Lucien Bouchard en entrevue avec Mario Dumont

Quel bel échange entre Lucien Bouchard et Mario Dumont. On voit bien ici le très grand respect et l’admiration qu’éprouve Mario Dumont pour cet homme d’État, encore passionné pour la politique québécoise, encore préoccupé de l’avenir du Québec.

Savoir dire non (aux groupes de pression), inspirer le respect des élus et de nos institutions, entretenir une relation professionnelle avec les gens des médias, voilà quelques leçons que sert Lucien Bouchard à ceux qui veulent oeuvrer en politique.

« Tout comme le syndicalisme, l’Église, l’État-providence… Il y a beaucoup de choses à bout de souffle au Québec actuellement », raconte M. Bouchard (lire également l’entrevue de Alec Castonguay et l’article de Michel Hébert). Voilà en peu de mots ce qui a, dans le passé, servi de repères aux Québécois.

Et puis, il y a bien eu ce grand projet de la souveraineté qui, malgré toutes les énergies qui y ont été investies, a échoué. Deux fois. « Quelqu’un qui pense que le projet souverainiste est le projet porteur qui fera redécoller les Québécois vit dans une bulle. » C’est du moins ce que croit l’ex-premier ministre Lucien Bouchard.

Remarquez également la vigueur avec laquelle il dénonce l’idée des référendums d’initiative populaire. En l’écoutant raconter son désarroi devant Mario Dumont, on peut même se douter que François Legault ait eu une petite conversation avec son ancien PM avant son débat avec Pauline Marois!

Seulement voilà, le syndicalisme, l’Église, l’État-providence et la souveraineté ne sont plus des projets mobilisateurs. Le Québec est en transition. Vers quoi?

M. Bouchard avoue ne pas le savoir. « Même si je revenais en politique, je ne saurais pas comment embarquer le monde. Je ne prétends pas avoir la solution », nous dit-il.

Eh bien, rassurez-vous, M. Bouchard. En vous confiant de façon aussi candide et transparente, en partageant avec nous vos erreurs de parcours et vos doutes, vous avez démontré au moins un élément de solution que nous apprécions tous: parler franchement aux Québécois.

5 réflexions sur “Lucien Bouchard en entrevue avec Mario Dumont

  1. Pourtant,m Bouchard a déja été premier ministre sous la banniere du PQ.Comme les autres qui ont suivi jusqu`a maintenant.Il explique ce qui est bon ou mauvais en politique.Pourquoi lors de son regne n`a t`il pas essayé de prendre ses responsabilité afin de corriger les litiges de toutes sortes qui existaient a son époque?

    Si Robert Bourassa ou encore René Lesvesque étaient encore en vie feraient surement la meme chose.C`est -a-dire d`écrire des livres pour se donner de l`importance et faire un peu de cash.Oublions pas que m Bouchard est un politicien.

    • Parce que dans la vie, on évolue! L’expérience est un actif dont il faut se servir pour faire évoluer notre pensée! Bouchard le fait très bien, Legault aussi d’ailleurs

  2. Même s’ il est souverainiste, j’ ai toujours éprouvé un grand respect pour M. Bouchard. La première chose que l’ on constate en le voyant, c’ est un effet de rigueur, de professionnalisme. Depuis lui, on en n’a pas vu beaucoup de cette classe. Facile à comprendre pourquoi le PQ l’ a mis dehors ! ce parti est devenu tellement à gauche qu’ aucune personne sensée ne peut le diriger.
    Parce qu’ il faut être brave, au Québec, en tant que politicien pour dire non au groupes de pression, pour affirmer haut et fort qu’ il y a plus important à discuter présentement que les sujets futiles qui sont abordés. On pourrait presque croire, en l’ écoutant, que la province pourrait être bien dirigée économiquement par un parti à gauche du centre!
    Impossible, pour l’ instant, de voir poindre à l’ horizon quelqu’ un de cette prestance qui pourra, d’une façon ou d’ une autre, ramenner le Québec sur le droit chemin.

    Et puis oui, qu’ il en écrive des livres, si ça peut inspirer des jeunes; car pour beaucoup, ils en ont besoin.

  3. J’aime bien Lucien Bouchard , et tout ce qu’il dit a du sens car c’est un paideur hors pair. Le problême de tout cela se résume dans l’application. Nous a vons plein de lois au Québec comme ailleurs et aussi le désir de changer les choses. Comme tous ces hommes de bonne volonté, lorsqu’ils sont au pouvoir , ils ont les mains liés , en quelque sorte , et cela pour diverses raisons. Le monde est plein de bonnes intentions, mais regardons l’état actuel du monde , du Québec, des USA, etc. Les vrais réformes pour le peuple et leurs applications, cela tourne en rond comme dans La Chanson du Bonheur! Le monde actuel vit sous le respirateur artfiiciel controlés par les puissants $$$$$ de ce monde.

  4. Effectivement Lucien Bouchard fait parti de cette rare race des gens intègres, autant dans sa réflexion, que dans sa façon de dire les choses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s