Le paradoxe nommé Bock-Côté

Paradoxe

Selon Mathieu Bock-Côté dans son dernier blogue, « La gauche pose la bonne question : celle de l’idéal. Et la droite devrait lui répondre autrement qu’en se moquant du collectif ou en se repliant dans le cynisme revanchard qui représente chez elle une posture défensive trop fréquente. »

Qu’en pensez-vous?

La bonne question est-elle vraiment « l’idéal »? Si c’est le cas, soyons honnêtes. Si la gauche se pose la question, il est déplorable que nos « sages » ne reconnaissent pas le moindrement que si elle se drape de belles questions et de beaux discours, ce qu’elle nous offre, c’est plutôt  l’égoîsme vs. la générosité, l’intimidation vs la liberté d’expression, le droit de s’en prendre sans honte au gagne-pain d’honnêtes citoyens  vs la liberté de manifester, etc.

Pour lire la suite, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s