À Martineau: La Loto-Université?

L’idée d’une nouvelle loterie pour financer les études universitaires est une nouvelle illustration que le contrat social et fiscal a atteint ses limites.

Au Québec, le contrat social implicite veut que nous payions beaucoup d’impôts en échange de quoi l’État nous gratifie de services universels « gratuits » ou à très bas prix: tarifs d’électricité plus bas que le prix du marché, services de santé, services d’éducation, droits de scolarité les plus bas en Amérique du nord, garderies à 7$, etc.

Ce deal se résumait en peu de mots: « Donne-moi ta paie », nous dit le Gouvernement, et t’auras « toute grrrratis »!

Avec la courbe démographique qui s’inverse, les impôts ne suffisent évidemment plus.

Comment continuer de faire des promesses électorales et d’aller chercher de l’argent dans la poche des contribuables? Je vous présente le merveilleux concept de « programme d’assurance »: assurance-médicaments, assurance parentale, etc.. Déguisés sous   « programme d’assurance », de nouveaux programmes sociaux (sous-financés et déficitaires) font leur apparition et alourdissent maintenant encore davantage le chèque de paie et le fardeau fiscal des entreprises.

Mais ça ne suffit évidemment plus…

Tiens! Voilà deux jolis points de TPS qui se libèrent du côté fédéral. Pourquoi ne pas aller chercher cet espace fiscal?

Mais ça ne suffit évidemment plus…

Du côté des libéraux de Jean Charest, on a misé sur la tarification alors que du côté des péquistes nouvellement élus, c’est la saignée des plus « riches ». Évidemment, comme il n’y a pas beaucoup de riches, on saigne donc la classe moyenne encore davantage.

Mais vous l’avez deviné. Ça ne suffit évidemment pas.

Nous voilà maintenant avec l’idée saugrenue d’une nouvelle loterie! Misère…

Tout ça parce que nous n’avons pas le coeur ni le courage de nous avouer que nous vivons au-dessus de nos moyens. Voici mon passage à l’émission de Franchement Martineau d’aujourd’hui où j’étais en compagnie de Martine Desjardins, présidente de la FEUQ.

3 réflexions sur “À Martineau: La Loto-Université?

  1. Hey Las Vegas! here we come 🙂 Nous entrons en compétition avec toi . Nous faisons un :  » Méli-Mélo  » Russo-Lotto-i dont know ou on s’en va… Mais, on ne regarde pas a la dépense et vlan nous voici!!!!

  2. Incroyable, Martine Desjardins et Johanne Marcotte s’entendent sur un point. Je pense qu’on peut en tirer comme conclusion, c’est que tant que le PQ ne s’attardera pas au ménage des finances publiques, ils n’obtiendront pas plus de support de la population.

  3. Selon le Journal de Montréal de ce matin, la dégringolade du Parti québécois est déjà commencée…

    Ne vous demandez pas pourquoi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s