Le cash rentre pu!

NicolasMarceauMAJNormalement, à pareille date, on assiste à la foire du Budget du Québec. Ce n’est pas le cas cette année, puisqu’en arrivant au pouvoir l’automne dernier, le Parti québécois avait fait un budget qui s’étale jusqu’au printemps 2014.

Désolant pour les adeptes du show de boucane budgétaire printanier, le ministre Marceau nous a tout de même servi une « mise à jour économique ». Ce qu’il y a à retenir n’est pas très compliqué.

En bon québécois, « le cash rentre pu! ». Le Parti québécois hérite d’une situation financière navrante et en a rajouté. Plus de taxes, plus d’impôt, non au développement économique, moratoire pour ceci ou cela, incertitude entourant les redevances du secteur minier, investissements privés en chute, profits stagnants à Hydro-Québec, alouette!

Rajoutez à cela l’étouffement de compagnies, telle la compagnie Strateco qui avait investi 120 millions $ depuis 2006 dans le projet Matoush (mine d’uranium) et dont on a prononcé l’arrêt de mort, selon le président Guy Hébert.  (Lisez ceci; ça en vaut la peine)

En clair, le gouvernement du Québec récolte 138 millions $ de moins de taxes à la consommation qu’il ne l’avait prévu, 101 millions $ de monins d’impôt des particuliers et 62 millions $ de moins d’impôt des compagnies. Les redevances des compagnies minières reculeront de 15%, soit de 35 millions. Lire l’article ici.

Le cash rentre pu! L’impôt tue l’impôt, les gens consomment moins et les entreprises ont soit stoppé leurs projets de développement, soit carrément quitté le Québec. Il n’y aura pas de reportages là-dessus, bien sûr. Mais parlez à des conseillers financiers, des comptables et des fiscalistes. Ils vous le diront. Résultat? De plus en plus, les meilleurs, les plus doués, les plus productifs vont étudier et travailler ailleurs et ne reviennent pas.

Difficile de ne pas y voir au moins l’effet des politiques anti-développement du gouvernement péquiste, selon l’Opposition. Le ministre Marceau s’en sort comment?

ARTIFICES COMPTABLES, LA SUITE

De un, en continuant ses artifices comptables. À titre d’exemple, la perte de 1,8 milliard $ occasionnée par la fermeture de Gentilly-2 n’est pas incluse dans le déficit officiel de 1,5 milliard $ cette année. Ou encore, en étalant des dépenses sur plusieurs années (lire Francis Vailles ici). Selon lui, au 31 mars 2012, les engagements pris par le gouvernement, mais non inscrits dans ses états financiers, s’élevaient à 8,4 milliards.

De deux, selon le chroniqueur économique Pierre Duhamel, encore une fois, on est sauvé (entre autres choses) par Ottawa et la croissance de l’Ontario qui meilleure qu’anticipée. (Lire Sauvé par Ottawa de Pierre Duhamel)

Sans la hausse des transferts fédéraux (280 millions), surtout de la péréquation, le Québec ne pourrait pas arriver à bon port à temps sans augmenter encore une fois ses taxes ou restreindre encore plus l’augmentation de ses dépenses. Pourquoi cette hausse imprévue de la péréquation ? Parce que l’Ontario a fait mieux qu’anticipé et aura droit à moins d’argent de ce programme. Il y en aura donc plus pour les autres bénéficiaires, dont le Québec. On parle de 255 millions de dollars de plus en 2013-2014.

QUOI FAIRE?

Selon le ministre des Finances, Nicolas Marceau, l’avenir s’annonce plus rose. L’économiste en chef de la Banque nationale, Stéfane Marion, est sceptique. «Je crois que la croissance québécoise va être plus près de 1 % que de 1,3 % », a-t-il dit. Les économistes du Mouvement Desjardins sont d’accord. Ils prévoient également une hausse du PIB de seulement 1 %. Pourquoi c’est important? Parce que peu de croissance économique veut dire peu de croissance des revenus du gouvernement.

Quoi faire? «Je persiste à croire qu’à partir de 2014 et 2015, on devra revoir encore une fois en profondeur les choix qu’on fera comme société pour maintenir une croissance des dépenses aussi basse pour les prochaines années», a ajouté M. Marion.

Il n’est pas le seul à le penser. Tout le monde, TOUT LE MONDE!, sait qu’il faudra un jour revoir le contrat social complètement ludique que nous entretenons depuis des décennies. Pendant que les autres pays et les autres provinces ont coupé dans la fonction publique, gelé les salaires, ici, imaginez-vous donc qu’on imagine encore de nouveaux programmes sociaux!!!

Le dernier en liste, un nouveau fonds spécial réservé aux personnes de plus de 75 ans qui coûterait 1 milliard $ et auquel tout le monde sera appelé à cotiser! C’est ti pas beau ça?

Et pis bof, cessons de casser du sucre sur nos politiciens. Rêvons plutôt. Oui. Rêvons…

P.S. Lire également La lente agonie budgétaire de David Descôteaux

9 réflexions sur “Le cash rentre pu!

  1. Ils s’attendaient à quoi. Si tu me coupes, si tu me taxes, si tu augmentes mes impôts, j’ai moins d’argent dans mes poches, donc je dépense moins. C’est vraiment élémentaire comme principe. Je ne sais pas ou ils ont la tête. Si tu étouffes les compagnies, ils vont aller ailleurs, alors moins de revenu. M. Marceau est peut-être un bon professeur, mais être un professeur et être sur le plancher des vaches en tant que comptable, il y a un monde de différence. Si tu n’as jamais travaillé dans les chiffres pour gagner ta vie, tu vas juste émettre des hypothèses comme le bon prof que tu es. Le ménage doit commencer par le gouvernement lui-même. Ça va prendre quelqu’un qui a du courage pour faire ça parce qu’il ou elle sera confronter aux syndicats. Dans tous les ministères il y a plus de chefs que d’indiens. On peux-tu juste commencer à dégraisser le gouvernement au lieu de faire des coupes à l’aveuglette un peu partout. Ça se dit un partie souverainiste. Ils vont le faire comment. Ils attendent la péréquation du méchant pays qu’ils veulent quitter. Pas fort comme gouvernement.

    • Inutile de le répeter aucun de nos politicien va écouter. Quand notre budget est en désastre,on coupe les dépenses. C’est tellement élémentaire qu’un prof. devrait comptrendre ça. Maudit que nous sommes bornés.

  2. Merçi Joanne, pour un bon billet toujours aussi précis sur la pietre condition économique du Québec.

    Les Québecois, surtout les jeunes, aiment rêver avec des illusions à la Aussant…Il leur dit que nous sommes riche et que ceux qui disent le contraire mentent « c’est simplement de la propagande fédéraliste pour faire peur aux Québecois » …et les jeunes à l’université mangent ça. Les sondages lui donnent 7%. Son target (get them young) … les jeunes à l’université qui croient à ce Vendeur de Rêves du Pays des Merveilles, c’est moins déprimant que la vérité. J’aimerais bien un débat entre Marcotte et Aussant. Écoutez l’ABCD de Aussant: http://www.youtube.com/watch?v=UlwdOycPiDw (12,800 viewers et shoot la vérité de l’Illusion Tranquille avec 8,300).

    Comment ce fait il que ce vidéo se propage sur le web sans aucuns mots des journalistes….la vérité est supprimée sans problème…c’est comme ça que le Qc n’avance jamais. Les gens sont dans une confusion totale. Sommes nous riche ou sommes nous pauvre. Vu que nous sommes riche pourquoi pas l’université gratuite? Garderies pour les enfants et pourquoi pas des grderies pour les vieux à $7 aussi…

  3. Peut-être que si notre ministre s’était acheté des souliers neufs pour sa révision économique le pib aurait augmenté???

    Ben voyons à quoi s’attendait le PQ? Que l’or tombe sur le Québec, que les investisseurs accourent vers le Québec pour faire plaisir à notre 1ière Première ministre Mme Marois, notre chère Popo 1ière?

    Ils se sont évertués à cracher sur tout ce qui s’appelle entrepreneurs, investissements, idées créatrices…. à monter une partie de la population contre l’autre… et tout et tout et tout.

    Et maintenant nous, comme peuple allons payer pour leur idéologie partisane! Et ça va faire mal!

    Pourquoi croyez-vous que la gauche coupe (hé oui le PQ coupe) autant les amis? Les agences de cotations sont installé dans les bureaux du PQ. Et ils les surveillent.

    Le PQ a la même manie que le gouvernement Harper. Ils sont maintenant identiques! L’idéologie prime sur le gros bon sens…

    Ça va faire mal…

  4. Je veux seulement commenter sur Gentilly, comment se fait-il que les chiffres d’Hydro-Québec sur la réfection sont d’environ 2,4 milliards de plus que ceux de Point Lepreaux et sont équivalent à la réfection de deux réacteurs de Bruce Power en Ontario. Y’aurait-il de la corruption là aussi? Ou est-ce qu’Hydre-Québec a joué le jeu du nouveau gouvernement en publiant ces données qui n’ont aucun point commun avec les meilleures pratiques de l’industrie.

  5. Les journalistes, les « zartistes » , les carrés rouges épaulés par Pauline première ont si bien réussi leur campagne de dénigrement du parti Libéral, qu’on a eu un gouvernement mini-minoritaire. Tous les purs ,plus blancs que blanc, ont voté pour le gouvernement du RÊVE qui promettait l’Eldorado pour tout le monde.

    On a mis, sur le dos de Jean Charest, tous les bobos du Québec. Au moins il s’occupait de l’Économie. On a foutu les libéraux au purgatoire et Pauline nous amène vers l’enfer, c’en à bien l’air.

    Après six mois de gouvernement Marois, l’économie s’en va chez le diable. Déjà un sondage place le parti libéral à 33% et le parti québécois à 29%. Un autre pas par en arrière. Et ce n’est pas fini la désespérance. Le cash rentre pu! Pas d’argent, pas de bonbons, comme disent les méchants anglais.

  6. Y’a quelqu’un de surpris ici? Pas moi en tué cas!

    On a atteint (et même peut-être dépassé…) le sommet de la courbe de Laffer au Québec et on se dirige tranquillement vers une déchéance inévitable qui emmènera, Dieu merci, une profonde remise en question de notre « modèle » que personne au monde n’imite pour leur plus grand bonheur.

    Depuis des décennies, nous avons cru les gauchisto-interventionistes grands défenseurs de l’étatisation et nous en constatons les lamentables résultats.

    Le bon côté de la chose est que nous nous rapprochons rapidement du mur de brique de la logique et plus vite nous le frapperons et plus vite nous apporterons les correctifs nécessaires pour nous remettre aur les rails.

    Ralph Klein, où es-tu???

  7. Des bas taux d’intérêt… comme de l’héroine…. ça va faire mal quand ça va monter… Grèce vous avez dit? Ceux qui achètent des obligations du Québec vont se faire servir leur têtes sur un plateau! Acheter des obligations? C’est contre ma religion –

  8. Pingback: Le Québec dépense plus qu’ailleurs? Ouin, pis? – Le blogue de Joanne Marcotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s