Discuter

Ainsi, la ministre Beauchamp a décidé d’inviter les trois associations étudiantes pour discuter de l’accessibilité aux études universitaires. Elle n’exige donc plus des syndicalo-étudiants de la CLASSE une déclaration formelle qui dénoncerait la violence sous toutes ses formes. Pire, malgré l’ambiguïté de la dernière sortie de la CLASSE (lire La CLASSE endosse la violence), la ministre de l’Éducation demande gentiment une trêve de 48 heures dans les gestes de perturbation économique et sociale afin de créer un climat propice à la discussion.

Rappelons pour la forme que le Québec ne souffre pas d’un problème d’accessibilité aux études supérieures. Selon les chiffres du vénéré Pierre Fortin lui-même, 46% des Québécois ont accès au baccalauréat alors que le chiffre est de 37% pour le reste des Canadiens!

Pour lire la suite, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s