Premier débat présidentiel Obama-Romney: Obama se fait lessiver

Ne croyez pas les commentateurs qui n’oseront pas vous le dire mais le président s’est fait lessiver hier soir. Comme il doit être douloureux pour eux de l’admettre car on le sait, les démocrates (et la gauche québécoise) sont moins portés à l’auto-critique que les républicains qui n’hésitent pas une seconde à se lyncher en public quand ils ne sont pas satisfaits de leurs représentants.

Mais hier soir, Obama a été lessivé. Un K.O.! Mitt Romney, pour une fois, s’est présenté devant tous les Américains, sans filtre. D’allure sereine, Romney a paru authentique, engagé, engageant, sincèrement préoccupé de l’état de situation, passionné, expérimenté et prêt à relever le défi de la présidence.

Dans les mots du très lu blogueur  Andrew Sullivan, « Obama is stuttering, wonkish, ineffective. » (Voir ses tweets)

Ce qui est frappant aux États-Unis, c’est qu’il y a vraiment deux visions, deux philosophies politiques qui s’affrontent. Si Obama personnifie « l’ingénieur social » pour qui les solutions doivent venir du palier fédéral (ce que Romney appelle le « trickle down government » – un clin d’oeil à l’expression « trickle-down economics »), Romney mise davantage sur les entrepreneurs, les institutions locales et les États eux-mêmes.

En parlant de « trickle-down economics », vous serez heureux d’écouter le candidat républicain parler de règlementation. Allez! Payez-vous la traite. Vous serez surpris.

Côté langage non verbal, Romney s’adressait directement à Obama en le regardant. Obama, de son côté, regardait par terre (ses souliers? ses feuilles?), hochait de la tête mais somme toute, avait vraiment l’air embarrassé. En tout cas, c’est ce que je tweetais hier soir en regardant le débat.

Il faut croire que je n’étais pas la seule à le penser. Ce matin, il faut lire David Frum: « Obama’s performance was so disengaged that I was left to wonder: had that Daily Caller/Fox News tape got inside his head? Was he so determined not to look like an angry black man that he ended up looking … kind of like a wimp? » Dur. Très dur.

Mario Roy de La Presse donne le premier round à Mitt Romney. Il n’est pas le seul. Et cette fois-ci, même les « cheerleaders » démocrates sont dans tous leurs états. Il faut écouter Chris Matthews de NBC ou lire Michael Moore sur Twitter. Triste triste soirée pour les démocrates. Même le stratège démocrate James Carville avait beaucoup de difficulté à « spinner » le président.

Pour ma part, la partie du débat qui m’a le plus touchée est celui où les deux candidats présentent leur vision du rôle de l’État. On peut être d’accord ou pas d’accord avec leurs visions respectives, mais bon sang!, ils en ont une et c’est une question qui mérite d’être posée. À quand poserons-nous la question au Québec?

Pour ceux qui veulent visionner le débat, voici le YouTube. Vous réaliserez en quelques minutes la qualité des échanges, l’énorme substance et le contenu sophistiqué qui y était présenté. De quoi faire rêver…

2 réflexions sur “Premier débat présidentiel Obama-Romney: Obama se fait lessiver

  1. Quel débat ce fut en effet.

    Ça me faisait penser à celui de Sarkozy/Royal en 2007.

    Du grand art, loin de nos vulgaires disputes de ruelle qui font figure d’échange de vues lors des élections québécoises.
    Pour l’instant, Romney 1, Obama zéro.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s