Chronique : Fin de cycle, ECR, CAQ

Retour sur « Pour en finir avec le Gouvernemaman »: où en sont les ventes, activités à prévoir dans l’avenir

Lancement du livre de Mathieu Bock-Côté, « Fin de cycle » – Soirée de deuil pour les indépendantistes

Bravo au Mouvement des Étudiants Socialement Responsables

Retour sur la décision de la Cour suprême qui rejette la requête de certains parents d’exempter leurs enfants du cours d’Éthique et de culture religieuse

Indifférence des médias québécois au Rapport Drummond de l’Ontario

Actualité politique: Cacophonie à la CAQ, radicalisation au PQ, parfait bonheur au PLQ

Je vous soumets également deux excellentes entrevues que voici:

Martin Coiteux : Ce qui se passe en Grèce comparativement au Québec.

Ian Sénéchal: Le Rapport Drummond sur la situation financière de l’Ontario.

Une réflexion sur “Chronique : Fin de cycle, ECR, CAQ

  1. Je viens d’entendre votre commentaire au sujet de l’ÉCR. J’aimerais rappeler que l’enseignement confessionnel religieux dans les écoles publiques selon le choix des parents est un droit fondamental reconnu dans la Déclaration universelle des droits de l’homme, article 18. Il est défini dans le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, article 18. Ce droit était le même dans la Charte québécoise des droits et libertés de la personne (1983), article 41. Le gouvernement du PQ, suivi par les libéraux ont enlevé ce droit fondamental: rien de moins. Et la Cour suprême ne voit rien. Et ça l’air de ne pas déranger grand monde.
    Il faut se poser une simple question: À quoi sert la religion? Il ne s’agit pas pour moi de forcer, ni même de demander aux gens d’aller à l’église. Pour moi, la religion sert à donner à l’ensemble de la population des valeurs éthiques (morales) dès l’enfance. À titre d’exemple, si nous n’enseignons plus « Tu ne voleras pas », qu’arrive-t-il? Et nous y sommes rendu: si ce n’est pas moi qui le vole, ce sera quelqu’un d’autre. Alors autant que ce soit moi. J’exgère à peine.
    Et après on ne se fâche plus que certaines choses coûtent 30% trop cher, que les cartes de crédit soient rendues à 20% d’intérêts. On accepte après quelques soubresauts en disant  » Mais c’est rendu comme ça »
    Voici ce que nous perdons.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s