Deux étudiants contre les monopoles des associations étudiantes

EDUCATION-UNIVERSITE-GREVE

Dans l’histoire du monde, ce sont les individus qui provoquent le changement. Un bel exemple de ceci est le cas des étudiants Laurent Proulx et de Jean-François Morasse que l’on connaît maintenant comme les instigateurs de demandes d’injonction visant à s’assurer de l’accès à leur formation universitaire le printemps dernier.

Ce matin, (Lire Le Journal ici) Laurent Proulx récidive avec un autre compagnon d’armes, Miguael Bergeron. Selon eux, l’adhésion obligatoire à une association étudiante est une atteinte à la liberté d’association et à la liberté de pensée. Je suis d’accord!

Actuellement, chaque étudiant inscrit dans un cégep ou une université est obligé d’être membre de l’association étudiante et de verser une cotisation. S’il ne le fait pas, il n’est pas considéré comme étant inscrit à l’établissement. Bref, l’étudiant est pris en otage. C’est ridicule», dénonce Miguael Bergeron, qui cosigne la requête avec Laurent Proulx.

La mission des associations étudiantes et le concept de « droit de grève » n’est pas un sujet dont traite le Sommet de l’éducation du ministre carré rouge, Pierre Duchesne. Et pourtant…

Le « droit de grève étudiante » n’est pourtant pas soutenu par une quelconque législation québécoise. Est-il normal que les associations étudiantes soient politisées à ce point et qu’elles bénéficient du monopole de représentation? Est-il seulement normal que pour être considéré comme « inscrit » à un programme de formation, il soit absolument requis d’être membre d’une association étudiante? La « démocratie étudiante » est-elle encore crédible?

Voilà, hors de tout doute, l’empreinte d’un Code du travail appliqué à la vie étudiante et d’une culture syndicale qui a plongé le Québec dans la crise politique du printemps dernier.

Les changements surviennent lorsque des individus se lèvent, s’organisent et expriment ce qu’ils ont dans le coeur. Dans ce cas, Miguel et Laurent expriment ce que nombre d’entre nous pensons également: « Assez, c’est assez »

12 réflexions sur “Deux étudiants contre les monopoles des associations étudiantes

  1. La demande des deux étudiants est juste. Elle ne sera même pas discutée. Le PQ est une succursale de la CSN. Alors rien ne changera.

    • Partie perdue d’avance toute cette élite gauchiste est liguée contre eux.i.e. journalistes politiciens syndicats etc.

    • @Yvon grenier, avec une attitude tel que la votre, c’est certain qu’ils ne gagneront pas. Dans la vie il faut se battre pour ses convictions et à certain moment nous avons besoin d’être appuyé(e)s par ceux et celles qui ont les même convictions. Je me suis battue à un moment donné contre le gouvernement provincial et après 58 mois j’ai gagné.

      Moi j’ai confiance dans ces jeunes et je sais que leur démarche ne sera pas facile, mais je crois sincèrement qu’ils ont de bonnes chances de gagner et je leur souhaite de tous coeur.

      Bravo à ces jeunes qui se tiennent debout.

  2. Eh! Oui! François. Mais au Québec, on n’est pas aussi libre qu’on le pense… Plus souvent qu’autrement c’est la minorité qui a le dessus sur la majorité: Vous criez fort, vous sortez les casseroles et il y a de fortes chances que vous soyez gagnants. Vous vous oubliez dans des accommodements déraisonnables. Vous bloquez des routes et vous sortez vos foulards pour vous masquer et vous avez le gros bout du bâton. Les médias mènent le bal, etc. On se dit évolués mais l’est-on tant que ça?

    • Alors nous devons, nous les majoritaires, apprendre à se battre contre cette minorité. Si nous restons assis sur notre cul, alors nous n’avons que nous à blamer à ce moment là.

  3. Ces deux étudiants ont beaucoup de courage. D’une façon ou d’une autre, leur geste sera fructueux. Dans les circonstances, ce sont eux les avant-gardistes, pas l’establishment syndical, ni la presse et les média qui vont les conspuer et les traiter de gens de droite, de réactionnaires, de bourgeois en ne se rendant pas compte que ce sont eux la vieille garde, les défenseurs d’une façon de faire périmée et nocive.

  4. Au cours des dernières décennies, la gauche québécoise a réussi à se vendre aux yeux du public comme étant les grands défenseurs des victimes de toute sortes. Leur bataille est un combat pour une succession infinie de prétendues victimes : les étudiants, les femmes, les gens sur l’aide sociale etc.…. Les étudiants sont devenus leur cause du jour alors ils nous arrivent avec leur invention de droit de grève.

    La stratégie ignoble des gauchistes, des carrés rouge et de leurs amis des médias est d’intimider au maximum les gens de droite. Ils jouent la carte de la solidarité, du sexisme, de l’injustice sociale, et j’en passe. Ils utilisent tous les moyens mis à leur disposition afin de diaboliser leur opposition afin de les faire taire. Ils prétendent par la suite que cela est justifié, car après tout, ce sont les gens de droite qui sont les vrais profiteurs, et on doit leurs donner une leçon afin que cesse leur intolérance. Derrière la supposée lutte des gauchiste contre l’intimidation, se cache un amour passionné pour leur tactiques vulgaires.

    La gauche par le biais des carrés rouges incite des émeutes en instrumentalisant les étudiants afin de créer des embouteillage afin d’empêcher les gens d’aller travailler, ils violent des injonctions, ils menacent de violence les étudiants qui refusent de suivre en jouant la carte du collectivisme pour ensuite jouer aux grands défenseurs de la tolérance. Si des étudiants refusent de sortir de classe suivant une fabrication de vote de « grève », ils envoient leurs brutes afin de les intimider. Maintenant ils veulent faire cotiser tout le monde pour financer leurs activités répugnantes et leurs tactiques ignobles de fond de ruelle.

    Il est inutile de raisonner avec eux, comme le font la plupart des gens de droite ils doivent être confrontés pour ce qu’ils sont vraiment: des brutes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s