Québec Inc.ompétent!

Il y a quelques jours la semaine dernière, j’avais décidé de prendre un petit congé d’écriture. Je vais me contenter de lire les journaux, me suis-je dit. Comme si je n’y connaissais rien. Comme une touriste, tiens. Juste pour voir quelle atmosphère il se dégageait des grands titres de nos quotidiens.

Conclusion? Nous vivons au paradis du Québec INC, mais INC comme dans « INC…ompétent ».

Certes, la commission Charbonneau vient amplifier notre désarroi devant autant de corruption publique. « Quand le gouvernement a mis sur pied l’escouade Marteau, je pense que ça a poussé beaucoup de fonctionnaires à prendre leur retraite », a déclaré l’entrepreneur Zambito à la commission Charbonneau hier.

OCCUPY HÔTEL DE VILLE DE MONTRÉAL?

Hmmm. Il faudrait songer à un « Occupy Hôtel de ville de Montréal », non?

Ah, c’est vrai. Pour certains, il semble que la corruption, la fraude et les malversations comptables n’appartiennent qu’au méchant marché « néolibéral » de Wall Street. Eh bien non. Et il faudra s’en souvenir. Quand un ingénieur de la ville se voit verser 1% du prix des contrats en échange d’une surévaluation des travaux, on devrait comprendre que le secteur public ne manque pas d’opportunités de verser dans la corruption et l’escroquerie!

De voir le maire de Montréal Gérald Tremblay feindre l’ignorance rend fou. Et voilà encore le mot « incompétent » qui revient. Y a-t-il seulement un analyste ou chroniqueur qui ne l’ait pas qualifié ainsi et qui ne souhaite pas qu’il démissionne? « Assez, c’est assez comme on dit. L’étourderie, l’insouciance, l’incompétence, ça ne passe plus », écrit Michel Hébert. Allez ouste!. Dehors Gérald Tremblay!

« Les contribuables québécois, (qui paient pour le remplacement des infrastructures de la métropole), en ont marre, eux aussi, des invertébrés de fonction. Non seulement payent-ils, par le biais de leurs taxes et de leurs impôts, le pizzo de la mafia, mais ils savent désormais qu’ils ont payé le pizzo des fonctionnaires! »

DÉMAGOGIE, MENSONGES ET AMATEURISME

Mais rassurons-nous. L’hôtel de ville de Montréal n’est pas le seul endroit où on peut observer le déclin de l’empire québécois.

« L’amateurisme et l’électoralisme dont fait preuve le PQ après seulement quelques semaines au pouvoir sont sans égal dans l’histoire du Québec », selon Gaétan Frigon. Françoise Bertrand de la FCCQ parle « du gouvernement le plus socialisant que le Québec ait connu ».

Qu’il s’agisse de la hausse des impôts proposée par le nouveau ministre des Finances Nicolas Marceau, ou de l’empressement du nouveau gouvernement à « récompenser » les étudiants anarchistes, il faut reconnaître que ces décisions sont essentiellement idéologiques et ne sont basées sur aucune science économique.

Pire, le discours que nous tient M. Marceau frôle le mensonge (et je suis gentille ici) lorsqu’il rapporte que « le système d’impôt au Québec aurait perdu de sa progressivité » (lire Alain Dubuc).

Bien sûr, l’arrivée du Parti québécois fera remonter à la surface toutes les lubies et obsessions de la gauche québécoise.

L’ASSÉ veut maintenant expulser l’entreprise privée du débat sur l’éducation post-secondaire et refuse de confirmer sa présence au sommet. La Fédération autonome de l’enseignement (FAE) souhaite que le gouvernement mette fin au financement public des écoles privées. Lisée et le clan souverainiste identitaire revient avec ses lubies de ségrégation linguistique. La cerise sur le sundae? Gérald Larose, l’ancien chef syndical, se propose pour être recteur de l’UQAM.

Quand on sait qu’il s’agit là d’un nid à fabriquer des révolutionnaires, quoi de plus cohérent, n’est-ce pas?

Enrobez le tout d’un nationalisme revenchard et d’incessantes tentatives de faire ressurgir des crises identitaires et linguistiques et vous avez là, une ambiance de déni, de déclin et pour certains, de désespoir.

Mais n’ayez crainte, chers concitoyens. La CSN sera là pour défendre le bien commun.

Gratuité de l’éducation, la participation de la CSN au sommet de l’éducation, faire cesser la concurrence entre « le privé » et « le public », dénonciation de la « marchandisation » de l’éducation: voilà l’agenda de la CSN qui fait rien de moins que de la politique et de la propagande socialiste avec les cotisations de ses membres.

Finalement, arrosez ça de la plus récente sortie du nouveau ministre Jean-François Lisée et je vous le dis, le Québec, ces jours-ci, n’est rien de moins qu’une caricature de lui-même. Une caricature qu’il faudrait néanmoins prendre très au sérieux.

__________

Jean-François Lisée: « CEGEP is important for linguistic transfer. It is the time when young people make lasting friendships, find a marriage partner, start a job. We want that to happen in French. »

Quand le gouvernement choisit ton amoureux! Rien de moins. À lire Nathalie Elgrably ici.

Ah oui. Ajout de dernière heure pour prouver mon point que la compétence a laissé la place au vedetteriat. Ne riez pas! 

4 réflexions sur “Québec Inc.ompétent!

  1. Je ne lirai pas cela à mon fils lorsqu’ils naîtra en février… histoire de ne pas lui faire peur… mais je lui compterai volontier l’histoire de la cigale et de la fourmis pour qu’il comprenne que le travail et la persévérance lui donnera ce qu’il souhaite et qu’il ne doit pas se fier au autres…surtout pas au gouvernement!

  2. On veut dénoncer les dirigeants qui pigent dans le plat de bonbons, mais il n’y a pas que ça.. Que dire des cols bleus, qui en majorité trichent allègrement? Cela a été prouvé maintes et maintes fois.
    Le point que je veux faire ici, c’est que le système public est pourri de haut en bas, et que les uns utilisent le prétexte que les autres sont corrompus pour agir de même façon.
    La solution? L’état est trop gros, ce qui fait que l’organisme utilise le gros de ses énergies pour s’entretenir au lieu de servir la population qui le nourrit. Donc pour notre survie comme société il faut urgeamment réduire la taille de l’état. Avec un état plus mince, on voit facilement les bourrelets qui dépassent.

  3. Larose recteur de l’UQUAM! C’est comme laisser le Colonel Sanders en charge du poulailler…

    Et quelles sont ses qualifications au juste à Larose pour occuper un tel poste?

    Je commence à en avoir très…très marre du Québec qui déresponsabilise et infantilise les gens, qui pénalise les travailleurs et les épargnants en leur volant le fruit de leur labeur, qui étend sans vergogne ses tentacules étatistes dans tous les domaines de notre vie, qui change les règles du jeu en plein milieu de la partie et qui tente de faire passer ces épouvantables horreurs pour de la bonté et du désintéressement alors qu’il s’agit de vil opportunisme politique, à la limite de l’amateurisme.

    Vraiment écoeuré du Québec!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s