Pastagate: un incident isolé?

PastaGateFoxLa ministre responsable de la Charte de la langue française, Diane de Courcy, nous demande de considérer le « pastagate » comme un cas d’exception. «Il ne faut pas juger l’OQLF à partir d’un seul incident», a-t-elle toutefois ajouté.

D’accord. On ne jugera pas à partir de ce seul événement somme toute insignifiant. On pourrait toutefois y ajouter le restaurant Portofino à qui les zélotes de l’Office de la langue française a demandé d’enlever le slogan « Pizza Pasta I Musica » de leur vitrine et des vitres de tous leurs véhicules de promotion.

Ajoutons-y aussi, selon le chroniqueur Dominic Maurais, le Conti Caffè que l’OQLF aurait forcé de masquer le mot « caffè » à l’extérieur et sur les verres de vin. Et puis, il y a aussi la Brasserie Holder qui aurait reçu la visite des inspecteurs de l’Office que les touches « Hold » et « Redial » sur le téléphone de même que la touche ON/OFF du micro-ondes auraient offensés.

Oui, oui. On ne joue pas avec les boutons des appareils. Selon la porte-parole des PME de la FCEI, «un de nos membres a reçu une lettre de l’Office qui lui demandait d’apposer des collants en français sur le micro-ondes de la cuisine des employés!»

Enfin, les multinationales ne sont pas en reste.  Six entreprises (Best Buy, Costco, Gap, Old Navy, Guess et Wal-Mart) ne jouent pas. Elles iront en cour pour ne pas se conformer à la directive de l’OQLF d’ajouter un terme générique en français à leur nom de commerce, comme le mot « magasin » par exemple.

Mais ne nous arrêtons pas là. Parlons du très célèbre restaurant Joe Beef. Yves Boisvert nous apprend dans la Presse de samedi les écarts de conduite du propriétaire. Selon ce dernier,  « l’Office est en désaccord avec une partie de son mur d’art, qui comprend, entre autres, un souvenir d’une visite à l’Île-du-Prince-Édouard qui dit « exit » (sortie), ainsi qu’un signe antique au-dessus de la salle de bain du personnel qui dit «Please leave this gate closed » (prière de laisser cette porte fermée). »

Mais rassurez-vous, gens de langue française. L’Office de la langue française n’est pas le seul instrument qui vous prémunit contre l’invasion. Il y a l’omniprésent chevalier Mario Beaulieu de la Société St-Jean-Baptiste qui s’en prend maintenant aux dénominations des églises anglophones (United Church) et aux raisons sociales telles que IGA, Canadian Tire, Reitmans. Et ça, c’est quand la Société St-Jean-Baptiste ne nous instruit pas du « génocide culturel des francophones au Canada« .

Dans sa ferveur de « défendre » la langue française, le Super Mario Bros fera retirer des artistes anglophones du programme de la Fête nationale. Selon le Vice-président du Conseil général de la Société St-Jean-Baptiste, Jean-Pierre Durand, « c’est une guerre que nous menons, (…) pas une partie de jeu de dames ! ». C’est bien connu. Les anglophones ne sont pas de « vrais » québécois, n’est-ce pas ? Qu’auraient-ils donc à fêter?

Il faut d’ailleurs se donner le loisir de lire le merveilleux et divertissant texte de Simon Jodoin à ce propos.

D’autres cas « isolés » ?

Lorsque Impératif français, un organisme censé « encourager la liberté d’opinion et la liberté d’expression en faveur de la diversité culturelle mondiale par la promotion de la langue française » apprend la tenue d’un symposium unilingue anglais sur le bouletage du minerai de fer à Québec, l’événement est vu comme un « mépris de la société québécoise ». Rien de moins.

Il faut dire que l’OQLF, la Société St-Jean-Baptiste et Impératif français peuvent s’inspirer de leurs grands maîtres de la division.

Quand une ministre parle de l’anglais comme d’une « langue étrangère », quand le ministre de l’enseignement supérieur déclare que « la pérennité de notre nation n’est pas assurée » après la publication du dernier recensement qui stipulait que la proportion de ceux qui parlent français le plus souvent à la maison est passée de 81,8% à 81,2%…, est-ce qu’on n’est pas en droit de s’interroger ?

Quand Pauline Marois refuse des entrevues avec The Gazette en pleine campagne électorale et ceci, même si on l’avait rassurée que l’entrevue se ferait en français,  quand une candidate péquiste réfère encore au « nous les Québécois » en opposition aux journalistes du même journal, quand on insinue qu’un immigrant qui parle français à la maison vaut plus qu’un immigrant de Shanghai qui parle couramment le français, quand on veut restreindre aux francophones l’accès à un cégep anglais parce qu’il s’agit d’un moment ou les jeunes établissent des « amitiés durables » et possiblement mari ou femme, quand on se sert du désir d’augmenter le nombre d’heures de cours d’histoire pour justifier la diminution des cours d’anglais et donc limiter encore davantage l’exposition des jeunes à l’anglais, n’y a-t-il pas lieu de nous interroger sur le jugement de ceux qui nous gouvernent ?

Oh, nous avons nos zélés et nos excessifs, nous aussi. Certains croient que l’apprentissage intensif de l’anglais au primaire ferait à nouveau des Québécois des « porteurs d’eau. Et il y a toujours Gilles Proulx qui, dans sa dernière chronique, peut traiter « d’attardés mentaux » de « paranoïaques » et d’hypocrites, ceux pour qui, selon lui, « la mort lente du français ne sera jamais assez rapide. » N’oublions pas non plus l’ancien député Pierre Curzi, notre théoricien préféré du complot qui encore une fois, trouve curieux que l’affaire « Pastagate » survienne quelque temps après le dépôt du projet de loi #14 révisant la Charte de la langue françaie.

Alors pour revenir à notre propos initial, un incident « isolé », Madame de Courcy ? Je ne crois pas. Plutôt un incident parmi tant d’autres provenant de gens qui nous font croire que l’avenir et la qualité du français reposent essentiellement sur des lois, des règlements, des bureaucrates et surtout de savantes incantations sur le péril de l’anglais.

Pour reprendre la succulente phrase de Simon Jodoin, « S’il y a quelque chose d’urgent dans ce dossier, c’est bien ça ! Affirmer que nous ne sommes pas tous cons. »

15 réflexions sur “Pastagate: un incident isolé?

  1. C’est pourquoi je suis une optimiste pour la liberté – 1-L’état est cassé – les chèques vont rebondir – good riddance 2- la stupidité ancrée dans l’ADN des bureaucraties. Ben oui l’ultime mafia (l’état) va me dire quelle langue parlée – yeah right…

  2. Il y a des limites avec la loi 101. Le portofino est ouvert depuis des années.; c’est du zèle pas à peu près, j’appelle cela malade.

    Le gouvernement veulent des investisseurs , ils ne les attireront pas avec cela ils vont les faire fuirent plutôt et ceux avec qui ils s’acharnent font bye bye , on s’en vas. Ils ne seront pas plus avancer.

  3. Premièrement, ce n’ est pas à cause de l’ anglais que le français recule; ce n’ est qu’ une autre propagande péquiste pour faire haïr encore plus le Canada par les Québécois. Si, aujourd’ hui, on est autour de sept millions de Québécois français, c’ est que pendant trois cents ans, on a fait des familles de dix enfants et plus. Depuis environ quarante ans, on suffit à peine à en faire deux par foyer… il est évident que dans quarante autre années, quand les derniers enfants de ces familles nombreuses ne seront plus, il n’ y aura plus sept millions de français !
    Une chose est certaine dans tout ça; on ne peut surtout pas y blamer l’ anglais !
    Pour conclure, les suédois, avec qui on aime bien se comparer, sont tous bilingue et ce, depuis leur jeune âge; malgré tout, ils sont toujours Suédois… tirons-en les conclusions qui s’ impose!

  4. La loi 101 visait à faire du français la langue officielle du Québec. Mais l’intervention de l’État dans le dossier de la langue a ses limites.

    C’est à tous et chacun de protéger le français au Québec, d’abord et écrivant et en parlant la langue de manière appropriée, sans fautes. Et aussi en évitant de se prendre pour un anglophone pour avoir l’air « cool et branché ».

    Pour l’anecdote, Mathieu Bock-Côté révélait sur son Facebook qu’il se faisait aborder en anglais par un Québécois francophone au centre-ville! Misère…

  5. I was born in this province, but had the opportunity to travel to other areas in Canada while my father served our country Canada, in the Armed Forces. I still consider myself a Quebec as do other that were born in this province! I call myself French=Canadian, because that is what I am, born in Quebec to French speaking parents but born in the country of Canada, Quebec is as much my home as anyone else who lives here irregardless of the language we CHOOSE to speak. The population hasn’t changed much in this province over the years this is true….why then do we need organizations to police our businesses about language! We are the laughing stock of the WORLD because of this. Being offended because the phone says mute or re-dial is beyond the definition of pettiness, are we in kindergarten here or what, no wonder the world laughs at the paranoid freakish attempts to preserve a language that has existed FOR OVER 350 YEAR WITHOUT THEIR HELP OR A BILL 101. This brings stupidity to a new low level. And this is how Pauline Marois thinks we are going to get investors…from where??? the planet she lives on perhaps. The truth be known we live in North America where French is less than 1% of other language spoken. Global business is run in English , everyone in the world knows this!! Quebec relies also on tourism, where does she think the tourists come from Outer-space?, No they mostly come from the US and the rest of Canada, and a bit from Europe. Try telling an American to speak in French HA! Telling him he will be in trouble if he doesn’t comply will get the response I would also give You and what Army, Quebec relies on the Canadian Armed Forces…..this is ridiculous…this self imposed dictator and protector of the French language hasn’t got a clue of what the BIG picture will look like. so again PAULINE MAROIS IF FRENCH SURVIVED AND THRIVED FOR OVER 350 YEARS WITHOUT BILL 101, BILL 14 THE STUPID LANGUAGE POLICE WHICH SQABBLESS OVER ON/OFF, AND THE PQ PARTY, WHAT MAKES YOU THINK WE NEED IT YOUR ZENOPHOBIC LAWS TO PROTECT A LANGUAGE THATS BEEN AROUND LONGER THAN YOU????

  6. Nous sommes en proie au fanatisme et les conséquences sont graves: Entrave à la liberty d’expression,on tue l’originalité d’un affichage qui donne un tone d’exotisme, quand on ne peut plus afficher Smoke Meat ou Kleenex on est peu être pas si loin du fachisme de pré-guerre …c’est une chance pour le reste du monde que le Québec n’ai pas encore levé une armée. La Marois met le Québec en désarroi, les anglos et les allophones sont « In nice green horse » pis moi aussi un Québé quoi ? pur laine qui en perd son français.
    Mis à part les étudiants ce gouvernement pisse off beaucoup de gens et ce qu’il va en rester c’est une place ou on ne peut plus trouver un emploi décent ou tous ceux qui on un peu d’allure regarde du côté de l’Ontario.
    Ce gouvernement est indigne de gouverner c’est un outrage à la fierté que j’avais d’être Québécois, ce gouvernement est minoritaire qu’est-ce que l’opposition attend pour le déloger. Alors je sort mes Kleenex et je pray
    pour qu’il se passe enfin quelque chose de constructif ici avant d’en loose all my french.

  7. Allons plus loin…la langue française s’effritera par le manque de culture des québécois! La plupart ne sait même pas l’écrire 🙂 Avant de nous battre pour préserver quelque chose, il faudrait que le petit peuple s’intéresse à l’apprendre…convenablement! Ils seraient plus…disons…crédibles 🙂

  8. Je suis née en Ontario et je suis franco ontarienne. Déménagée au Quebec quand j’avais 16 ans…j’ai toujours parler français (grâce à mes parents) et anglais. j’écris aussi bien dans les 2 langues….on a pas besoin d’une loi 101 pour nous dire qu’on est FRANÇAIS ! Beaucoup de Québécois (pur laine) ne savent même pas bien écrire leur français et ce n’est pas la Loi 101 qui va les aider. Quand je vois des choses comme ça j’ai honte de dire que je vis au Québec !!!!

  9. Pingback: Vos préférés de 2013 | Le blogue de Joanne Marcotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s