Budget 2013-2014 : Quand les sociaux-démocrates affament l’État

Est-ce que des taux d’imposition plus élevés rapportent toujours plus de revenus dans les coffres du gouvernement? Normalement, nous serions tentés de le croire.

Pourtant, de sérieuses études suggèrent le contraire, lesquelles méritent d’être connues en cette veille du dépôt du budget péquiste de Pauline Marois.

Le YouTube qui suit explique merveilleusement bien la chose. En fait, le principe selon lequel il y a une limite au taux d’imposition à partir duquel l’État recevra moins de revenus est généralement accepté par la communauté des économistes. Mais là où les économistes ne s’entendent pas, c’est le taux à partir duquel les revenus de l’État diminueront. Est-ce à 30%? Est-ce à 70%?

Selon Christina Romer, ce taux serait de 33% (étude de 2007). Qui est Christina Romer? La conseillère principale en matière économique du premier mandat de Obama! Et comme on le sait, Obama est très très loin d’être un Républicain entiché du Tea Party et du concept « Starve The Beast » (Affamer la bête étatique).

Les conclusions que l’on peut tirer de cette étude sont fascinantes. En fait, que l’on soit un vigoureux conservateur fiscal (prône un plus petit État) ou un social-démocrate qui ne jure que par le Gouvernemaman, l’intérêt de prôner un taux d’imposition qui optimise les entrées fiscales est le même.

Selon l’économiste Martin Coiteux, l’improvisation du gouvernement Marois amène le taux d’imposition marginal de certains des contribuables du Québec à 54%! Je vous laisse juger de l’efficacité de leur politique fiscale, mais ce qui semble clair, c’est que les péquistes ne vont définitivement pas dans la bonne direction.

15 réflexions sur “Budget 2013-2014 : Quand les sociaux-démocrates affament l’État

  1. « l’intérêt de prôner un taux d’imposition qui optimise les entrées fiscales est le même »

    À supposer que l’on veut vraiment que l’État ait autant de revenus…

    Pour le reste : trop de taxe tue la taxe (idem pour les impôts). Qq autres études montrent qu’une augmentation des impôts cause… une augmentation des dépenses. Par contre, une baisse des dépenses n’engendre pas une baisse de revenus équivalente

  2. Vlà une idée simple, beaucoup trop simple pour qu’elle soit acceptée.

    FLUSH tous les impôts et (&*%?*(&? de déductions sur ta paye, incluant les taxes municipales scolaire et autres.

    Taux combiné TPS TVQ 30-33%.

    Flush les fonctionnaire qui font les impôts, gardes en quelques-un pour vérifier les taxes et covnerti les autres en qq chose d’utile au lieux de jouer au vampire avec la populations.

    Logement, économies, bouffe, livre & éducations seraient sans taxes.

    Mais je sais, c’est beaucoup trop simple et évident que ça pourrait marcher pour être adopté. C’est surtout trop transparent et fair pour tout le monde!

    • J’ai toujours pensé que M. Mulroney lorsqu’il a instauré la taxe de vente des produits et services avait cet objectif en vue. Plus d’impôt ou un impôt très minimes mais une TPS avec un taux entre 20 et 25%. A ce moment là qui paient le plus de TPS les gens qui dépensent le plus. 20 à 25% sur un camion ou une voiture de $40,000 à $100,000 serait beaucoup plus avantageux que la taxe présente. Plus tu dépenses plus tu as a déboursé de taxes.

      C’est mon opinion!

  3. Il ne faut pas oublier que pour une certaine gauche, l’impôt ne sert pas à créer une entré d’argent pour l’état, mais bel et bien une réduction de l’écart riches/pauvres. L’idée n’est pas d’optimiser les revenus de l’état, simplement de rendre les riches moins riches pour créer une égalité sociale nivelé par le bas…

  4. Vous appliqué une variable déterminé pour les États-Unis au Québec, grossière erreur. Les différentes variables économiques varient de sociétés en sociétés, ainsi le taux optimal d’imposition est très probablement différent pour les pays scandinaves que pour les États-Unis par exemple. La même logique s’applique pour tous pays assez différents d’un point du vue culturel, le Québec faisant parti de ce lot. Pour cette même raison on ne peut appliquer les mêmes taux d’imposition des pays scandinave au Québec, la société est différentes et ses choix sont différents. La droite critique souvent la gauche pour cette tendance qu’elle a de vouloir importer des politiques (ou des conclusions) provenant de pays culturellement différents (plus à gauche, etc), la gauche n’est pas la seule à le faire.

    Vous reprendrez votre argumentaire, qui est tout de même cohérent pour les États-Unis, lorsque ce taux d’imposition optimal sera déterminé de façon indépendante (pas par l’IEDM, ni l’IRIS, ni l’IREC, ni le conseil du patronat etc) pour le Québec (qui sait, il sera peut-être de 54%).

    • Surement il faut continuer a donner notre argent au gouvernement on voit comment quand ce n’est pas leur argent le soin qu’ils en prennent. La seule place que notre argent est en sécurité est dans notre portefeuille.

  5. Un cercle vicieux qui existe depuis la nuit des temps …..
    C,est comme du gambling DEPENSONS DEPENSONS se dit le gouvernement en se disant creer des emplois …..
    Mais ce cercle vicieux fait, que plus il y aura des hausses de taxes deguisés ou pas , ca freine l’économie et la moyenne classe ne depense plus .. ET ENCOURAGE LE NOIR ..Vraiment bon ce video et explication MAIS LE QUEBEC NE PEUT EN PRENDRE EXEMPLE ..
    MAIS NON CAR ON EST MEILLEUR QUE LES AUTRES !!!!
    Haussez les taxes et dites-nous de nous serrez la ceinture HUMMM….
    quelle merde …

  6. Ça me fait penser à cette vidéo : http://youtu.be/661pi6K-8WQ… Lorsqu’on utilise l’endettement comme un compte courant, même en s’appropriant toutes les richesses de ceux qui les possèdent, on n’arrivera pas à rembourser un sou…

    On continue donc de voler les générations futures pour gagner des campagnes électorales… Et seule une décote permettra d’arrêter cela…

  7. Pingback: Le Québec dans le trou: 3 prises pour Nicolas Marceau – Le blogue de Joanne Marcotte

  8. Pingback: Le Québec dans le trou: 3 prises pour Nicolas Marceau « Le blogue de Joanne Marcotte

  9. Pingback: Cuisant échec du Gouvernement de l’Identitaire | Le blogue de Joanne Marcotte

  10. Pingback: Cuisant échec du Gouvernement de l’Identitaire | Le blogue de Joanne Marcotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s