Joanne Marcotte répond à J.-Jacques Samson

Suivant la chronique d’aujourd’hui de J.-Jacques Samson, « Ça caquette à l’ADQ« , je me permettrai d’offrir ici un complément d’information que M. Samson aurait eu avantage à connaître avant d’écrire son texte.

Le document dont il est question dans sa chronique (Cours de préparation au mariage CAQ-ADQ signé Adrien Pouliot) a effectivement été rédigé par Adrien Pouliot, membre de la Commission politique de l’ADQ. Ce document avait fait l’objet d’une conférence Web donnée par M. Pouliot en décembre dernier. Dans cette présentation Powerpoint, ce dernier donne son appréciation des propositions de la CAQ, mais surtout compare la philosophie politique et quelques éléments des programmes des deux partis que sont la CAQ et l’ADQ.

Comme le Réseau Liberté-Québec se donne comme mandat de diffuser les idées qui se situent à la droite du centre sur l’échiquier politique, nous avons pensé rendre public un document qui compare, de façon assez percutante, les valeurs et les idées de la CAQ vs. l’ADQ (initiative qui, entre vous et moi, devrait être le travail des journalistes…) J’ai donc repris son document, l’ai converti en .pdf et l’ai rendu disponible à partir du site de l’Infolettre du Réseau Liberté-Québec.

En créant ce nouveau document .pdf, c’est ce qui fait que vous voyez mon nom dans le champ « Auteur » des propriétés du document. Je n’ai pas, par ailleurs, changé une seule ligne de son texte. Je ne suis donc pas l’auteure du document – ce que le chroniqueur J.-Jacques insinue à tort dans sa chronique.

Il semble donc qu’il n’ait pas été suffisant que le titre du document soit « Cours de préparation au mariage ADQ-CAQ – SIGNÉ ADRIEN POULIOT » pour le convaincre de l’identité de l’auteur. Cela dit, je peine à imaginer M. Samson fouiller dans les propriétés du document .pdf pour y trouver mon nom. On peut, en effet, raisonnablement penser que ceci lui a été suggéré par un malfaisant qui avait intérêt à injecter encore plus de confusion dans le processus déjà alambiqué de fusion ADQ-CAQ.

De toute évidence, cette stratégie de dernière minute du camp pro-fusion est on ne peut plus claire : tenter de discréditer le groupe RestonsADQ.ca en l’associant à une droite radicale, démagogique et selon Me Allaire, libertarienne (oh! quelle horreur, alors que lui-même a travaillé dans l’équipe du très libertarien Stockwell Day de l’Alliance canadienne, selon les dires de Éric Duhaime!).

Ce camp a également intérêt à faire voir que la résistance à la fusion ne provient pas de l’intérieur, soit des membres de l’ADQ, mais serait téléguidée de l’extérieur. Sous-entendre, par exemple, que Adrien Pouliot est un porte-parole du RLQ est digne de tout ce dont la population a en horreur de la part des magouilleurs professionnels de la politique. Croient-ils vraiment qu’en faisant croire cela, la fusion menée par les élites dirigeantes de l’ADQ apparaîtrait moins comme leur trahison à la fois du membership et des idées du parti. Qui sait ce que mijottent les Me Allaire et leur chef des communications Richard Thibault? C’est suffisamment tordu pour que d’honnêtes gens y perdent leur latin et s’écoeurent encore davantage de ces vieux politiciens.

Quoiqu’il en soit, j’en profiterai donc pour rappeler à M. Samson et à ses lecteurs la nature et la mission du Réseau Liberté-Québec. Contrairement à ce que « spin » Me Jean Allaire, le Réseau Liberté-Québec regroupe tous les Québécois qui ont compris que notre sociale-démocratie est épuisée.

Il regroupe TOUT ce qui est à la droite du centre: des conservateurs fiscaux, des gens attachés à la philosophie libérale classique (dont je suis moi-même), des libertariens ainsi que des nationalistes qui ont à coeur de préserver les valeurs occidentales que sont la liberté d’opinion et de presse, l’égalité homme-femme et la séparation de l’Église et de l’État.

Le Réseau Liberté-Québec travaille à réseauter tous ces gens, à proposer des réformes importantes au modèle québécois et à disséquer l’offre politique des différents partis politiques au Québec afin d’y voir plus clair.

En ce qui touche le positionnement du RLQ face à l’avenir de l’ADQ, je crois pouvoir dire sans trop m’aventurer que nous souhaitons tous qu’à terme, il en résulte un parti politique qui représente les idées réformatrices dont le Québec a tant besoin. Que ce véhicule renaisse de la coquille d’une ADQ qui aurait survécu ou qu’il soit le fruit d’un tout nouveau parti politique né d’une base militante plus homogène et clairement positionnée à la droite du centre, honnêtement, m’importe peu.

Pour cela, seuls les militants engagés au sein des partis politiques en présence sauront nous le dire.

P.S. J’ai communiqué avec J.-Jacques Samson au téléphone aujourd’hui. Après lui avoir expliqué la genèse du document dont il est question dans sa chronique, il me dit qu’il effectuera une correction à ses propos à la première occasion.

6 réflexions sur “Joanne Marcotte répond à J.-Jacques Samson

  1. Conservateurs nationalistes et libertariens doivent travailler ensemble, comme au parti républicain des États-Unis. Quant à moi, je ne vois pas de contradiction à être membre de la CAQ et du RLQ… ou d’un futur parti de droite plus musclée.Rappelons que la CAQ n’est pas au pouvoir et que notre ennemi commun c’est le socialisme libéralo-péquisto-solidaire.

  2. Comme il est drôle de voir les loups se questionner et se réclamer de qui est le plus à droite. Mon père est plus à droite que le tien; non, c’est le mien. Il semble de plus en plus clair qu’il s’agit d’une nouvelle religion dans laquelle nous verrons bientôt apparaitre des cagoules blanches style KKK. Je vous inviterais, madame Marcotte, puisque vous semblez considérer l’égalité femme-homme comme une valeur de la droite, à bien scruter les propos du blog de Reynald Du Berger, un de vos compatriotes idéologiques. Je peux vous prédire à l’avance que la nouvelle droite à droite de la droite la plus à droite sera typiquement masculine et que …vous en serez
    malheureusement excluse.
    J’ajouterais même que la liberté d’opinion dont vous semblez vous réclamer n’est valide que lorsque ladite opinion embrasse totalement la vision d’un état absent dans les programmes sociaux, mais bien présent pour remplir les poches des lobbies de droite. Bref, à bas le gouvernemaman, mais seulement après avoir tété bien goulûment à son sein…

  3. Legault n’est pas (et n’a jamais été) un « ennemi » du socialisme libéralo-péquiste, il en fait parti!

    La CAQ c’est un rassemblement d’opportunistes qui se concrétisent un job dans le prochain gouvernement.

    La CAQ n’a rien d’un parti de droite, Legault est toujours séparatiste de gauche (de ces propres aveux d’ailleurs) et tout comme le PQ il a mis ce projet sur la glace simplement parce que ce n’est pas vendeur ces temps-ci.

  4. Je trouve admirable que Monsieur Pouliot et cie se battent encore contre la fusion.
    @p.larochelle
    Je ne suis pas d’accord avec vous au sujet de votre lecture de la CAQ. Tout d’abord, il y a une association libéro-péquiste pour le pouvoir, mais pas pour le socialisme. Je ne connais pas la participation réelle du QS. C’est un parti socialiste qui n’a rien à voir avec le PLQ, je pense. Mais la CAQ est une coalition de libéraux et de péquistes, ceux-là même que vous considérez comme vos ennemis communs. Legault le dit ouvertement. Alors je dois constater qu’il y a une erreur importante dans votre évaluation.
    ….Il faut savoir si la CAQ veut plus d’État ou moins d’État. Je pense que la seule réponse possible est « plus ». Donc la CAQ est loin du RLQ. Je ne vois aucune contradiction à ce que vous soyez membre du RLQ et de la CAQ qui n’est pas de droite, comme il y a quelques libéraux souverainistes.
    ….Y-aurait-il quelque chose que je n’aurais pas compris dans votre commentaire?

  5. J’ai l’impression en lisant « ça caquette à la Caq », que m. Allaire n’est plus à l’étape 5 qui est celle de fusionné avec la Caq mais à l’étape 8. Qui serait plus d’augmenter le pouvoir d’influence et de négociation des fédéralistes à l’intérieur de la Caq.

    Ils n’ont pas le choix de rééquilibré les forces puisqu’ils ont donné un cautionnement de « prise de liberté » de 25 000 douilles. J’ai entendu ça sur l’audio de radio ego André Arthur

    Parce que m. Pouliot et restons Adq est en train de réaffirmer la position de l’Adq. Le vote va représenter une réalité que les sondages ne sont pas capable de réaliser.

    Ce vote peut être bon pour les pro Caq seulement si l’Adq a toujours été un parti ultra méga giga extreme centre.

    J’ai le feeling que la disparition de l’Adq est la cerise sur le gâteau.

    Pas pire scénario en!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s