Budget 2011-2012: Discours vs. réalité

Bon. Résumons.

1. Le ministre des Finances, Raymond Bachand, voudrait que l’on comprenne que son dernier budget ne comporte pas d’augmentation d’impôts et de taxes, mais c’est parce qu’il les avait annoncées dans le budget précédent. La TVQ passera donc de 8,5% à 9,5% en janvier prochain et on paiera bientôt $200 sur notre rapport d’impôt pour financer la santé.

2. Raymond Bachand voudrait que l’on comprenne qu’une « contribution à un régime de retraite n’est pas une taxe », mais il est clair que les augmentations subies par les plus jeunes générations compensent pour le trop peu contribué des plus vieux et qu’il ne serait pas exagéré de qualifier la correction de taxe ou encore d’un « impôt intergénérationnel ».

3. Raymond Bachand voudrait que l’on comprenne qu’il « rend plus difficile » la retraite à 60 ans, mais dans les pays occidentaux aux prises avec une dette aussi imposante que celle du Québec, on fait passer l’âge de la retraite de 65 ans à 67 ans!

4. Raymond Bachand parle « d’impondérables » pour expliquer les dépenses plus élevées de 1,34 milliards $ (!!!) qu’il n’a censément pas anticipées, mais on s’entend pour qualifier ces dépenses de totalement prévisibles et intrinsèquement liées aux problèmes structurels des finances publiques québécoises qu’il n’a pas l’intention de résoudre: nouvelles évaluations actuarielles du régime de retraite des employés du secteur public (357 millions $), équité salariale (217 millions $), entente avec responsables du service de garde en milieu familial (137 millions $), etc.

5. Il semblerait que l’on « coupe » un poste de fonctionnaire sur deux, mais selon le Parti québécois, l’on compte seulement 9 postes de fonctionnaires de moins…

6. Raymond Bachand voudrait que l’on comprenne que le gouvernement a « contribué 62% des efforts » pour atteindre l’équilibre budgétaire, mais tous conviennent que les efforts sont plutôt allés à « tripotter » les chiffres. Selon les analystes, le pourcentage se situe entre 40% et 50%, encore qu’il s’agit ici d’une diminution de la croissance des dépenses et non de véritables coupures.

7. Le gouvernement du Québec voudrait que l’on comprenne que l’on peut maintenir l’ensemble des services publics, mais selon ses propres chiffres, d’ici 2015-16, il y a pour 3,3 milliards $ de mesures à trouver pour atteindre l’équilibre budgétaire (hausse anticipée des tarifs d’électricité et nouvelles taxes sur l’essence à prévoir).

8. Raymond Bachand nous dit « qu’on est dans nos cibles », mais la dette a augmenté de 30 milliards$ en seulement 3 ans. Le ratio dette totale/PIB serait passé de 94% à un effarant 101%!

9. Raymond Bachand voudrait que l’on comprenne que la croissance des dépenses n’a été que de 2,8%, mais selon l’ADQ, cette croissance a été de 3,7% (une hausse de 1,4 milliards$) et si on ajoute le service de la dette, la hausse s’élève à 4,1%. De plus, toujours selon l’ADQ, si l’on tient compte de la panoplie de « fonds spéciaux » qui ont augmenté de 15%, les dépenses totales du gouvernement auraient augmenté de 5,7%.

10. Raymond Bachand voudrait que l’on comprenne que le Québec va devenir riche en exploitant ses richesses naturelles – notamment, le gaz de shale – mais la façon dont il a géré la chose a comme résultat brut, de chasser les investisseurs étrangers (lire Le Québec accusé de se comporter en « État voyou« )

Tout ça parce que le gouvernement persiste et signe: le modèle québécois est viable et tout ce qu’il s’agit de faire, c’est d’augmenter la colonne des revenus. Le sondage de ce matin devrait pourtant les faire réfléchir. En effet, une majorité de répondants (56 %) estiment que le Québec n’a plus les moyens de s’offrir l’ensemble des services publics qui sont actuellement disponibles et 73 % se disent inquiets du poids de la dette.

Le message que devrait entendre le gouvernement est pourtant clair: « Personne n’est dupe. On ne vous croit tout simplement plus! »

6 réflexions sur “Budget 2011-2012: Discours vs. réalité

  1. « Raymond Bachand voudrait que l’on comprenne que la croissance des dépenses n’a été que de 2,8%, mais selon l’ADQ, cette croissance a été de 3,7% »

    En fait, c’est bien marqué dans les documents budgétaires que la hausse des dépenses est de 3,7% si l’on tient compte des (très) nombreux fonds spéciaux.

     » Raymond Bachand voudrait que l’on comprenne qu’une « contribution à un régime de retraite n’est pas une taxe », mais il est clair que les augmentations subies par les plus jeunes générations compensent pour le trop peu contribué des plus vieux et qu’il ne serait pas exagéré de qualifier la correction de taxe ou encore d’un « impôt intergénérationnel ».

    et n’ayons pas peur des mots : d’arnaque pyramidale légale!!

    Pour le reste : encore un budget ou le gouvernement prend le peuple par la main parce que ce dernier est (ou plutôt – j’espère – semble) incapable de faire quoi que ce soit par lui-même (je posterai une analyse du budget sous peu).

    Et que pensez-vous des redevances sur les ressources naturelles? Selon le budget, elles pourraient bien devenir faramineuses…

    • Bonjour, juste pour vous aviser qu’au CDM (centre distribution Montreal SAQ) le travail consiste a manipuler entre 800 et 1200 caisses de vin par jour au poids d’environ 17 kilos chacune et cela chaque jour. Avant de lancer la pierre, assurez vous donc que de savoir en quoi consiste le travail. Le taux de csst pour les maux de dos sont assez élevés. Merci.

  2. La dette du Québec s’élève maintenant à 234 milliards de dollars et le ministre du bonheur a le culot de nous dire que c’est un budget responsable. Les dépenses étatiques ont augmenté de 3.7%. Un budget responsable aurait comporté des coupures de dépenses et non pas des coupures dans la croissance des dépenses. Le budget du ministère de la Santé continue de grossir et le gouvernement va grossir le monstre qu’est le réseau des CPE. Ce sont les générations futures (la génération et ma génération, j’ai 28 ans) qui vont payer la facture salée laissée par la génération du babyboom. Les jeunes générations n’auront pas droit à une retraite car la caisse de la RRQ va être vide en 2039. Je vais moi-même financer un fond pour ma retraite car je ne pourrai pas compter sur l’aide de l’État malgré le fait que je vais payer des cotisations (qui vont continuer d’augmenter) à la RRQ toute ma vie.

    Les progressistes osent nous dire que le Québec est le paradis de la solidarité, quelle bonne blague.

  3. Dire que Jean Charest, qui en sera à sa 4e élection dans deux ans, aurait pu agir en « héro », et faire ce qu’il n’a pas eu le « courage » de faire pendant son premier mandat ; soit la fameuse réingénérie de l’État!!!

    Son héritage sera donc celui d’un gouvernement libéral qui a manqué cruellement de « courage », et qui au surplus, s’est mis à compétitionner le PQ en étant contre les conservateurs et l’ADQ, et pour le Bloc Québécois, afin de s’assurer que le Québec frappe un mur…

  4. Votre collègue Duhaime écrivait, il n’y a pas si longtemps…

    En 2011, le contribuable québécois paiera beaucoup plus de taxes:
    +1% de TVQ
    +25$ pour la taxe santé
    +15$ d’assurance-médicaments
    +18$ d’assurance-parentale
    +36$ d’assurance emploi
    +54$ de cotisations à la RRQ
    +1 cent le litre d’essence
    +1,25$ le permis de conduire
    +2,05$ la plaque d’immatriculation
    +45$ de surtaxe par auto à Montréal
    + de taxes municipales

    L’important, entre autre, c’est de dire aux lecteurs ce qui les touche directement. Combien de dollars de moins dans leurs poches, représente chaque point de pourcentage de la TVQ.

    Afin qu’ils comprennent bien comment et de combien le minsitre Bachand les rends plus pauvres.

    Le meilleur reste à venir.
    Comte tenu de la méthode avec laquelle le ministre des finances du Québec a transformé, depuis 2003, le monopole étatique Hydro Québec en un ministère du revenu 2, avec l’encaissement de quelques 13 milliards de ses revenus en dividendes, attendez de voir ce que sera l’impact des hausse de tarifs, du bloc patrimonial, à venir.

    Préparez-vous à faire quelques calculs, l’écart du revenu disponible des Québécois va encore diminuer, par rapport à la moyenne du RDC.

    Par ici le royaume de bien heureux, pauvres.
    CH

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s