Entrevue à Martineau: « Dompter » le privé

Finalement, je m’ennuie du Québec immobile. Faut le faire! Tant qu’à reculer avec le Parti québécois, autant rester immobile, non? La plus récente sortie de la ministre de l’Éducation Marie Malavoy ajoute au délire « national » des péquistes (le qualificatif « national » s’applique à tout au PQ). S’il y a quelque chose qui marche au Québec, pourquoi ne pas le saborder?

Et s’il y a quelque chose qui marche au Québec, c’est bien les écoles privées. Le ministère de l’Éducation ayant rendu invivable la vie dans certaines écoles publiques, les parents choisissent de plus en plus les écoles privées où on y retrouve des enfants qui veulent étudier, des profs qui veulent enseigner et des directions d’école qui savent gérer. Évidemment, ça marche!

Les socialistes s’offusquent du fait que les écoles privées sélectionnent leurs élèves. Vrai, mais selon le président de la Fédération des institutions d’enseignement privé, « dans la très grande majorité des établissements, on fonctionne plutôt selon le principe du premier arrivé, premier servi ». Et puis, les écoles privées ne sont pas les seules à sélectionner leurs élèves! Les écoles publiques le font également. On me rapporte que certaines écoles publiques du Plateau y vont allègrement et exigent des relevés de notes pour l’admission des élèves. Oui, Monsieur!

Quelle horreur! Encourager l’excellence…

MalavoyDompteLePriveLa ministre voudrait « dompter » le privé, paraît-il. Pas d’enfants en difficulté d’apprentissage? Pas de financement. Plutôt que de régler le problème à la source et de ré-interroger le concept d’intégration des élèves en difficulté dans les écoles publiques, exportons le problème dans les écoles privées!

Soyons clairs. Les enfants en difficulté d’apprentissage sont en droit de recevoir tous les services dont ils ont besoin et les professeurs sont en droit d’avoir tout le support requis. Plus de 1,8 milliards $ est alloué pour ce genre de service dans le budget du ministère de l’Éducation et il semble qu’on soit prêt à payer ce prix.

Mais quand le prix à payer devient le nivellement vers le bas, l’abrutissement des plus doués, et le gaspillage des plus talentueux, là, on va trop loin. Quand le prix à payer, c’est de nier aux parents le droit fondamental de décider ce qui est le mieux pour leurs enfants, c’est de verser dans l’indécence.

Parce que le véritable but devrait être que chaque enfant se développe à son plein potentiel, peu importe l’école qu’il fréquente.

À écouter également, l’excellente entrevue de J.-Jacques Samson à l’émission de Dominic Maurais: L’éducation péquiste: Du foetus à l’université. 

8 réflexions sur “Entrevue à Martineau: « Dompter » le privé

  1. Mme. Malavoy veut gérer les écoles privées à SA façon? Qu’elle les subventionne à 100%!

    N’oublions pas que les parents, de la classe moyenne pour la plupart, qui envoient leurs enfants à l’école privée paient AUSSI leurs taxes scolaires et que par le fait même, ils contribuent également à la subvention gouvernementale de 60% aux écoles privées, en plus de financer un système public qu’ils n’utilisent pas.

    En refusant de subventionner les écoles privées, plusieurs de ces dernières devront fermer ne laissant qu’aux riches le privilège d’envoyer leurs enfants à une école vraiment privée. De plus, cette sottise engorgerait encore plus le système public déjà congestionné (et mal géré!!!).

    C’est bizarre qu’un gouvernement étatiste qui refuse ce créer un système de santé à deux vitesses veuille en créer un en éducation…

  2. En effet, n’existe-t-il pas dans ce 36% d’augmentation matière à remettre en question notre système d’éducation?

    Pauline Marois rencontre François Hollande demain… Attachons nos tuques.. une nouvelle dérape péquiste en devenir..

    François Hollande vient tout juste de soumettre ses réformes égalitaristes à son peuple..

    Pourquoi pas un autre copier/coller… Pauline Marois n’était pas prête à prendre le pouvoir. Pas grave! Qu’elle continue!…à s’aligner sur la clairvoyance « légendaire » de nos cousins français!….

    Le nationalisme en folie sur la Planète Québec..

  3. En fait, plus j’y pense et plus je crois que les écoles privées sont en fait des écoles publiques SUBVENTIONNÉES PAR LE PRIVÉ!

  4. Mesdame Marcotte, ils sont en train de préparer la décote. Ça ne se passera pas comme dans la zone euro, ici on est les seules à être latin. L’indépendance n’est pas faisable avec la speudo démocratie. L’identité n’est plus assez forte.

    C’est juste de s’arranger pour ne pas que les anglophones veulent payer.

  5. C’est comme partout dans les gouvernements et nous ne sommes pas différents des autres… Trop de chefs et pas assez d’indiens; sans faire de racisme ici… Dis autrement, trop de dirigeants et pas assez de gens sur le terrain!

  6. Ma tante Pauline est en train de quémander l’appui de maman la France. Comme attitude colonisée, difficile de faire mieux.
    Finalement, les vrais colonisés ne sont peut-être pas ceux que l’on nous désigne comme cible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s