Observer la décadence

DumontBoycottSecondaire

Je suis horrifiée. Rien de moins. Et je me sens totalement impuissante. C’est le pire. Je n’y peux rien. Tout ce que je peux faire, c’est me désoler de ce que la culture syndicale revendicatrice a fait de quelques-unes de nos écoles publiques. Quel gâchis. Je comprends Dumont de ne plus trouver de mots pour exprimer son état… son état de quoi? Y’a pas de mots, non.

Sous prétexte d’un « apprentissage citoyen », la commission scolaire de Montréal a « négocié avec ses élèves » le droit de boycotter leurs cours pendant trois jours. Voilà où nous en sommes rendus. Je pleure ce Québec. Oui, le coeur me fait mal.

Pour lire la suite, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s