Entrevue: RLQ 16 avril à Montréal

Stéphane Dupont dénonce le manque de neutralité des médias et tout particulièrement le manque de couverture médiatique de l’événement du Réseau Liberté-Québec à Montréal.

À partir de 06:00, je raconte la journée de samedi et invite les gens à consulter les résultats du sondage auprès des adhérents du RLQ.

Les moments forts de la journée: le discours de Danielle Smith, le plaisir des gens à se réseauter. Quelques chiffres à retenir portant sur la péréquation.

Les résolutions du Parti québécois et la polarisation qui s’annonce au Québec: un passage obligé?

Échanges entre Jeff Fillion, Denis Julien et moi-même sur les ondes de RadioPirate

12 réflexions sur “Entrevue: RLQ 16 avril à Montréal

  1. Je vous ai écouté avec Stephan Dupont et je suis d’accord avec vous, c’est proprement scandaleux ce que le PQ veut faire et appliquer et c’est dangereux. Ils sont tout ce que je ne veux pas et ça me pousse de plus en plus à vouloir quitter le Québec…et je ne serai pas le seul…

    • Si vous n’aimez pas le Québec, allez-vous-en en Alberta et cessez de rechigner. Le PQ est là pour rester, ne vous en déplaise.

  2. Je suis en total accord avec Raphaël-Olivier sur de que tu as dis à Radiox sur le PQ ( et le BQ ).
    Il faut tout mettre en oeuvre pour que ce scénario digne des plus terribles films d’horreur ne voit le jour.

    Je crois bien que d’ici peu il y aura une puissante machine politique qui va se concrétiser en prônant la démocratie. Cette puissance devra cependant se doter d’une  » constitution  » qui est une formule gagnante comme celle que possède le parti politique fédéral de Stephen J. Harper.
    Nous nous devons de marcher à l’unisson avec le PCC afin de régler une fois pour toute le cas bloquiste au fédéral et péquiste ici à Québec.
    Peut-être que Lucien Bouchard voudras bien nous aider à dissoudre le Bloc québécois ; étant donné qu’il en est le  » père « , et qu’il a dit en décembre passé que  » les histoires de séparation c’est du passé… ». J’ai un numéro de téléphone pour le joindre à Montréal.
    Merci Mme Marcotte d’être ce que vous êtes !

  3. Sérieusement, ce parti politique me fou la chienne !
    Ce qui est encore plus inquiétant, c’est de savoir qu’il pourrait former le prochain gouvernement ! Vous souvenez-vous de celui-ci ?
    « Parti national-socialiste des travailleurs allemands » ?
    Oufffffffff

  4. J’ai assisté au colloque de samedi. J’en suis très satisfait. La boîte à lunch était très bonne.

    Comme vous, je déplore la couverture des médias. Face à cette réalité, nous devons répondre en faisant connaître nos sites internet. Je suggère une façon simple, bien qu’ancienne. Que les membres du RLQ remettent eux-mêmes une fiche faisant connaître notre Réseau aux personnes rencontrées. J’en ai fait l’expérience avec un dépliant artisanal et la communication est facile et bonne. J’avais demandé qu’il y en ait samedi; mais je m’étais pris trop tard. « Nous répondrons aux médias par la bouche de nos membres » (c.f. Frontenac).

    J’étais dans l’atelier de Christian Dufour. Il a très bien présenté son point de vue. Je pense qu’il y a moyen d’affirmer notre identité francophone au Québec, tout en répondant au besoin des étudiants qui veulent sortir de l’école en étant bilingue. Je crois que l’enseignement obligatoire d’une langue seconde est mauvais. Une prof d’anglais m’a dit un jour que la condition essentielle pour apprendre l’anglais est la motivation. Le programme en étant facultatif, les étudiants motivés vont mieux apprendre. Le RLQ doit avoir ce programme à l’oeil pour ne pas qu’il soit lui aussi détruit par les mauvaises conventions collectives.

    Les invités étaient excellents, particulièrement Danielle Smith. J’ai hâte de la voir diriger son gouvernement. Je souhaite qu’elle devienne à l’aise en français pour rayonner sur la scène fédérale et au Québec. Elle est une politicienne qui promet.

    Les électeurs de la droite, qui ont hésité à venir au colloque, ont manqué une excellente occasion de très bien investir un petit 50$.

  5. @ Paul Larose:

    Typique des dogmatiques séparatistes: aucun droit à la dissidence.

    Pas content? Fout le camp!!!

    Quel bel étalage ici de respect et de sourtoisie envers les opposants.

    C’est ça VOTRE Québec? Eh bien NON merci! Je n’en veux PAS!!!

  6. Quel plaisir de voir qu’après le passage des partisans du RLQ à Montréal, les sondages montrent un changement de cap des québécois dans leurs intentions de vote.

    Après le bloc, avec l’impulsion des adeptes et des partisans du RLQ, les québécois s’entichent du NPD. En bonus nous avons le PQ qui cartonne dans les sondages.

    Si l’un est la conséquence de l’autre je dirais fièrement que je suis adepte du RLQ.

    Devenez de plus en plus public. Il n’y a rien de plus éclairant que de voir la nullité intellectuelle, le délire paranoïaque et la suffisance des simples d’esprits.

    Merci de vos efforts.

  7. Je me désole un peu de la baisse du bloc, mais au bout du compte nous voyons une majorité des québécois se tournant vers la gauche.

    Et pourtant.

    Et pourtant, la gauche est nulle part dans les médias. Péladeau nous inonde de ses inepties. Desmarais nous rentre dans la gorge un pays quelconque, et toutes les radios pirates, poubelles et je ne sais quoi nous défèquent leurs préjugés.

    Je le redis, la gauche est nulle part dans nos médias à part dans les esprits un peu parano des partisans du RLQ.

    Depuis trente ans que nos acquis sociaux sont laminés par des politiques néolibérales, c’est bien de voir que les québécois ne répondent pas à l’appel des demeurés qui ne sont pas capables de décoder les attrape-nigauds d’idéologies capitalistes suicidaires.

    Ne pensons qu’au désastre financier d’il y a deux ans, oeuvre absolue des adulateurs de la pensée de Milton Friedman.

  8. …et vous avez oublié de mentionner que les gros méchants droitistes se lèvent la nuit pour manger les enfants des gauchistes…

    N’importe quoi!

  9. En cette soirée d’élections, je vais prendre plaisir à répondre à ce citoyen imaginaire nommé Droito-septique.

    Vous dénoncez la crise d’il y a deux ans qui n’est pas encore résorbée d’aliileurs. Et vous avez raison. Tout régime a ses dérapages. Celui que vous dénoncez fut causé par les spéculateurs internationnaux sans âme et sans conscience. Ils ne seront pas mis en prison; parce qu’apparamment ils n’ont rien fait d’illégal. Nous voyons ici la faiblesse de notre système de libre-entreprise. Ce fut aussi comme ça en 1929 et nos grands parents s’en sont sortis.

    Il ne faut pas penser que de le remplacer par votre système de gauche révolutionnaire va résoudre les problèmes. Vos héros, Staline et (cie) camarades ont créé des goulags pour se débarrasser de ceux qui ne pensaient pas comme eux. Je pense qu’aucune police politique ne vous a encore arrêté pour avoir dénoncé le régime dans lequel vous vivez avec vos semblables.

    Le goulag n’est pas le seul drame causé par vos idoles. Dans les pays sous contrôle total socialiste, le système économique créait des raretés alimentaires artificielles pour mieux asservir les populations. Je ne pense pas qu’on vous ait déjà empêché d’entrer dans une épicerie, sauf évidemment si elle était fermée. À remarquer vos préoccupations, je ne crois pas que vous soyez de ceux qui crèvent de faim.

    Je pense que ces exemples sont suffisantes pour montrer la supériorité du système dans lequel nous vivons. Il se produit beaucoup de richesses, mais les moyens pour la distribuer de façon plus juste font défaut trop souvent. Mais je n’en changerai pas pour autant. Je milite pour les améliorer.

    Si vous voulez en changer, aller donc vivre quelques années dans les pays que vous admirez. Nous pourrions en reparler après. Je ne parle pas de la Suède, mais des vrais pays de gauche. Ceux qui se sont débarrassés des exploiteurs dans les entreprises et qui ont libéré le prolétariat.

    Vous essayez de nous faire croire que la gauche n’est pas dans les médias. N’écoutez-vous pas tous ceux qui tiennent un micro? La population entend rarement les propriétaires des médias; mais tous les jours ceux qui tiennent les micros.

    Autre chose, ça fait combien d’années que la gogauche pollue l’enseignement avec des profs pelleteux de nuages, alors que leur gauche n’étaient pas au pouvoir? De quel droit, imposaient-ils leurs théories marxiste, maoiste, léliniste, etc? Peut-être que vous n’avez jamais su qu’ils étaient de gauche? C’est pardonnable quand on est jeune.

    Si je vous comprends bien, vous pensez que nous faisons parti de la « nullité intellectuelle ». Alors pourquoi perdez-vous votre temps avec nous?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s