Naissance de la CAQ: La fin de la droite?

Sur le blogue de l’édito de la Presse, la question du jour est la suivante: « Naissance de la CAQ: Est-ce la fin de la droite au Québec? »

Il aura fallu l’élection du 2 mai pour que nos élites intellectuelles réalisent le ras-le-bol de la population de la question constitutionnelle. Exit le Bloc québécois! Pourtant, cela faisait au moins une bonne décennie que tout cela mijottait. Les ondes radio-canadiennes avaient beau continuer d’entretenir le débat, la population allait trancher de façon radicale et sans merci.

L’élan réformateur au Québec – ou plutôt tout ce qui grenouille à la droite du centre sur l’échiquier politique – est de la même espèce: une humeur qui couve, un réseau qui se forme, des voix qui ne craignent plus de s’exprimer. On ne peut qu’imaginer ce qui se passerait si un jour, ce marché politique justifiait la naissance d’un véritable parti réformateur. Et non, ce ne sera pas la CAQ.

Bref, voici ce que j’ai répondu sur le site du blogue de l’édito de La Presse:

André Pratte a bien raison lorsqu’il affirme qu’une alliance entre la Coalition pour l’avenir du Québec et l’ADQ “n’est pas naturelle”. Toutefois, dans un contexte où l’avenir du parti n’est plus l’affaire des membres ni une affaire d’idées, les pressions pour une éventuelle fusion exercées par le fondateur du parti, M. Jean Allaire, un exécutif charmé par des sondages et une aile parlementaire hypnotisée par le possible pouvoir peuvent avoir raison de ceux que Pratte appellent les “militants, ceux qui sont adéquistes pour les idées plutôt que par ambition.”

Quant à savoir si la naissance de la CAQ annonce la fin de la droite au Québec, je suis plutôt d’avis qu’elle pourrait, au contraire, “épurer” le marché du centre-droite ou de la droite des opportunistes qui, non contents d’avoir contaminé la philosophie politique de l’ADQ, veulent l’achever à tout jamais.

Comme le texte de Pratte le raconte, la droite ou l’élan réformateur du modèle québécois est bien vivant. Les travaux de l’Institut économique de Montréal, L’Illusion tranquille, l’élection de l’ADQ à l’Opposition officielle en 2007, le Réseau Liberté-Québec et la communauté grandissante des blogueurs de droite sont toutes des manifestations d’une volonté de procéder à des changements en profondeur.

Cela dit, la pièce manquante est sans contredit un porteur de ballon politique. Espérons qu’à la fin de ce “soap” partisan, il en résultera à terme la naissance d’un véritable parti réformateur au Québec.

11 réflexions sur “Naissance de la CAQ: La fin de la droite?

    • Vous risquez d’être surpris! J’ai la vive impression que si l’ADQ décide finalement de fusionner avec le CAQ… et bien les vraies choses vont finalement prendre forme et, certes petite, une cellule d’Elite militant pour les vraies idées de la droite/libertarienne verra le jour très, très rapidement!!! Et s’ils ont besoin de support, je compte bien les aider!

  1. Bonjour Johanne!
    J’ ai lu les autres réponses en diagonale des interlocuteurs sur le blogue de M. Pratte. Une en particulier m’ a fait sursauté: Où est la droite? C’ est le silence total! on ne n’ entends pas parler!
    Je répondrais parce que ce que j’ ai déjà écris: encore faudrait- il que les médias accepte d’ en parler…À mon avis, le RLQ est le premier mouvement public de droite au Québec.Mais comme on l’a constaté, ils ont volontairement ignoré les deux premiers évènements qui ont été organisés.
    Ils ont préféré promouvoir la droite de M. Legeault, Qui tombait à point. Cet ancien Péquiste, surement encore séparatiste, est beaucoup plus rassurant pour ces gauchistes qui s’ en cachent à peine!
    Malheureusement, la population, à peine éduquée politiquement parlant, va suivre cette seule source d’ information à leur disposition, que je considère personnellement comme une propagande éhontée, à l’ image de ce qui est arrivé au dernières élections fédérales…Il s’ agirait cette fois-ci d’une vague Caquiste!
    Évidemment, tout le monde sera, encore une fois, déçu.

    Peut-être qu’ à ce moment, ce sera notre tour!
    Qu’ en pensez-vous?

    • À Denis: Le 1er événement du RLQ a très très bien été couvert, et par tous les médias, incluant Radio-Canada télévision. Par contre, le 2e événement l’a moins été étant donné le congrès du PQ qui a avait lieu en même temps. Pour ce qui est de la couverture médiatique de la droite, elle est assez bien couverte dans la presse écrite mais les deux réseaux de télévision sont complètement confus. TVA parle de Legault comme étant de la droite, Larocque/Lapierre parlent du RLQ comme de l’extrême-droite et Radio-Canada vit dans sa bulle. Cela dit, ça grouille partout et le jour arrivera où ils ne pourront plus l’ignorer.

  2. Plus qu’on en parle plus on avance, mais l’éducation sera très longue. Bravo Joanne continues. Envoies tes textes a tout les petits journeaux et les grands et à la télé et aux ministres du gouvernement Québecois qui eux aussi manquent en quelques parts un peu trop souvent.

  3. Très bonne réponse à l’éditorialiste. Un autre parti de droite devra recommencer à zéro. Je ne vois pas que ce soit L’ADQ qui assure la continuité, étant privé de ses députés et d’une bonne partie de ses militants.
    On verra bien.

  4. Merci pour ces précisions, Johanne. En effet, j’ étais un peu à côté de la « Track » cette fois-çi… Cela dit, j’ endosse votre conclusion!

  5. J’aime bien votre optimisme. Mais je suis persuadé que le modèle québécois ne s’effondrera que le jour où les agences de notation nous auront coupé les emprunts à l’étranger. Je ne vois aucun politicien en mesure de couper dans les dépenses. Nos politiciens vont faire comme les politiciens grecs et italiens: emprunter jusqu’à l’extrème limite de nos capacités et taxer au maximum le peuple.

  6. Ou est la gauche vous devriez dire….Le Devoir et Quebec Solidaire thats it

    Quebecor- TVA c’est a gauche ca?
    Gesca …gauche?
    Radio-Can…

    Evidemment si pour vous Obama est de gauche lui qui fondamentalement est a DROITE de Harper ben la vous êtes a l’extrême droite…je vais faire un Duhaime de moi même vous êtes la droite « radicale »

  7. Je suis assez en accord avec votre dernier commentaire et celui de p.larochelle. Parfois je regarde la situation qui prévaut aujourd’hui en Grèce et en Italie ainsi que ses causes à long terme et j’ai l’impression d’être au beau millieu du Québec contemporain. La similitude est frappante et soyons honnête, franchement alarmante.

    Des tous les « PIGS-I » (incluant maintenant l’Italie), la situation du Québec se rapproche de celle des pire cranques (Portugal, Italie, Grèce) du groupe. La situation en Irlande et en espagne est complètement différente considérant que ces 2 pays sont entré dans la récession avec une faible dette et que leur insolvabilité est attribuable en grande partie à des bulles immobilières ayant tout fait déraillé. Le Québec, comme le Portugal, l’Italie ou la Grèce, a une dette importante qui provient de déficits budgétaires. La question qui me vient à l’esprit est de savoir quand le Québec va-t-il frappé le mur? le plus tôt sera le mieux à mon avis.

    Je n’habite plus le Québec depuis quelques années mais je demeure au fait de la politique et des nouvelles québécoises. Vue de l’extérieur, la situation actuelle m’apparait encore plus désastreuse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s