Le RLQ lance une offensive contre les hausses d’impôts

QUÉBEC, le 21 novembre 2012 – Le Réseau Liberté Québec (RLQ) refuse d’appuyer la hausse des impôts contenue dans le premier budget du gouvernement péquiste de Pauline Marois.

Le RLQ lance donc aujourd’hui un site web visant à conscientiser la population contre les hausses d’impôt, lequel peut être consulté en cliquant sur le lien suivant : www.nonauxhausses.com.

Vous en avez assez de la solution facile d’augmenter les impôts et les taxes? Le Réseau Liberté-Québec vous invite à demander aux partis d’opposition de voter CONTRE LE BUDGET! Rendez-vous sur ce site, signez au bas de la lettre, puis allez sur l’onglet « Députés » pour envoyer le message à un ou plusieurs députés de l’opposition de VOTER CONTRE LE BUDGET!

9 réflexions sur “Le RLQ lance une offensive contre les hausses d’impôts

  1. Joanne, merci pour l’initiative. J’ai signé et je le partage. J’essayais de comprendre Laffer.

    J’ai tenté de le figurer moi même, …comme ceci…, si les gens ont plus d’argent, ils vont dépenser plus, et par conséquence vont payer des taxes de vente qui auront au gov’t direct, et en deuxieme lieu, ils vont créer des emplois en achetant des produits our services, qui va aussi apporter des impôts au gouvernement. Do I have it right? And….in Q uebec …last but not least….les contribuables bien nantis n’abandoneront pas la Belle Province pour payer des impôts moins élevés ailleurs.

    • Sorry to disappoint you Renee but yes, les mieux nantis et plus généralement, bien que pas nécessairement, sont aussi les plus éduqués ou tout au moins, ceux ayant le plus d’expérience dans leurs secteurs de compétences. Cette catégorie, dont ma femme et moi faisons partie, est encore une fois bafouée par ce gouvernement populiste. Cette catégorie de « mieux nantis » est généralement mieux éduquée ou encore pire, ayant le plus d’expérience…ce qui évidemment, la rende la plus mobile.
      Je peux vous confirmer que oui, nous considérons quitter la « Belle Province ». Nous ne chercherons pas un paradis fiscal mais plutôt une région du monde où la qualité de vie a toujours un sens et reconnue historiquement pour sa bonne gouvernance.
      En terminant….vous aviez raison dans votre description du cercle de la consommation. Laissez-moi compléter l’image :
      Pour assurer une croissance économique, plusieurs facteurs doivent être réunis mais si je résumais, je mettrais l’accent sur 4 points :
      1) L’augmentation de la consommation (ça n’arrivera pas à court terme);
      2) L’augmentation de nos exportations (non seulement sommes-nous en déficit mais cette situation du mal au pire alors que nos voisins du Sud vivent une réindustrialisation depuis près de deux ans. Nos salaires étant plus élevés, notre productivité moindre et notre dollar surévalué à cause des ressources naturelles, je vois mal comment nous pourrons faire revivre notre tissu industriel dans ce contexte;
      3) L’accroissement des incitatifs et dépenses des gouvernements pour favoriser les investissements (ils ne sont pas au rendez-vous);
      4) Les Investissements privés (le seul sur lequel on pourrait s’appuyer mais là encore, les prévisions ne sont pas très optimistes). Ce n’est pas qu’il n’y ait pas d’argent à investir mais plutôt quand et où! Il n’y a que les grues qui poussent à Montréal et le secteur de la construction n’est pas porteur de richesse. On n’exporte pas des « buildings ».

    • Daniel…Merci pour tes commentaires…le Québec est dans la merde et je pense qu’il est trop tard, .pour que nous puissions esperer un miracle d’içi quelques années.Sans péréquation je pense que le Qubec serait dequoter par la Bourse et en faillite.

    • J’ai déjà fait faillitte avec ± 175 000 de dettes, presque toute dans ma cie (travailleur autonome, pas incorporé). J’avais des revenus possibles facilement au delà de 100 000$ et même 200 000$ mais j’avais une très mauvaise passe prolongée. Le syndic m’a dit que j’avais aucune chance de me replacer selon ma situation globale.

      Les revenus réels du Qc (sans Visa ni péréquation) sont dans les 50 MM. Avec 250 MM de dette.

      J’avais 100-150% d’endettement. Le Qc est à ±500% selon cette méthode de calcul. Sans notre part de la dette fédérale.

      Je vous laisse déduire si on est un peu ou très très très beaucoup dans le trou!

      Je veux bien accepter qu’une partie de la dette est un peu comme une hypothèque mais faut pas charier l’imagination comptable non plus!!!

      Règle #1 des trous : ARRÊTEZ DE CREUSER.

      La dette du Canada frôle le 600MM. On a ± 25% de la population canadienne. Donc 150 MM de dette. Ça fait 400 MM de dettes combinées.

      Si on compte 8 M de québécois, ça fait 50 000$ par personne. 100 000$ si on figure que ± 50% de la population participe massivement dans le financement publique.

      Le salaire moyen brute est autour de 40 000$. C’est 250% d’endettement juste avec la dette publique. Avant le 163% d’endettement de la personne normal.

      C’est au delà de 400% d’endettement. En français, si on coupe 100% des services gouvernementaux et 100% des dépenses de votre vie, vous en avez jusqu’en 2017 juste pour régler les dettes. En utilisant seulement 10% des revenus disponibles, on parle de 40 ans de travail (AVANT les INTÉRÊTS).

      Pensez-vous finir avant votre enterrement?

    • Rémi…Totalement d’accord…il faut tout inclure pour notre dette , étant sur le BS comme province tout en crachant sur le Canada. Honteux. !

      Comment il se fait que RDI Economie parle rarement de cette réalité brutale ainsi que nos autres journalistes endormis séparatistes, qui traitent l’économie paresseusement, en suprimant la vérité « .Ignorance is Bliss » in Quebec.

      Voci un clip plus qu’embarassant pour les quëteux de Québecois… http://www.sunnewsnetwork.ca/video/search/all/category/politics/pq-has-a-bone-to-pick-with-ottawa/1981847278001

    • Excellent vidéo. Je m’étais déjà amusé à prendre un guess sur le total de péréquation reçu depuis la création du programme il y a ± 55 ans. En prenant la moyenne des 8 années que j’ai à ma disposition j’arrive à un total de ± 400MM.

      La dette du Canada est de 600MM. Oui oui, avant les intérêts, les transferts de péréquations reçu représentent le 2 tiers, 67% de la dette totale du CANADA. On reçoit 50% de la péréquation à chaque année avec seulement 25% de la population.

      Comptez vous chanceux qu’ils ne nous sacrent pas dehors du pays à grand coup de pieds dans le péteux!

  2. Vous êtres une professionnel de la désinformation madame Marcotte. Il n’y a personne qui paie 50% d’impôt au Québec, l’impôt au Canada et au Québec est un impôt par palier d’imposition, une personne gagant 100 000$ paie un taux marginal de 0% sur les premier 12000,00$ gagné et 28,5% sur la portion entre 120000,00$ et 38 570$ et 38,4% sur la portion 38 570,00$ à 77140,00$ et finalement 45.7% sur la portion entre 77 140,00$ et 100000,00$ pour un taux global de 32 %. Or vous parler toujour de la dernière tranche d’imposition comme si elle était appliqué globalement.
    UN PEU DE RIGUEUR SVP!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s