Quelques leçons à tirer du boycott étudiant

SondageEtud

Ne nous illusionnons pas. Les libéraux de Jean Charest ne sont pas des êtres de conviction. Ce sont d’abord des politiciens. Et des politiciens, cela répond aux lois de l’offre et de la demande.

Or, dans le cas du boycott étudiant, les sondages internes du PLQ ont probablement fait le travail bien avant que la population ne sache ce qui se passait et que les étudiants ne réalisent – le réaliseront-ils un jour? – qu’ils ont peut-être magnifiquement joué dans une pièce de théâtre dont le scénario avait déjà été écrit par les grands stratèges libéraux.

Pour lire la suite, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s