2013 : Une année purgatoire?

2013Cela fait quelques jours maintenant que je me demande comment débuter l’année sur mon blogue. Il me semble que le premier article devrait être important, non? Un texte qui inspirerait une confiance en l’avenir, une reconnaissance pour l’extraordinaire chance que nous avons de vivre sur notre continent, une profonde gratitude envers ceux qui nous aiment inconditionnellement et qui nous inspirent.

L’année 2012 a été dure. Tellement dure qu’on peine à s’en remettre. Je peine, oui, à me remettre le nez dans l’actualité qui normalement aiguise ma curiosité. J’imagine que je ne suis pas la seule. Moi qui ne connais ni ne suis le hockey, me voilà pratiquement soulagée que les projecteurs se soient tournés sur une des grandes passions des Québécois. Voilà qui est rafraîchissant… pour le moment.

Le temps des fêtes est là pour ça. Il nous reconnecte sur l’essentiel, calme les ardeurs, nous fait relativiser les enjeux et prendre une certaine distance vis-à-vis ce qui nous apparaît comme fondamentalement abusif, indécent et injuste.

Bref, on aura bien le temps de nous indigner à nouveau. L’année 2013 nous servira, elle aussi, son lot de turbulences et de débats vigoureux.

Mais pour l’heure, sur le plan politique, je nous souhaite pour l’année 2013 de revenir les deux pieds sur terre. Le temps des diagnostics et des sommets est terminé! Les solutions sont connues. Ce qu’il faut maintenant c’est un changement d’attitude, du courage, de l’action et surtout un levier politique.

La polarisation des débats peut être saine et civilisée. Elle le doit.

Opposer l’étatisme ruineux et le libéralisme économique n’est pas seulement justifié, mais essentiel. Dénoncer la « démocratie de la rue » lorsqu’elle enfante l’intimidation, essaime de la violence physique et étouffe la liberté d’expression est tout à fait sain. Prendre conscience de la fragilité de nos institutions démocratiques et des valeurs occidentales est sans aucun doute un prérequis pour une action efficace et juste. Enfin, défendre les libertés et responsabilités individuelles est un incontournable à un moment où les groupes d’intérêt veulent s’accaparer le butin « collectif » épuisé.

Alors je nous souhaite d’être vigilants et de réussir à nous sortir dignement des années « purgatoire » qui s’annoncent. Enfin, je nous souhaite surtout d’être patients. Car si le changement peut être initié par les individus, il est plutôt souvent l’affaire et l’héritage de toute une génération… Et ça, ça fait beaucoup de monde à convaincre!

11 réflexions sur “2013 : Une année purgatoire?

  1. « Car si le changement peut être initié par les individus, il est plutôt souvent l’affaire et l’héritage de toute une génération »

    C’est ainsi que le socialisme a supplanté le libéralisme classique. À nous tous de renverser la tendance!

    Il ne faut surtout pas baisser les bras. On se doit de continuer à montrer les exactions de l’État et de montrer une alternative valable.

    • Il est difficile de renverser la vapeur socialiste quand tu as 43% de gens syndiqués qui dépendent pour beaucoup des gouvernements et un autre groupe qui vit directement de nos deniers. Je nous souhaite bonne chance car nous en auront besoin pour passer a travers de 2013.

    • Difficile, mais non impossible. Mon mari (qui vient des ÉU) est passé de démocrate pur et dur à libertarien « faible »; j’y ai sûrement qqch à voir.

      C’est sûr qu’en ce moment, aucun politicien ne semble avoir la trempe d’un vrai réformateur.. Regarde juste les « discussions » sur le précipice fiscal aux ÉU… À défaut de gagner la guerre politique tout de suite, remportons des batailles « sociales » (des idées)

  2. En ce début de l’année 2013, je nous souhaite que vous continuiez de nous éclairer de vos articles, avec lesquels je suis à peu près toujours d’accord et pour vous, beaucoup de ces moments rafraîchissants comme vous dites. On en aurait tellement besoin après l’année 2012 tous autant que nous sommes.

    Bonne année 2013!

  3. Le changement? L’héritage de la génération des soixante-huitards nostalgiques? Malheureusement l’esprit de sacrifice manque à cette génération égocentrique. Ils vont s’accrocher au passé jusqu’à leur dernier souffle.

  4. Je nous souhaite une année ou les politiciens tant au Provincial, Fédéral, Municipal, Commissions scolaire, prennent au sérieux le poste pour lequel il ont été mandaté par leur constituants et répondent aux attentes de ceux ci. Le Québec est au bord de la faillite et il faut y faire face et nous allons devoir accepter que l’ont ne peut pas tout avoir gratuitement, comme certain le demande.

    Je nous souhaite que vous, Johanne, puissiez continuer de nous informer comme vous l’avez fait par le passé.

    BONNE ANNÉE À TOUS LES QUÉBECOIS, et la plus belle chose que je puisse souhaiter à tous c’est la santé, notre plus grande richesse.

  5. Vous avez raison, il faut avoir et rester les deux pieds sur terre. L’année 2013 doit être une année de vérité, nous n’avons plus de temps à perdre à placoter, à faire des comités pour essayer de comprendre. Le Québec doit agir car son appauvrissement collectif est évident. Nous devons adopter une philosophie de gagnant et c »est par une économie prospère que cela doit se faire. Même si le Québec est dirigé par une première ministre préférant le spectacle au domaine des affaires, les québécois doivent tous se réunir ensemble autour de la même cause, soit se diriger vers le renforcissement de son économie. La carte de crédit a atteint sa limite raisonnable et même dépassée, un bon jugement nous dicte que nous nous devons tous prendre des actions pour redresser la situation. Faisons comme la ville de Québec qui avec son maire Régis Labeaume est en train de démontrer que cela est possible.

    • La ville de Québec en exemple, pas vraiment un bon exemple regardez la dette qui vas avoir doublée bientôt depuis le arrivée du maire Labeaume.Le nouvel amphithéâtre 100% publique,le diamant de Robert Lepage,les subventions à toute sortes d’evenements culturels c’est more offre the samedi tant qu’à moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s