alors que l’on aurait pu croire que l’électorat québécois avait baissé les bras et sombré encore davantage dans le cynisme, des voix se sont élevées et se sont fait entendre.

Au printemps, quelque 50,000 citoyens entouraient le Parlement pour dénoncer le gaspillage des fonds publics, contester le budget du gouvernement Charest et s’indigner des hausses de taxes à venir. Faites d’abord le ménage dans votre cour, disaient les uns. On n’a jamais demandé ça!, réalisaient les autres. En effet, ne serait-il pas temps de revoir ce fameux et très coûteux « modèle québécois »? Ne réalise-t-on pas qu’il faut tout revoir?

Et puis, à l’automne, un nouveau mouvement voit le jour : le Réseau Liberté-Québec. Plus de 450 personnes se réunissent à l’Hôtel Gouverneur de Sainte-Foy et expriment leur différence. Un nouveau courant politique, une droite toute québécoise, s’affirme, s’organise et se réseaute. Dorénavant, c’est l’axe gauche-droite qui distinguera les étatistes des promoteurs de la liberté économique, de l’assainissement des finances publiques et de l’équité inter-générationnelle.  Et puis, avec un peu de chance, les prochaines élections québécoises ne se feront pas sur la base d’un « Oui » ou d’un « Non ».

Désormais, et de plus en plus, il y aura une armée de citoyens qui oseront: exprimer leurs valeurs, défendre leurs convictions, répliquer aux propos trop souvent démagogiques des défenseurs du statu quo. Les Réjean Parent et Claudette Carbonneau pour ne nommer que ceux-là ne l’auront plus aussi facile quoiqu’il est très aisé de comprendre pourquoi ils sont si inquiets.

En effet, le Réseau Liberté-Québec inquiète et il inquiètera de plus en plus. Les organisations syndicales auront beau se regrouper et se payer, à même les cotisations syndicales, une Alliance sociale pour « contrer la montée de la droite », les masques sont déjà tombés et les citoyens n’y voient qu’un groupe de privilégiés, voire un vulgaire groupe d’intérêts qui tente de protéger ses acquis.

D’ailleurs, en ce dernier jour de l’année, quoi de plus gratifiant que de lire les Éric Duhaime et Ian Sénéchal, tous deux co-fondateurs du Réseau Liberté-Québec et J.-Jacques Samson répliquer à Claudette Carbonneau qui impose à ses syndiqués de faire la guerre à « la montée d’une droite de plus en plus provocante ».  Quoi de plus réjouissant également que de lire David Descôteaux expliquer le véritable sens de la solidarité sociale.

Oui. Il y a un clan qui se forme et qui fait réfléchir. Il brusquera et oui, il provoquera. Et lorsqu’on tentera de le discréditer par des arguments fallacieux, il se défendra. Il est, en effet, fini le temps où il suffisait de traiter l’adversaire de « populiste », de « simpliste », de « rétrograde », ou encore de l’associer à ce qu’il n’est pas.

Avec le temps, en prenant notre place et en répliquant respectueusement, j’imagine bien qu’un jour, nous apprendrons à nous faire respecter également (pour ma petite contribution, lire mes répliques à Jean-François Lisée, les Ex du Club des Ex, Anne-Marie Dussault de Radio-Canada, Carole Beaulieu de la revue L’Actualité, et à mon ami Richard Martineau qui avait un peu trop facilement acheté la thèse d’un Mathieu Bock-Côté à l’effet que la droite québécoise se limite à une « vision comptable » de la société).

Mais s’il fait bien son travail, le Réseau Liberté-Québec et le clan des réformateurs feront surtout pression sur les partis politiques qui devront de toute évidence renouveler leur leadership (en tout cas pour les deux partis traditionnels) et leurs discours. En termes clairs, les problèmes, on les connaît, et les solutions aussi (n’y a-t-il pas suffisamment de rapports qui en font état?).

Alors, voici ce que je nous souhaite pour l’an 2011: que la classe politique se renouvelle, que les réformateurs (provocants!) s’expriment avec encore plus d’enthousiasme et que nous ayons le courage de remettre en question certains acquis pour encore mieux préparer l’avenir.

Sur ce, bonne année à tous et au prochain rendez-vous le 16 avril à Montréal!

17 réflexions sur “Une bonne année pour la démocratie québécoise

  1. Personnellement, je ne crois pas que ce fut une si belle année sur le plan de la démocratie, je ne sens jamais le support des journalistes devant les idées qui pourraient contrarier le sacro-saint modèle québécois dont tout le monde parle mais peu de gens peuvent expliquer. Nous sommes un peuple de suiveux, nous attendons constamment un messie qui nous montrera la voie, et tant que nous ne sentirons pas un désir de penser par nous-même et que nous serons informés par des journalistes gauchistes et trop bien protégés par leurs syndicats et leurs droits acquis qui s’entêtent à étouffer une autre vision pour notre avenir, je ne crois pas que nous pourrons un jour arriver à relever la tête. On vote PQ, on est intelligent et articulé, on pense autrement, on devient pour eux de parfaits imbéciles… Le Québec a du chemin à faire et malheureusement, a la mémoire courte!

  2. Pingback: lacapitaleblogue.com | La Capitale blogue 01/01/2011

    • J’ai lu vos réponses a tous ces bons journalistes parlés et écrits et je suis en parfait accord avec vos propos. Soyez assurée que vous n’aurez jamais le support d’aucun de ces gens. Par contre je souhaite que les gens de la classe moyenne comme moi se réveille et conteste le fait que leur cotisations syndicales servent une idéologie castrante et injuste. Cette façon mafieuse de mener notre province doit cesser. Vive la démocratie exercée par des gens réveillés.

  3. Bonne année 2011 Mme Marcotte et je vais être présent le 16 avril prochain pour le deuxième rassemblement du RLQ. Je suis un membre participatif du RLQ et je me demande quand je vais recevoir ma carte de membre?

    • Merci Simon! Une attestation d’adhésion sera envoyée par courriel à quelque part au mois de janvier. Ce sera aux gens de se les imprimer (on va sauver en frais postaux de cette façon). À suivre et à bientôt!

  4. La démocratie est un système politique qui fait que le pouvoir est aux mains du peuple. Ce peuple élit donc son gouvernement au suffrage universel et les mesures prises par ce gouvernement reflètent la pensée et les désirs de la majorité. Il y a eu deux grosses manifs populaires en 2010 et je n’ai participé à aucune. Pour la première, j’aurais été gêné de manifester mon mécontentement aux côtés de Pierre Curzy qui propose une solution encore plus socialiste et interventionniste au mal (modèle) québécois et pour la deuxième j’aurais eu aussi du mal à manifester aux côtés des même personnes qui ont réclamé d’un côté de la bouche d’abord des coupures dans le gras et qui réclament ensuite de l’autre côté de la bouche une intervention financière massive de l’état afin de se procurer un nanane superflu qui s’appelle en réalité un aréna pour loger du coûteux hockey professionnel déguisé en « amphithéâtre culturel » (« culture » de Metallica et Iron Maiden bien sûr) Mais c’est ça la démocratie! de quoi se plaint-on? . On a les Charest, Marois et Khadir qu’on mérite et qui ont été élus démocratiquement et posent des gestes qui reflètent notre désir de garderies à 7$, d’éducation supérieure gratos de fécondation subventionnée, brefs de dépenses folles. La démocratie est une alternative à la monarchie et au despotisme. Mais tant qu’elle reflètera les désirs de citoyens enfants gâtés qui ne veulent pas se prendre en mains et grandir, elle continuera de s’exprimer comme elle l’a fait en 2010. Changeons d’abord les citoyens, le gouvernement changera ensuite tout seul.
    Bonne année et bon retour Joanne!

  5. Pour vous donner un avant gout de ce que pourrait être l’alliance social visionné ces extraits!

    ceux-ci contiennent plus de chiffres


    v=DwGhLeoEuCI&feature=related

    • Merci pour ces liens. Très intéressant de prendre connaissance de l’approche qu’ont les syndicats. Cela dit, le conférencier vise juste. Le système de financement pourrait être vu comme étant très efficace (le gouvernement est excellent pour prélever des impôts et des taxes), mais c’est le système de dispensation des soins qui est « tout croche ». Alors, ils attendent quoi les syndicats pour y voir? Pour réformer l’organisation du travail? Pour faire pression sur les corporations médicales? Je n’ai pas beaucoup lu d’articles signés de leur main sur le sujet. Au lieu de cela, ils s’en prennent au citoyen qui cherche une solution pour contourner un système de dispensation public qui s’empêtre dans des guerres d’intérêts corporatistes. Lorsqu’ils s’attaqueront aux véritables causes, on pourra jaser. D’ici là, qu’ils cessent donc la stratégie de la peur. Ils n’effraient personne.

    • la première série de vidéo posté 08-12-2009

      la deuxième série de vidéo posté 07-02-2008

  6. Mme Marcotte,

    Vous êtes une indécrottable optimiste 🙂

    Grand bien vous en fasse.

    Et meilleurs voeux à vous aussi!

  7. Il n’existe pas beaucoup de vraies démocraties comme la nôtre dans le monde. 10…15 tout au plus! Il faut donc la protéger et en profiter.

    Rome ne s’étant pas bâtie en un seul jour, il est normal que la gauche, qui a tenu le haut du pavé presque sans obstacle depuis 60 ans (c’est de notre faute!), demeure encore et toujours l’enfant-chéri des journalistes québécois, surtout que ces derniers sont presque tous issus des écoles et des universités marxistes-lenninstes des années de l’après Duplessisme. Ils ont des travers qu’il leur est difficile, voire impossible, de corriger. Même lavé à l’eau de rose, le crottin ne perd pas son odeur!

    Mais il y a de l’espoir…

    Les lucides possèdent maintenant plusieurs haut-parleurs (comme vous, Madame Marcotte) qui diffusent, au grand désarroi de nos gauchistes de salon confortablement installés dans leurs pantoufles, une pensée différente de celle que leur a enseigné leur catéchisme unidimensionel et ils en sont troublés et même bouleversés. Ils ne sont pas familiers avec l’opposition (probablement leur passé communiste) et s’en prennent aux messagers plutôt qu’au message qu’ils ont de la difficulté à contrer car trop terre-à-terre pour leur idéologie disjonctée.

    Bref, Bonne Année 2011 aux lucides et je continuerai à vous lire avec intérêt car vous avez, à mes yeux, une grande valeur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s