Les coulisses du Comité Castonguay

Sur invitation des gars de « Connaître la suite », voici, racontées, les coulisses du Comité Castonguay

Partie I

Contexte (gouvernement libéral minoritaire, gouvernement « de cohabitation » de Jean Charest) – Ne riez pas!
Démarche du comité (dynamique, composition de l’équipe, rôle de chacun)
Survol du système de santé
Rencontres

Partie II

Comment réfléchir au système de santé
Les différentes approches (systémique, comptable, corporatiste, idéologique, etc.)
Ce qui m’a renversée, ce qu’on ne veut pas dire ni avouer
Les « insides » et la conclusion surprenante de l’exercice
La morale de l’histoire: le Québec boucle dans le diagnostic. Les solutions sont connues, mais il est encore trop périlleux politiquement de réformer le système. La lâcheté des politiciens et l’emprise qu’exercent les groupes corporatistes sur ce secteur d’activité économique sont autant de raisons qui justifient l’inaction et l’immobilisme en la matière.

7 réflexions sur “Les coulisses du Comité Castonguay

  1. Merci Joanne!

    Un témoignage très apprécié.

    Je crois que nous aurions un très bon système … si nous avions des gens honnête pour occuper les postes qui leurs sont confiés.

    Mais, tant que les gens qui prennent des décisions, qui mettent les autres dans le trouble, pourront se mettre à l’abris de ces troubles, rien ne changera.

    Pour exemple : Sur la route, quand quelqu’un fait une manoeuvre qui pourrait lui coûter; soit la vie, soit des dommages sur son véhicule, mais que cela n’arrive pas parce que celui qui était dans son droit l’a évité ou ses infligés des dommages à lui-même pour ne pas le frapper; il continu son chemin comme si tout était parfait dans le meilleur des mondes. C’est la catastrophe autour de lui, mais tout va bien, lui il n’a rien.

    C’est tous les jours, que je bride les freins de mon vingt-deux roues (pourtant, je me donne une grande marge de manoeuvre), pour ne pas envoyer un de ces inconscients aller perdre son temps dans ce système de santé mal administré.

    Peut-être devrais-je écraser ces idiots sous mon truck? Un jour, je tomberai peut-être sur un polititien ou un haut fonctionnaire. Hum! Ça me donne le goût. 🙂

    C’est des farces. Même les politiciens ou les hauts fonctionnaires on le droit de vivre. Mais ils ne devraient pas occuper un poste dans la structure de l’état. Cela devrait être réservé à des citoyens, pas à ceux qui font profession de crosseurs.

    Je sais, on est mal barré, le québecois aime bien faire de petite crosse à son voisin, juste à voir combien il est fière, quand il a pu se prendre cinquante cents de plus quand il va vendre sa ferraille.

    Merci! Ça fait du bien de le dire.

  2. Écoute avec un peu de retard, mais l’attente en valait la peine! Merci Joanne de partager cela avec nous.

  3. Comme toujours, j’adore lire vos articles. Cependant, je crois fermement qu’une coalition regroupée autour de Legault serait ce qui aurait de mieux pour le Qc dans 2 ans. Si vous vous attendez à un changement profond et complet du Québec du jour au lendemain, vous serez déçue longtemps. On parle de la Révolution Tranquille comme d’un grand bouleversement, mais tous les historiens qui ont une pensée critique vous diront que les bases des années 1960 étaient déjà présentes dans les années 1930-1940. Bref, une coalition sous Legault serait un premier pas vers un long processus pour redresser le Québec.

    • @Éric: J’imagine que votre article porte sur l’article de Legault et non pas sur « Les coulisses du Comité Castonguay »? Alors, non, je ne m’attends pas à changer le modèle québécois du jour au lendemain, bien sûr. Mais il nous faut au moins, dans un premier temps, nommer les problèmes. Ces problèmes, je les ai nommés plusieurs fois (lire l’article sur Legault). Après avoir nommé les problèmes, il faut pouvoir établir les nouvelles bases ou principes à partir desquels on dessinera la nouvelle direction. Dans les deux cas, Legault, en tout cas pour l’instant, échoue. Espérons qu’il saura comprendre qu’il lui faudra faire autre chose que d’injecter encore plus d’argent dans le système de santé et intervenir encore davantage dans l’économie du Québec!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s