La droite de Jean-François Lisée : NOT!

La définition de la gauche et de la droite qu’a offerte le blogueur Jean-François Lisée à Tout le monde en parle dimanche dernier est pour le moins courte et suffisamment simpliste pour que les auditeurs puissent avoir été induits en erreur. (Écoutez ce que j’en dis sur les ondes de COOL-FM ici)

Pour Lisée, « La droite, c’est: nage ou coule »! Pire, juger « la droite » d’aujourd’hui en se ramenant au début des années ’60 est non seulement inapproprié mais malhonnête. La gauche comme la droite évoluent, s’adaptent aux couleurs et à l’héritage historique et culturel de leur époque. À preuve, qui aurait crû il y a plusieurs années que la gauche québécoise de Québec solidaire et même du Parti québécois n’aurait eu aucun scrupule à s’allier avec le Parti communiste du Québec!

Imaginer ce que la droite d’aujourd’hui aurait pensé de la nationalisation de l’hydroélectricité, du salaire minimum, ou de la création de la Caisse de dépôt et de placement au début des années 60 est non seulement non pertinent mais verse dans ce que j’appelle un « populisme de gauche manichéen ».

Par ailleurs, Lisée prétend que la droite est contre l’égalité. Encore faut-il définir ce qu’on entend par « égalité ». S’agit-il de l’égalité des chances? Dans ce cas, on défendra par exemple, l’idée que tous aient accès à un système d’éducation qui leur permettent de découvrir leurs talents, de s’épanouir et de devenir des adultes responsables et autonomes. Il connaîtrait des gens de droite qui sont contre cette égalité des chances? Moi pas.

S’agit-il peut-être alors de l’égalité des conditions? Alors là, oui. Il y a une profonde différence entre la gauche et la droite. Si la gauche encourage un régime de dépendance où le travail, l’effort et le mérite ont été oblitérés de l’équation, les défenseurs de la liberté et de la responsabilité individuelle valorisent la récolte de ceux qui auront semé. Plus encore, elle encourage l’entrepreneurship, l’audace, la prise risque, l’innovation et la force de caractère. Dans son camp, la richesse n’est pas un sujet tabou car elle permet aux individus d’améliorer leur qualité de vie, d’en faire profiter leur famille et dans certains cas, les familles de leurs employés.

Tous sont pour un filet social minimal qui respecte la dignité de la personne, mais il y a une différence entre un filet social temporaire et un régime de dépendance perpétuel érigé en système duquel on ne peut ou on ne veut se déprendre.

Au final, la gauche et la droite ne se distinguent pas tant par les objectifs qu’ils poursuivent. Nous sommes tous pour une amélioration du niveau et de la qualité de vie des individus. Seulement, alors que les Lisée du Québec prôneront des solutions de type « collectivistes » qui passent par un État supposément bienveillant, tout ce qui est à la droite du centre encouragera des solutions qui passent par une plus grande liberté de choix et la responsabilisation des individus, des familles, des communautés et des entreprises.

Nous assistons aujourd’hui à l’écroulement du modèle social-démocrate partout en Occident. Être incapable de le reconnaître en dit long sur l’incapacité des gens qui l’ont érigé à en assumer, juste un peu, une part de responsabilité…

10 réflexions sur “La droite de Jean-François Lisée : NOT!

  1. « mais il y a une différence entre un filet social temporaire et un régime de dépendance perpétuel érigé en système duquel on ne peut ou on ne veut se déprendre. »

    Ah! Là nous sommes plus d’accord. Dans votre livre, j’avais cru comprendre que les mailles du filets étaient plus grosses.

    En effet, toute aide ne doit qu’être temporaire, sinon ça engendre la dépendance. Selon ce que j,ai appris dans mon cours d’économie de la santé, quitter le BS pour travailler au salaire minimum a un taux d’imposition effectif de 70% si on considère tous les avantages perdus

  2. Bref, vous faites une description tout autant simpliste et malhonnête de la gauche que Lisée en aurait fait une de la droite.

  3. difficile de changer une mentalité enfoncé dans le cerveau des ti Québécois depuis plus de 40 ans, c à d. le gouvernement s occupe de tout, vous n etes pas responsable, donné nous votre argent et ont s occupent du reste…nous sommes tellement pas imputable au Québec, qu ont a plus de sympathie pour les meurtriers que pour les victimes.

    • Vous touchez ici une très bonne caractéristique d’un gouvernement de gauche: Il veut s’occuper de tout: toujours plus d’État. Dans chaque domaine, les personnes qui sont en difficultés sont très favorables à ce que le gouvernement les libère de leurs responsablilités.
      Oui, c’est difficile de changer une mentalité. Le seul moyen consiste à regrouper suffisamment de personnes qui vont s’attaquer au problème, sans espérer en retirer de bénifices personnels. On appèle ça: travailler pour le bien commun.

  4. J’ai bien ecouté tout le monde en parle Dimanche dernier par contre Mr. Lisée a mal exprimé la gauche et la droite !!!
    C,est pourtant simple ..
    J,ai 2 images en tête
    2 mères 2 enfants
    Une a gauche dont l’enfant est toujours sous les jupes de sa mère
    Et l’autre à droite dont l’enfant est devant et prêt à défendre sa mère…
    C,est l’image que j’ai et je la partage .
    Et bravo Éric beau débat …
    La gauche souvent ce sont des prestigitateurs , tout passe et on n’a pas eu le temps de rien voir

  5. L’écroulement de la social-démocratie en occident…! A ce que je sache, le plus à gauche des démocrates à été élu aux USA à la dernière élection présidentielle. Il faut vraiment prêcher pour sa paroisse…

  6. Je pense aussi que monsieur Lisée a fait preuve que dimache il était capable d’être un brillant intellectuel de mauvais foi. Il est assez intelligent pour savoir que ses propos sont au mieux très exagérés, si non faux. Il semble avoir l’honnêteté d’un vendeur de ‘vieilles minounes’.
    Je dis à tout le monde: « Ne le Lisée pas! S’il faut que vous le lisiez, vous verrez que c’est du lisier ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s