Flaherty, Keynes: Même combat

FlahertyC’est aujourd’hui que le ministre des Finances du gouvernement Harper rendra public son budget. Si le gouvernement conservateur respecte l’atteinte du déficit zéro en 2015, le chroniqueur Alain Dubuc est d’avis que:

« cette démarche est assez idéologique parce que, malgré le déficit de 26 milliards pour l’année qui s’achève, la situation financière canadienne est bonne, exemplaire même, quand on la compare aux autres. Le Canada ne subit aucune pression des marchés pour se précipiter. »

On rappellera donc à M. Dubuc et à tous les chroniqueurs qui commenteront le budget Flaherty aujourd’hui que s’ils veulent qualifier l’approche du gouvernement conservateur « d’idéologique », il pourrait l’associer à l’approche keynésienne plutôt qu’à une approche « néolibérale » ou que sais-je d’autre. En effet, Keynes préconisait que les déficits soient résorbés par temps de croissance économique…

En pompant des fonds publics dans des plans de relance en période de crise économique, Harper a effacé d’un trait tous les efforts des dernières décennies pour réduire de façon magistrale la dette publique du Canada. Puis, en tentant de redresser la situation par temps plus calme, Harper agit donc en parfait keynésien!

Une réflexion sur “Flaherty, Keynes: Même combat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s