À Martineau avec Réjean Parent: Conclusion du Sommet

Mon passage à l’émission Franchement Martineau de ce midi. Qui a gagné? Qui a perdu? Écoutez bien la conférence de presse de Madame Marois où elle dit « Le temps des illusions sont derrière nous ». Croyez-vous ça?

La fin des illusions? C’EST ELLE QUI A CRÉÉ DE NOUVELLES ILLUSIONS!!! Marois et ses casseroles ont laissé contaminer la discussion portant sur les universités en encourageant les étudiants les plus radicaux d’espérer le gel, la gratuité et pire encore, le droit de vote.

Segment portant sur la Commission Charbonneau. Martineau est totalement tordant!

4 réflexions sur “À Martineau avec Réjean Parent: Conclusion du Sommet

  1. Madame Marcotte, J’ai comme d’habitude regardé le programme de R. Martineau. C’est vrai qu’il s’est amusé ferme surtout avec son pari.

    Madame Marois a vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué, encore une fois. Dans sa Conférence de presse, elle s’est empressée de se vanter que le gros du problème était derrière nous. Quelle illusion!

    Elle a dû déchanter avec la manifestation à Montréal, la pôvre.

    Je me sui souvenue du printemps érable alors qu’elle était encore la Chef de l’opposition et qu’elle voulait nous faire brailler avec son célèbre cri du cœur:  » Ce sont NOS enfants qui sont dans la rue « .

    Hé! ben! NOS enfants étaient encore dans la rue, à faire du grabuge, pour la gratuité scolaire. Pauvre de nous, qui n’avons pas le cœur de payer pour nos enfants immatures. Comme disait R. Martineau,faudrait être à genoux en train de nous laisser tondre comme de bons moutons.

    À mon tour, de gager un billet de 20$ que les étudiants sérieux, 70%, n’étaient pas dans la parade. Ils étaient quelque part en train de faire quelque chose de constructif.

    En passant, est-ce que les 7 chantiers vont nous coûter quelque chose? J’espère que non.

  2. Le PQ a fait ce que les libéraux auraient fait cest a dire chier dans la pelle et pelleter le tout par en avant
    et on nous annonce encore de grands placottages péquisse qui ne mèneront a rien sauf au jour de la marmotte que l on vit depuis 50 ans au Québec grace au force progressiste du statut quo nous sommes la risée du monde un peuple qui n avance recule non seulement au Québec on avance plus mais on va a reculons Libérons- nous des syndicats

    • Je tiens à rappeler à tout le monde que les Libéraux se sont battues à mort (littéralement) pour défendre une hausse de plus de 1500$ (j’oublie le chiffre « final »).

      Les mêmes personnes qui ont affronté les syndicats de la construction pour éliminer l’aberration du placement syndical.

      Ils sont loin d’être parfait, certes, mais on ne peut pas les accuser de tout pelleter par en avant… surtout pas dans ce cas là.

  3. « Chier dans la pelle et pelleter par en avant ». C’est exactement ça. On va chercher un petit morceau à la fois, sans faire trop de vagues.
    De toute façon ne soyons pas trop dur envers la première ministre. C’est ce qui peut arriver de mieux aux partis fédéralistes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s