La liberté de dire des conneries

tempeteVous avez remarqué les tempêtes soulevées suite à certaines déclarations choquantes récemment? C’est le cas de François Bonnardel à qui on fait des reproches pour avoir insinué que « Montréal est morte ». Selon le Journal, « le ministre responsable de la Métropole Jean-François Lisée a exigé, hier, des excuses pour «tous les Montréalais» ». La première ministre Pauline Marois a également pris de son précieux temps à l’Assemblée nationale pour réprimander le député de la CAQ.

De un, Bonnardel ne blâmait certainement pas les Montréalais et n’a donc pas à s’excuser auprès d’eux; de deux, laissez-le donc dire ce qu’il a à dire et de trois, ce n’est certainement pas une déclaration d’un député de la CAQ qui nuit à la réputation de Montréal, baptinsse.

Tout un tapage sur Twitter cette semaine autour d’une sortie de Jeff Fillion portant sur les publicités sociétales pour contrer l’homophobie. D’accord, pas d’accord, peut-on débattre de l’opinion sans assassiner les gens sur la place publique ou faire dévier le débat sur des gué-guerres médiatiques et de cotes d’écoute?

Et puis, de quoi parle-t-on exactement? Du malaise qu’éprouvent certaines personnes à voir des homosexuels mâles s’embrasser à pleine bouche? Du rôle de l’État via des campagnes de sensibilisation et des publicités sociétales? Sincèrement, après une pluie d’attaques personnelles, on ne sait plus. (À lire le bon texte de Lagacé sur la question qui fait réfléchir).

Avant Bonnardel et Jeff Fillion, il y a bien eu Thomas Flanagan qui avait aussi dit une connerie, de l’avis de plusieurs, dont moi la première. Et plus récemment, Sophie Durocher signale le dérapage de la chroniqueuse du Macleans Barbara Amiel.

La démocratie se porte bien quand les gens sont libres d’exprimer des idées, des opinions, des impressions. Et elle se porte encore mieux quand il y a débat, riposte constructive et argumentation solide qui s’ensuit.

On le sait maintenant. Le fameux « consensus social » s’est effrité. Il n’existe plus. Les gens en ont marre du politiquement correct. On observe une polarisation des opinions de plus en plus. Bien. Tempêtons! Mais ce qui serait encore mieux, c’est qu’on en reste sur le plan des contenus, non?

Quant à moi, j’aime bien savoir ce qu’il y a dans le crâne des gens qui ont le privilège d’avoir le micro et d’influencer et ça me rassure qu’il y ait des gens qui les rapportent. Ça me rassure qu’on me permette de connaître la véritable nature des idées d’un Bonnardel, Fillion, Flanagan et Amiel, comme je trouve tout à fait sain de connaître ce que les Guy A., Patrick Bourgeois, Mario Beaulieu, Impératif français, Société St-Jean-Baptiste, Claudette Carbonneau et Réjean Parent ont dans le ventre. D’un côté comme de l’autre, quelqu’un pourrait y voir plein de conneries.

Mais baptinsse, nos valeurs de liberté d’expression et de presse nous permettent d’y avoir accès, de les entendre et d’en avoir le coeur net. Et ça, c’est précieux. Alors de grâce, ne gâchons pas la sauce en muselant les gens. Quand on fait croire qu’on est tous d’accord, c’est plate en maudit! 😉

6 réflexions sur “La liberté de dire des conneries

  1. TOUT a fait d’accord mais il y a des façons de dire des choses que plusieurs Québécois ne possèdent pas. Manque de culture? mauvaise éducation? Je ne sais pas mais quand une opinion sort de la bouche d’un des nôtres,souvent c’est inquiètant! Mais l’opinion des autres est importante c’est c’est certain.

  2. Un des plus gros problème au Québec, c’ est avant tout le manque flagrant de connaissances en économie et en politique de la population en général, ce qui a permis à une gauche de plus en plus radicale de s’ installer et d’ implanter leur discours comme étant la normalité.
    Mais voilà, peu à peu, y a des gens qui se réveillent. Lentement mais inévitablement, la population réalisent, sans trop comprendre pourquoi, que le beau rêve, finalement, ne marche pas.
    Donc, nos amis de la gauche sentent le contrôle leur glisser entre les doigts. Ajoutez à ça une émotivité maladive, et vous vous retrouvez avec la situation explosive que l’ on connait.
    IL y a tellement longtemps que ces gens n’ ont pas eu d’ opposition solide et bien argumentée que ça provoque un état de panique…
    – Ce qui dérange avec Jeff, c’est qu’ il est de droite et qu’ il est efficace. L’ histoire avec les gai, c’ est surtout pour lui nuire; à lui et à la cause.
    – Ce qui dérange avec le sénateur Boivenu, c’ est qu’ il est conservateur et efficace. L’ histoire avec sa secrétaire, c’ est surtout pour lui nuire; à lui et à la cause.
    Ça, c’ est la stratégie de la gauche. Pour l’ instant, ça marche. Maintenant, à nous de réagir…

  3. Présentement au Québec il se passe des choses bizarres. Si la gauche dit quelque chose, que ce soit aberrant ou pas
    il faut le prendre comme parole d’Évangile. Même les artistes s’imaginent qu’ils sont la science infuse. Il suffit de dire que non on ne pense pas comme ça que soudainement on est des pas bons, qu’on ne comprend pas que tout ça c’est pour le bien du peuple. Je m’excuse mais avant qu’on me dise que c’est pour mon bien, on devrait à tous les moins me demander mon avis. Si tu insistes dans tes positions, et qu’on sait qui tu es, on te dit de retourner d’où tu viens. Je suis anglophone. Mais bonté divine je suis née ici au Québec. Mais parce que j’ai des opinions différentes, je ne suis pas Québécoise. Il faut penser comme eux sinon on est les méchants. Je regrette mais ça ne m’empêchera pas d’avoir une opinion différente et de le dire.

    • Je suis une francophone et parce que je ne suis pas en accord avec la gauche et que je demeure dans l’Outaouais ont me conseille de déménager en Ontario lorsque je leur donne une opinion contraire à la leur. Pourtant tout comme eux je suis une Québecoise, née au Québec de parents francophone mais je suis une traite en ce qui les concernent. Je ne déménagerais pas en Ontario et tout comme vous ont ne m’empêchera pas d’avoir une opinion différente de la leur et de le dire.

  4. Pingback: Entrevue: Réponse à François Legault – Le blogue de Joanne Marcotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s