Gue-guerres linguistiques et gros christie de niaisage

PaulineMaroisEt dire qu’il y en a encore qui doutent de la radicalisation du Parti québécois… La dernière en date nous est rapportée par le chroniqueur J.-Jacques Samson dans sa chronique de ce matin:

« Une nouvelle directive formelle a été donnée à tous les membres du conseil des ministres du gouvernement Marois : ils sont dorénavant tenus de s’exprimer exclusivement en français dans les rencontres et les discussions fédérales-provinciales. »

« De René Lévesque à Bernard Landry en passant par l’indépendantiste pur Jacques Parizeau, aucun premier ministre péquiste n’a préconisé un repli de ce type, même dans les moments de très fortes tensions, au cours des périodes pré et postréférendaires. »

Non mais c’est-tu assez fatigant! À la guerre comme à la guerre avec la « gouvernance souverainiste », nous proposent les souverainistes du Parti québécois.

Après le Pastagate de l’OQLF, le projet de loi #14 nettement discriminatoire à la fois contre les jeunes francophones ET les anglophones Québécois, Gilles Duceppe sera l’amiral d’une consultation d’une parfaite inutilité ne visant qu’à mousser la haine et la colère contre un gouvernement fédéral qui, en passant, agit (au moins sur l’assurance-chômage) dans une de ses compétences.Que les péquistes gouvernent donc! On vivra avec ou on les clairera à la prochaine élection!

Mais non. Il faut perdre son temps à mousser des illusions, à construire des barrières entre Québécois et entre Canadiens, à s’en prendre à tout ce qui bouge côté développement économique.

Dites-moi, souverainistes – oui, c’est à vous que je parle – comment faites-vous donc pour continuer de voter aveuglément pour ce lot d’irresponsables et d’illuminés? Comment faites-vous pour être fiers de vos représentants élus? Oui, oui. On le sait tous. Peu importe ce qu’ils feront, peu importe la merde dans laquelle ils nous enliseront, vous continuerez de voter pour ce parti aux politiques complètement bordéliques. Votre noyau dur de 30 quelque pourcent est-il si déconnecté de la réalité? si insécure? N’avez-vous jamais envie de vous sortir de votre paradigme de colonisé?

Et si vous avez vraiment à coeur votre projet, ne vous rendez-vous pas compte que tout ceci nuit extrêmement à votre cause? Même pas? C’est ça votre idéal de gouvernance souverainiste?

En entrevue pour la promotion de son livre, votre digne représentant, l’ancien ministre péquiste Garon disait quelque chose du genre à propos des anglophones: « Vous avez tout le reste du continent pour aller vivre en anglais! » La belle affaire. Il considérait les Québécois comme des « pissous » parce qu’ils ont refusé à deux reprises la souveraineté tout en justifiant que le terme était à l’origine une façon péjorative par les Anglais de nous appeler des « Pea Soup ». Or, un ami Facebook a fait la recherche. Il n’en est rien (voir historique du mot plus bas). Mon ami FB a raison. Je le cite:

Les études sérieuses sur l’historique de ce mot nous apprend qu’il vient plutôt du mot ‘pisseux’ auquel on donnait le sens de ‘peureux’ dans le langage populaire des francophones depuis longtemps. M. Garon nous offrait simplement une autre petite pointe malicieuse à sa façon contre les Anglais.

Pire que ça, la première fois que les supposés méchants Anglais ont utilisé le mot « pea-soup », c’était tout à l’honneur des Canadiens français.

Elle est d’abord signalée, chez les anglophones, au sens de« Canadien français », mais sans connotation péjorative, si on en juge d’après la première attestation du mot en anglais canadien : « Weleft in bark canoes early one morning, and were paddled up to Dow’s great swamp by Canadian voyageurs, hardy fellows who can accomplish 100 miles a day, on pea-soup and pork… lighten their labours with their simple boat songs. » ( Craig Early Travellers, 1833, p.82. DictCan ).

Non, mais c’est tu assez fatigant!!!

_______________________________

Pissou, attesté comme terme d’injure, est connu en québécois depuis la fin du XVIIIe siècle, mais il remonte probablement au début du Régime français, si on tient compte de sa vitalité en français standard populaire, de même que dans les dialectes français du Nord-Ouest( v. ci-haut ). Encore vigoureux chez nous, le mot est bien signalé par nos glossairistes depuis Dunn ( 1880 ). Pissou nom, masc., « lâche,peureux » a longtemps été considéré comme une adaptation phonétique de l’anglais pea-soup. Il faut cependant voir que pissou, avec la même acception, précède de beaucoup l’appellation anglaise pea-soup. Elle est d’abord signalée, chez les anglophones, au sens de« Canadien français », mais sans connotation péjorative, si on en juge d’après la première attestation du mot en anglais canadien : « Weleft in bark canoes early one morning, and were paddled up to Dow’s great swamp by Canadian voyageurs, hardy fellows who can accomplish 100 miles a day, on pea-soup and pork… lighten their labours with their simple boat songs. » ( Craig Early Travellers, 1833, p.82. DictCan ).

65 réflexions sur “Gue-guerres linguistiques et gros christie de niaisage

  1. Mais les indépendantistes aiment mieux vivre dans un monde imaginaire victimaire. Ça les justifie de brimer la liberté de tout le monde.

    « La nuit des longs couteaux », « la révolution tranquille », « la grande noirceur », « la conquête des anglais » (en oubliant la guerre de 7 ans), « les patriotes », etc., comme les stations du chemin de croix dans la grande église indépendantiste victimaire.

  2. Vous vous attendiez à quoi d’autre? Depuis Jacques Parizeau, le PQ carbure à un antagonisme, réel ou imaginaire, contre le Canada (anglais). La fin justifie le moyen, alors il est « normal » de voir Marois et ses sbires attiser la haine contre le « pouvoir colonial »

    • ici on semble vouloir flusher le bébé avec l’eau du bain. Marois ne représente absolument pas le mouvement indépendantiste. Je parle 2 langues et bientot 3 (avec un peu de pratique), je suis indépendantiste plus que jamais et je crois toujours que la défense et la promotion de la langue Francaise sont primordiales a la survie de notre peuple.

  3. François, vous m’enlevez les mots de la bouche. Ce qui m’inquiète le plus, c’est que lorsque je discute avec bien des souverainistes, je les vois souvent en état de dissonance cognitive et j’ai l’impression de discuter avec le même type de personne qui est dans une secte (j’ai eu l’occasion de discuter avec des membres la secte de Rock Thériault). De plus, le discourt utilisé par Marois utilise les émotions des gens, ceci n’aide pas trop au jugement rationnel.

    • C’est a croire que nous sommes en présence d’une bande de leaders qui veulent un pays et qui se servent de n’importe quoi pour lever les gens crédules contre les anglais. Jen ai la preuve pour avoir discuté avec certains séparatistes qui continuent d’hair les anglais de façon viscérale. J’ai beau leur dire que les anglais font leur vie et ne se formalisent pas de ses commentaires,sans succès. Nous sommes responsables de ce qui nous arrive et les anglais n’ont aucune responsabilité dans nos déboires sociaux. Québécoiprends toi donc en main et cesse de blâmer tout le monde pour ce qui nous arrive.

  4. La radicalisation, on a bien vu ce que ça a donné lors des dernières élections fédérales: la quasi disparition du Bloc…. Espérons que ça sera le cas avec le PQ aussi.

  5. Host.. que je suis tanné des crisettes des péquistes.

    Comme si le Québec n’avait rien de plus urgent à faire que de tenter de s’aliéner ceux qui paient pour NOTRE péréquation. Les séparatistes veulent sans doute que le Canada nous foute à la porte vu qu’ils sont incapables de nous convaincre que leur cause est acceptable ici même, au Québec.

    Marois? PU CAPABLE!!!

  6. Une minorité de Québécois à voter PQ. au dernières élect., mais faut vivre avec ça malheureusement.. Ils agissent comme s’ils étaient majoritaires. Nos purs et durs ne connaîtront jamais la séparation. Ils vont tous trépasser avant. Mais en attendant de s’en débarrasser, il faut les endurer. C’est tellement décourageant….Dernièrement, je discutais avec un séparatiste, rien à faire, le problème est dans le cerveau. Ils ne sont pas formés comme nous on dirait. Ils ne comprennent rien.
    Toute une race. C’est tout un monde à part.

    • Comme on dit, ce sont des casses de bain. Ils naissent comme cela; leur enfants, leurs familles et même leurs chiens sont des casses de bains. Cela ne se guérit pas. L’attrition seulement va nous débarasser des casse de bains. Essayez de leurs faire comprendre est plus difficille que de clouer du Jello sur le mur. Vous avez beau rajouter des clous, cela passe à travers quand même!!!

  7. ENFANTILLAGES=PQ.

    Et encore: illuminés, intégristes, irresponsables, narcissiques, victimaires,vengeurs, dépassés, nuisibles à l’économie,etc. Voilà!

    Garon nous traite de pissous, moi je dis qu’il est un traître
    à son pays: Le Canada.

    Quand on est petit dans sa tête, c’est pour toujours. On ne peut que voir « petit ».

    J’en ai assez de ces rêveurs, plus qu’assez!

  8. La psychologie à l’arriere de ce geste (et biens d’autres de ce genre) est pitoyable; Les péquistes, de gauche surtout, démontre un énorme complexe d’insécurité ou il se voit comme de pauvres petites victimes, impuissants, passif-aggressif et un peu comme des ados centrés sur leur besoins et leur recherches d’identités ils deviennent des provocateurs de la chicane pour avoir ce qu’il veulent qu’importe le manque de savoir-faire, l’impolitesse et surtout l’inutilité (toute conférences sont déja bilinque).
    Il ont des esprits fermés et comme des parachutes pas ouvert…il vont tomber trés vite.
    Au lieu de promouvoir la beauté de la langue francaise à l’intérieur du Québec et surtout dans les écoles on impôsent aux autres des contraintes insultantes et briment leur libertés. Quel honte

  9. Ha Ha! Je pense que la France a envoye 30% de ses moins doues pour peupler la Nouvelle France et la plupart se sont reunis avec le PQ. Ils n ont pas la capacite d apprendre une autre langue alors ils ont decide de banir l anglais pour leurs communications simplement parce qu ils ne savent pas le parler. Je suppose qu ils ne pourront pas recevoir la perequation car Harper va remanier son cabinet pour s assurer que le MINISTRE DES FINANCES soit monolingue anglophone et sourd. Il faut rire un peu sinon nous deviendrons tous fous.

    • Oups, j’ai un ex français qui me disait que les québécois étaient des criminels et prostituées déportés, est-ce votre 30% ?

  10. D’accord avec votre texte, sauf pour ‘pea soup’.

    Pea soup (comme Pepsi, frog) est un terme dérogatoire, tout comme

    – Wop pour les italiens (working on pavement)
    – Jap pour les japonais
    – Kyke pour les juifs
    .- Paki pour les indo-pakistanais
    – Chink pour les chinois
    – Nigger pour les noirs
    – Bohunk, Polack pour les polonais ou est européens

    ,C’est bien beau de ne pas construire de barrières entre francos et anglos, mais il ne faut pas être aveugle non plus, jusqu’à effacer les insultes racistes que les anglophones donnaient aux minorités, francophones y compris..

    Let us not go there.

    • Vrai. Les rétrogrades ne sont pas seulement au Québec… Pensez a se vieux c.. de commentateur de hockey.

  11. Bonté divine que je ne suis plus capable de voir comment ça se passe au Québec. Joanne, bravo pour ton article. On s’est rencontré à Trois-Rivières lorsque vous êtes venu. Je suis l’anglophone. Elle est tanné la petite anglophone. Tanné de passer pour une méchante qui veut assimiler tous les québécois. Tannée de voir parce qu’elle parle anglais vient d’une autre planète. Le Parti Québécois veut juste semer la discorde. Mais est-ce qu’il ne pourrait pas le faire sur le dos de quelqu’un d’autre. Ce serait facile de régler ce problème. Si les fédéralistes viennent en visite au Québec, tu parles en français parce que c’est la langue officielle au Québec. Mais si tu vas en visite ailleurs au Canada et que la majorité parle anglais, si tu peux le faire, tu parles en anglais. Elle essaie de mettre le canada à dos et pendant ce temps-là est-ce qu’il y a quelqu’un qui parle économie!!!!!

    Pour le Pea Soup, étant donné que j’avais une mère anglophone et que mon père était francophone, j’ai souvent entendu ce terme. Mon père nous a dit que ce terme était aussi utilisé pendant la deuxième guerre mondiale lorsqu’on faisait référence à un francophone, pas parce qu’il était un pissou, mais à cause de la soupe au pois. Ma famille ontarienne utilisait aussi ce terme en rapport avec mon père. C’était fait avec respect et humour. Voilà Joanne mon information sur le Pea Soup.

  12. Je ne sais pas combien de temps on va devoir endurer encore ce gouvernement d’insignifiants qui essaie par tous les moyens de nous mettre en guerre avec nos voisins canadiens et d’empêcher la province de prospérer avec les maudits et je pèse mes mots ‘verts’ Je parle toute seule quand j’écoute les nouvelles le matin. PUS capable de les voir nulle part. J’en suis à les détester vraiment.

  13. Comment foutre la marde et mentir en cachant une parcelle de vérité. Je vous dis WOW quelle démagogie d’experte. Avant de chialer ma gang de mouton vous devirez savoir que c’est pour les discours protocolaires seulement, donc aux médias pour des messages au québécois qui sont francophones de surcroit. Pour ce qui est des pourparlers, c’est dans les 2 langues que ca continue mes chères idiots arrêter de vous plaindre car vous ne savez pas la vérité et des auteurs comme celle-ci vous mente honteusement en pleine face et transforme la réalité pour dénigrer un parti qu’ils n,aiment pas. Bref réfléchissez et instruisez-vous correctement.

    • On est peut-être tous des idiots mais j’ai vraiment lu que les ministres ne s’adresserais au ministres fédéraux seulement en français. Va où tu veux mais moi je t’envoie quelque part….

    • Cher Potte, il faudrait peut-être relire la consigne de la Popo (alias Marois), c’est bel et bien en français qu’elle veut que ses représentants s’expriment, bien sûr, en engageant et en payant de la poche des concitoyens des interprètes aux tarifs très onéreux… (ex. $55 pour la première demi-heure, et $19 pour chaque 10 minutes supplémentaires). Plutôt que de consacrer ses énergies et les fonds publics à l’économie de la province et à nos piètres services de santé, allons-y donc pour nous caler encore plus dans le trou avec des idioties et de l’enfantillage d’idées de souveraineté… allons-y d’aplomb contre ce que la majorité des Québécois veulent!!! Moi aussi… en bon Québécois… CHU PU CAPABLE!!!!

  14. Laissons cette bande de  » idiot’s » se pendent par eux même. Le bons sens primera toujours, nous sommes quand même 67% a avoir votés contre ces rétrogrades…. Ils sont sur le bord du précipice mais ne semblent pas le savoir…. Leurs gestes fait reculer leur cause et j’en suis très content… Je ne leur donne pas 18 mois et nous retournerons en élections.

  15. Le gouvernemant au casserolle. La gestion de ce gouvernement va nulle part. Lorsque nos voisins essaient de prospérer. Nous, nous avançons pas, on recul. La gestion d’une province ne se fait à coups de tête, la place de première ministre ne se fait pas à coup d’opportunisme. Un vrai gouvernement n’a pas peur de faire du ménage et de trouver des moyens de s’en sortir.

  16. À part les moutons, il y a aussi les  » genre chèvre de monsieur Séguin » , qui pense toujours que l’herbe du voisin est plus verte que la sienne.
    Les caribous nous disent souvent, comme si on était pas chez-nous: Si vous n’êtes pas contents, sacrez votre camp dans le ROC »

    Moi, c’est bien dommage pour vous, je reste ici et je me bats pour mes convictions et pour le précieux héritage qui est le mien, comme Québécoise Canadienne.

    Je vous invite à mon tour, à retourner en France, si vous n’êtes pas contents. Là, vous allez avoir du travail à faire pour la langue française à vous en contenter.

    Y’a toujours bien un bout à se faire manger la laine sur le dos par 25% de chicaniers. On vous a dit NON 2 fois déjà. Quand est- ce que vous allez comprendre et vous en tenir à la volonté de la Majorité?

    Assez! C’est assez! Le PQ à toujours été une épine dans le pied du Québec. Il faut s’en débarrasser le plus vite possible avec leurs dictats à toutes les sauces qui font reculer le Québec à toutes les fois qu’ils sont au pouvoir.

    • Martine L. C’est vrai que l’herbe dans certains pays est plus verte (bon je ne parle pas de l’Angleterre à cause de l’humidité), je parle des pays scandinaves comme la Suède, faut y habiter quelques années pour voir qu’ils sont de centre droit et non pas autant à gauche comme les gens qui n’y ont jamais mis les pieds pensent. Les émissions ne sont pas traduites et proviennent généralement de l’Angleterre, presque tous peuvent se débrouiller en anglais, seules les personnes très âgées et très jeunes ont plus de difficulté avec l’anglais, mais il est toujours possible de se faire service en anglais, ils n’ont pas perdu leur langue, ils font des efforts pour apprendre l’anglais plus que nous et pourtant, ils sont les seuls à parler le suédois au monde, ils savent comment protéger leur langue et ce n’est pas en boudant l’anglais. La mentalité de la Suède est  »get a job ». Voilà le secret et la différence avec les Québec.

    • Triste à pleurer ce manque de fierté nationale. Je crois que vous n’avez jamais eu affaire à des Canadiens anglais. Moi oui.

    • Dominique, j’ai demeuré 20 ans dans le ROC, Vancouver et Toronto. Les anglos ont de très bonnes qualités, ils donnent et exigent le respect et dans les affaires, il faut être bien organizé. C’est un peu le contraire içi. Ils m’ont toujours bien traité. Toi non? Pourquoi?

  17. Je vous répond en temps que souvrainiste modéré qui ne vote pas dutout pour le PQ puisque c’est les mêmes gamique dépassé que les libéraux. Vous dites que c’est d’être aveugle de vouloir soutenir que le Québec comme pays serais bien mieux? J’appelle ca être visionnaire et avoir du leadership.
    Je vous dirais donc que vous ete probablement beaucoup plus aveugle face au décision du fédéral. Rétraction de la loi qui protège les rivières et lac, la loi sur la construction de plus de prison, rétraction de l’accord sur le combat à la désertification, des politiciens fanatiques religieux qui ose faire des déclarations du genre si une fille c’est faite violé c’est probablement de sa faute…. On est devenu au niveau du fédérale une honte mondiale sous Harper, qui tente de nous rendre aussi imbécil et peureux que nos voisins du Sud.
    C’est simple quelqu’un qui pense que le fédéral de Harper fait de la bonne job est vraiment complètement ignorant ou sinon sociopathe sans aucune empathie quelconque qui ferais mieux de vivre au Texas.

    • C’est bien mieux de laisser les pédos dans les rues…. Melange pas le discours des imans extremistes de Montreal pis le gouvernent. Continue a prendre ton info a tout le monde en parle…

  18. La honte du Canada, c’est le Québec.. c’est le sabotage du Québec par les nostalgiques souverainistes de la révolution tranquille.et l’atteinte scandaleuse à la démocratie à laquelle ils se livrent sans vergogne. Ils abusent de la démocratie canadienne.

    Faut-il en rire ou en pleurer? Le délire des trois vieux schnoucks Parizeau, Landry, Garon… Attachez-les quelqu’un.. La vieillesse quel naufrage… Pathétique!

    Délivrons-nous des péquistes avant qu’il ne soit trop tard! La comédie a assez duré.

    • Va vivre dans le ROC si t’es pas contente.
      Pour une honte, ils nous aiment pas mal, ils nous l’ont dit deux jours avant le référendum.

  19. @ Koch…

    Mon pays ce n’est pas Harper, il passera comme les autres avant lui. Le Canada c’est pour moi le pays de mon enfance, de mon adolescence de mon entrée dans le monde du travail, dans le monde de ma famille. Dieu sait que j’en ai vu passer des PM. C’est le pays qui m’a permis de vivre toute une vie dans la liberté et dans le respect de l’autre, qu’il soit anglophone, ou francophone, ou allophone. Et quand je dis Canada cela inclut le Québec, naturellement. Et je crois ne pas être la seule qui pense comme ça; 70% peut-être…

    Je vous plains, les séparatistes, parce que Séparation ou pas, vous trouverez toujours quelque chose pour vous plaindre. Ce n’est pas tout le monde qui est apte au bonheur de vivre, malheureusement. Des bibittes, il y en a dans tous les pays, il s’agit de les affronter au lieu de pleurnicher et d’accuser l’autre de les avoir mises sur votre terrain.

    Et vous avez quelque chose aussi contre le Texas, contre tous nos voisins du sud. Y a-t-il un coin du monde qui vous rendrait heureux sur cette planète? Permettez-moi d’en douter.

    Souverainiste modéré, avez-vous dit, permettez- moi encore d’en douter.

  20. Le gros christie de niaisage, c’est que le Québec ne soit pas encore devenu un pays. Pourtant, n’en déplaisie aux commentateurs fédéralistes ici, tout le monde y trouverait son compte y compris les anglophones. Si vous n’en êtes pas convaincus et que vous êtes suffisamment ouverts d’esprit, allez lire ceci: http://www.independance-quebec.com/textes/raisons_ipso_souverainete.php.

    Malheureusement, ce n’est pas avec le souverainisme hypocrite et maladroit du gouvernement Marois que nous allons y parvenir. Cela dit, l’accession à la souveraineté ne passe pas que par le gouvernement: chacun doit mettre l’effort pour construire une véritable identité québécoise.

  21. @ David Gendron:

    « Mais alors, pourquoi le Rest Of Canada ne veut pas se débarasser du Québec? »

    Pour les mêmes raisons pour lesquelles nous ne nous débarrassons pas de la Gaspésie ou du Lac-saint-Jean: pour d’autres considérations que celles reliées exclusivement à l’économie comme l’intégrité du territoire, l’amour de sa nation, le sentiment d’appartenance, etc…

    • Le ROC ne fait pas partie de notre nation. Mes frères sont Français, Belges, Béninois, Sénégalais, certainement pas Ontariens ou Albertains.

  22. Oui, ça existe des souverainistes modérés. Mais à quel pourcentage?

    Ceux- là sont -ils prêts à admettre que se faire dire Non,deux fois, par la majorité, ça suffit? Il me semble qu’ils devraient déjà avoir compris, que le Québec isolé presqu’au milieu du territoire canadien, ce serait toute une trappe à chicanes qui ne se termineraient jamais. À bien y penser, le jeu n’en vaut pas la chandelle. Le pire serait à venir.

  23. Hélène encore direct sur le bobo.Je n’y avais pas pensé. de cette façon mais vous avez absolument raison. On est écoeuré de les voir ressortir à tout bout de champ mais on est obligé de les endurer.

  24. @ Anders Turgeon,

    Quand, je vois le logo du Vieux Patriote mon esprit se referme. Il me rappelle trop les esprits passéistes
    qui carburent à la vengeance. Je préfère m’en tenir aux
    leçons de gens plus avisés, qui veulent améliorer le pays plutôt que le détruire.

    Je les ai déjà trop entendus les faiseurs de rêves.

    • Martine, moi j’ai toujours dit que les péquistes/souverainistes nous avaient voler à nous, les vrais Québécois, notre drapeau québécois et notre identité québécoise dans un Canada uni! Aux yeux du reste du monde, le drapeau québécois est désormais associé aux péquistes et à la séparation du Québec. C’est vraiment dommage… nous n’avons plus d’identité…

  25. Christiane, c’est tellement vrai ce que vous dites sur le drapeau québécois et en plus, les souverainistes n’ont jamais appris ce que c’est le Respect qu’on doit à un drapeau. Ils le manient comme un chiffon en le portant sur le dos, en le maquillant de graffitis. Quelqu’un de leur allégeance pourrait-il les éduquer sur ce point; quand et comment s’en servir?

    • Si j’avais eu 1$ chaque fois que j’ai dit « CHU PU CAPABLE! » concernant le PQ ou l’OQLF, je serais très riche!! 😉
      @Martine – Oui, en effet, ils ont vraiment un manque de respect envers les opinions des autres, les valeurs morales et sociales, et notre drapeau qui est maintenant le leur.

  26. il faut quand même voir le bon côté dans toute chose.
    L’élection de Pauline Marois c’est ce qui pouvait arriver de mieux aux fédéralistes québécois.
    Elle va gouverner par consensus. Oh boy, ça va consulter pas à peu près.

  27. Pauline a toujours été le deuxième violon sous plusieurs chefs du PQ. Elle n’a jamais appris à jouer comme premier violon. Elle ne peut faire autrement que d’improviser. C’est ce qu’elle fait. On a quand même vu comment elle jouait de la « casserole ».

    Un peu méchant, je sais, mais ça fait du bien de temps en temps.

  28. @ Dominique Beaulieu
    Je regrette de vous dire que j’ai beaucoup plus de fierté nationale que vous. Je suis capable des deux: Être fière de mon pays le Canada et autant de ma province puisque c’est la mienne. Ce doit être que vous avez le cœur trop aigri contre les anglais des provinces canadiennes. Qu’elles qu’en sont les raisons, il n’y a que vous pour le savoir. Vous manquez quelque chose d’important dans la vie.

    J’ai vécu 2 mois en Alberta, à Calgary et à Edmonton et j’ai eu du plaisir à vivre avec des Anglophones. Je suis allée à Vancouver pour des vacances; c’est un bien belle ville. Je suis allée dans les Maritimes Moncton,Dartmouth et Halifax. C’est de toute beauté. Et encore, en Ontario, j’ai deux enfants qui y demeurent pour leur travail. J’ai pu visiter
    Hamilton, Toronto, London, et Ottawa. Mes petits- enfants sont parfaitement bilingues, ils fréquentent depuis leur jeune âge des écoles françaises et ils s’expriment mieux en français que bien des petits Québécois, ne vous en déplaise. Ils adorent venir à Québec pour des vacances et leurs parents leur font visiter la ville de Québec dans tout ce qu’elle a de beau comme attraits et comme héritage patrimonial.

    Alors vous imaginez (si vous en êtes capable) comment ces enfants ont l’esprit ouvert. Ils ne sont pas racistes,ils apprécient les anglophones, les francophones et les allophones. Personne ne les a victimisés ni aigris contre leurs concitoyens canadiens. Ils auront une vie beaucoup plus agréable que ceux à qui on ne cesse d’enseigner la Haine sous prétexte que les Anglais leur volent leur bien et leur air.

    En ce qui vous concerne pour la fierté nationale, vous repasserez. Je préfère le mienne à la vôtre. Et surtout n’essayez pas de m’intimider, faites-le auprès de ceux, qui comme vous, ne connaissent que le Québec comme terre.
    Un peu plus et je vous dirais que vous me faites pitié avec votre petit horizon fermé sur vous- mêmes.

  29. Pingback: À la CAQ: Finissez-en et dites non! – Le blogue de Joanne Marcotte

  30. Pingback: À la CAQ: Finissez-en et dites non! « Le blogue de Joanne Marcotte

  31. Pingback: Vos préférés de 2013 | Le blogue de Joanne Marcotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s