Langue – Couillard: 1; Legault: 0

DeCourcyDans un gouvernement minoritaire, il y a des moments où il est tout à fait sain pour l’Opposition de tuer dans l’oeuf une initiative gouvernementale. Ce n’est pas d’être radical, ce n’est pas d’être anti-démocratique. Et non, Monsieur Legault, encourager un dialogue à tout prix et laisser faire le gouvernement lorsqu’on devine pertinemment bien tous les effets pervers de ses politiques, ce n’est pas de « faire de la politique autrement ».

Dans le cas précis du projet de loi 14, vous n’auriez jamais dû « donner une chance au gouvernement de proposer des amendements qui rendraient la loi acceptable. »

Un, elle ne le sera jamais et deux, si elle l’est, elle aura été vidée de tous les hochets que le gouvernement y aura insérés pour plaire aux zélotes de la langue. Ajoutons-y le point de vue électoral et je parierais que le prochain sondage vous révélera que vous avez perdu la grande région de Québec.

Disons-le. Le chef de la CAQ a mis son parti et ses députés dans l’embarras. Il avait fixé quelques conditions au départ et oh surprise!, la ministre De Courcy s’est montrée conciliante, prête à assouplir et même à reculer sur certains aspects controversés du projet.

Oh que ça ne devait pas être plaisant au caucus de la CAQ cette semaine… Maintenant que la tactique a échoué, on fait quoi? On rajoute des conditions! Ben oui. Et après avoir fait gaspiller aux élus un temps précieux à analyser article par article un projet de loi désincarné, vous ferez quoi?

Legault ne pouvait dire non à ces anciens amis. Il est là le problème dans le fond. La politique, après tout, repose sur la confiance et les relations humaines. Les racines de François Legault sont péquistes, sa vision du nationalisme québécois est péquiste et ses réflexes interventionnistes sont péquistes. Sans doute des raisons pour lesquelles il a bénéficié à un moment d’une couverture de presse extraordinaire à un moment où il n’avait même pas encore formé son parti.

Dans ce cas précis, Couillard ne fait qu’exprimer le sentiment et l’opinion de la majorité des parents et de la population québécoise qui considèrent que donner la chance à ses enfants de devenir bilingues est chose tout à fait indispensable et non réservée aux enfants de nos seules élites.

Ce retour en arrière sur l’enjeu linguistique mène présentement à des excès et entretient des rancoeurs d’une autre époque que les indépendantistes prennent plaisir à ressasser. (Voir ici ce qui se passe dans le milieu universitaire).

La CAQ, rapporte Le Devoir, a évité « la catastrophe », selon la ministre. Je parierais que la véritable catastrophe que la CAQ n’aura pas évitée sera sa propre agonie électorale.

____________________________________

Adrien Pouliot, La valse hésitation de la CAQ

Alors pourquoi ne pas éviter la comédie burlesque d’une étude article-par-article en votant contre en première lecture et balancer immédiatement ce PL aux rebuts?

Alain Dubuc, Écoeurer les Anglais

Pour éviter de reculer collectivement, il ne faut pas seulement éliminer quelques articles douteux du projet de loi 14. C’est l’esprit et la logique d’ensemble du projet qui doit être remis en cause.

Lysiane Gagnon, La loi et les zélotes

Mais la CAQ aurait tort de limiter son opposition à ces trois questions. Il y a bien d’autres choses à modifier dans ce projet de loi, notamment ceux qui, comme le signalent le Barreau et la Commission des droits, contreviennent aux chartes des droits et sont, dixit le Barreau, « injustifiables dans une société libre et démocratique ».

L’avis du Barreau

15 réflexions sur “Langue – Couillard: 1; Legault: 0

  1. Sans vouloir être « bitch », disons que le PLQ ne pouvait pas (encore) tourner le dos à sa base électorale anglophone, qu’il a renié en ne se présentant pas au vote du budget. DÉjà, si le PCQ réussit à parler assez fort, il pourrait gruger les majorités du West Island

    Pour le reste : j’ai maintes fois répété que la CAQ n’est qu’une version diluée du PQ, avec des positions (très) marginalement moins moins interventionnistes.

    • J’ai bien peur que je me suis fait flouer par le beau discours de Monsieur françois(péquiste)legault. Je me devrai retourner au parti libéral même si ce parti est trop de gauche a mon gout aux prochaines élections.

  2. Le PQ veut nous faire reculer en empêchant les jeunes d’avoir toute l’éducation et les connaissances pour réussir dans un monde sans frontière et dans une économie globale. Être capable de s’exprimer dans plusieurs langues est un avantage qui nous distingue dans notre société distincte et restreindre cette capacité à nos jeunes est sans contredit un recul pour notre Nation Québécoise. Mesdames Marois et Courcy vos décisions dans ce dossier du projet de loi 14 pour faire plaisirs à une minorité, les pures et dures du PQ, auront un impact majeur sur la majorité des contribuables Québécois qui aspirent à transcendé la muraille de chine que vous essayez d’ériger.

    La mondialisation des marchés ça vous dit quelque chose !!!

  3. Legault est cuit. Quelle connerie d’oser appuyer ce projet de loi merdique. Dommage pour Gerard… La CAQ est une joke, et c’est pour cette raison et bien d’autres que je voterai PCQ aux prochaines elections.

  4. Comme d’habitude Joanne, right on! « Monsieur « On Verra » restera toujours Monsieur « On verra ». Il aurait pu gruger sur le vote anglo car les Libéraux ont trahi les anglos fois après fois en approuvant des lois luinguistiques éprouvantes sans consideration pour les anglos, et ils ne l’ont pas oublié.

    Malheureusement, les anglos n’avaient pas autre choix, car pour eux les Libéraux étaient les seuls fédéralistes.

    Monsieur « On verra » a bien manqué son coup. Quelle perte de temps pour tout le monde sans oublier les millions de nos taxes si on comptabilise le tout. Bizarre mais au Quebec,c’est toujours la même chose, essayer d’attraper le vote séparatiste. Il me semble que dans le 70% fédéraliste ce serait plus avantageux et logique d’essayer de ceuillir dans cette talle de fédéralistes.

    Le projet de loi 14 est odieux et indigne du peuple québecois. J’ai lu seulement 49 article et j’ai eu la nausée je ne pouvais plus lire les autres 125, je me pensais à Cuba….ou Cubec! La dictature pure, hargneuse!

    Je ne fais plus confiance en Monsieur « On verra ».

  5. Très…très…très déçu par la CAQ!!!

    Pour le bien de la population québécoise, la CAQ devrait défaire ce projet de loi et provoquer des élections qui verraient le Parti québécois prendre la porte et pour longtemps compte tenu des innombrables trahisons à son programme électoral auxquelles il s’est lâchement prêté.

    Le bien du peuple doit passer loin devant les préoccupations égoïstes des partis politiques.

  6. La CAQ c’est la même chose que le PQ sans l’article sur l’indépendance. Au dernière élection il avaient le même programme de taxation , hausse des impôts sur le dividendes et gains en capital. Suite au mécontentement de la population face à ces mesures, ils ont reculé.

    Il s’agit d’un parti populiste qui ajuste son programme en fonction de l’humeur du jour.

    Pour la langue, ils veulent séduire les caribous afin que ceux-ci votent pour eux au prochaine élections tout en conservant leurs appuis. Ils sont dans le champs complètement, les caribous représentent peut être 25% de l’électorat ce qui permet au PQ de rester sur la carte électorale. Les caribous vont rester sagement au PQ, alors qu’une partie de ceux qui ont voté CAQ vont aller au PLQ. LA CAQ risque fort de disparaître de la carte au prochaine élection.

    Seul le PLQ qui se tient debout face à ce projet de loi 14 qui date d’une autre époque et qui n’a aucun sens rendu au 21 siècle.

  7. Encore une éruption d’acné de notre libertarienne désincarnée. Cette émule d’Adrien Pouliot, d’Alain Dubuc et de Lysiane Gagnon nous montre son vrai visage: celui d’une frustrée désemparée prête à toutes les bassesses pour faire toutes les concessions possibles sur la question linguistique. Ce genre de quebecois, on en a trop eus dans notre courte histoire.
    Heureusement son rayonnement se limite à ses auditeurs des radios-poubelle, ces fanatiques d’une autre époque qui n’en pèsent pas lourd sur l’échiquier politique québécois. Un point sur lequel je suis d’accord cependant, c’est que la CAQ n’est qu’un feu de paille avec ses représentants qui sans envergure et d’une insignifiance consommée.

    • Ben tiens, un séparatiste qui a décidé de faire ce que tout les séparatistes font sur l’internet, ils ont tous le même ADN. Toute une mentalité! Au lieu de dialoguer. ils insultent les gens PERSONNELLEMENT pensant qu’ils vont les faire taire et les intimider. M. Bernard, si vous n’avez rien d’intéressant aàdire, allez donc, je vous invite à prendre plusieurs grandes marches…. Cette manie d’abaisser, c’est tellement ennuyant.

      Soyez averti, si vous pensez que vous allez faire peur à Madame Marcotte, vous faites mieux d’en manger des crouttes!

  8. @C.Bernard
    En lisant votre commentaire, on réalise que vous êtes très mal placé pour traiter les autres de frustrés.
    Vos propos révèle le grand émotif frustré que vous êtes et on devine que vous avez probablement raison de l’être.

  9. Et si on décidait d’adopter la langue anglaise comme on le fait partout en Amérique du Nord. Le français pour la maison, l’anglais dès que l’on en sort. Nous rejoindrions la majorité du continent, tout le monde nous comprendrait. Je ne crois pas rentable économiquement de parler français en Amérique du Nord. Et y a-t-il autre chose dans la vie que l’économie ? J’avoue ne pas partager cette vision mais elle semble devoir dominer de plus en plus. Madame Marcotte en est une bonne représentante.

  10. L’ADQ n’est plus, et la CAAQ nous le démontre bien jour apres jour, un combiné PQ pseudo-centre-droit, car ce n’est jamais clair, tout comme le PQ, la nouvelle facon de gérer au Québec, on parle des 2 cotés de la bouche, une histoire et son contraire dans la meme phrase, a la fin, on ne sais plus qui est quoi, mais on n’est pas mal d’accord tout le monde…FAUX.

    On ne regle jamais rien, on remet toujours au futur les vrais solutions, et on ne nomme jamais les cotés négatifs a LONG TERME.

    Un exemple parmi tant d’autres, les garderies a $7.00
    Plutot que de parler des vrais problemes occsionnés par la rué des parents qui doivent travailler 40 50 heures par semaine pour se payer les choses que leur parent avec 40 heures un seul des deux réussisaient a tout payer, on va masquer cela en donnant des gardiennes a plein temps jour et nuit pour des enfants, élevés sans parents, une heure par ci par là…et ca on n’en parle pas, la violence chez les enfants est pourtant identifiés depuis longtemps par l’ABSENCE PARENTAL, une facon désespéré d’avoir un peu d’attention. (s’il en reste encore dans 24 heures)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s