Clivages et culture québécoise

MartinPouliotMon passage à l’émission du matin du 106,9 Mauricie avec Martin Pouliot portant sur les propos de Marie-France Bazzo.

Il semble que certaines personnes se désoleraient du nouveau clivage gauche-droite au Québec. Simpliste, dit-on! Étroit! Réducteur!

Je souris.

Curieux tout de même que ces mêmes gens soient par ailleurs totalement à l’aise de ressasser encore et toujours un autre clivage, souverainiste-fédéraliste celui-là, et ce, bien malgré l’opinion de la majorité des Québécois eux-mêmes qui n’en veulent plus. Difficile de ne pas soupçonner ici la nostalgie du temps où le seul débat légitime, aussi folklorique et obsolète soit-il pour le grand nombre, fut celui de l’indépendance du Québec.

On qualifiera de « simpliste » ce nouveau clivage – qualifions-le de droite-gauche pour l’instant – entre les gens qui prônent d’un côté, un libéralisme humaniste et de responsabilité individuelle et de l’autre, un socialisme et un État-Providence par ailleurs devenu incapable de respecter le contrat social qu’il a pourtant fait miroiter à sa population. Curieux à nouveau. Je ne vois rien de simpliste dans cette opposition fondamentale entre 2 visions du monde et de l’homme.

On aura beau faire appel à tous les grands penseurs de ce monde, l’honnête homme devra reconnaître que la lutte entre le libéralisme et le socialisme fait couler de l’encre, réfléchir et débattre depuis au moins la seconde moitié du 19e siècle. Chez-nous, c’est juste que tout arrive plus tard.

En effet, le Québec a baigné depuis la Révolution tranquille dans une pensée unique prônant un État-providence vorace qui a ni plus ni moins pris en charge la vie culturelle, sociale et économique du Québec. Quelques décennies plus tard, voilà qu’en plus de saigner les contribuables et d’hypothéquer l’avenir des jeunes générations, les élites influentes et politiques font fuir les entrepreneurs et se braquer la communauté anglophone qui, rappelons-le, a aussi participé à la construction du pays.

Ajoutez à cela le virus de corruption qui attaque notre système démocratique et vous avez là, ce qui préoccupe vraiment la plupart des Québécois aujourd’hui.

Je trouve donc curieux que les indépendantistes – puisque c’est ainsi qu’il faut les appeler désormais – soient aussi agacés par une petite minorité de personnes qui osent ré-interroger les fondamentaux de notre modèle socio-économique. Peut-être font-ils l’association entre cette droite économique de moins en moins timide et le camp fédéraliste? Bien franchement, je comprends difficilement pourquoi ils sont si lents à comprendre que leur option aussi (et la culture québécoise) ne saurait être viable que si le Québec se sort de sa torpeur et prend un sérieux virage vers – oui – la prospérité économique.

Bref, le pire ennemi des indépendantistes québécois n’est ni ce goût nouveau pour un libéralisme libérateur ni le nouveau clivage gauche-droite. Il n’est pas non plus une saine obsession de faire prospérer économiquement le Québec.

Le pire ennemi – le pire – est cette mouvance gauchiste qui a kidnappé la culture québécoise et qui a fait de nous des gens qui défient la loi, qui briment la liberté des gens, qui méprisent ceux qui réussissent, qui provoquent et s’acharnent sur des gens dont la langue maternelle n’est pas le français et finalement, qui ont introduit dans nos écoles la religion du relativisme culturel et de l’écologisme gnangnan.

Enfin, vous trouvez que la droite ne parle pas suffisamment de « culture »? Oh. Elle parle de culture. Elle ne parle que de ça, en fait: culture syndicale, culture entrepreneunariale, culture du no-fault, culture de la corruption. Seulement voilà: elle ne se reconnaît juste pas dans celle qui l’entoure et ne voit pas l’heure où le camp indépendantiste s’en affranchira.

25 réflexions sur “Clivages et culture québécoise

  1. «Le pire ennemi – le pire – est cette mouvance gauchiste qui a kidnappé la culture québécoise et qui a fait de nous des gens qui défient la loi, qui briment la liberté des gens, qui méprisent ceux qui réussissent, qui provoquent et s’acharnent sur des gens dont la langue maternelle n’est pas le français et finalement, qui ont introduit dans nos écoles la religion du relativisme culturel et de l’écologisme gnangnan.»

    Que c’est donc bien dit! Surtout: qui ont introduit dans nos écoles la religion du relativisme et de l’écologisme gnangnan. Jacques Brassard, lui, qualifie l’écologisme gnangnan de néo-chamanisme. Bon ça aussi!

    • C’est ça que vous appelez le débat gauche-droite, insultez les gens qui ne pensent pas comme vous? J’ai des idées très à droite et d’autres très à gauche et j’ai des amis en tout genre dont des gauchistes plus radicaux. Je peux vous assurer que ceux-ci ne veulent pas « kidnappé » la culture et brimer votre liberté.

  2. Tellement bien dit. Je suis 200% d’accord. Je suis presque sure que Mme Bazzo n’a aucune idée que la dette du Québec est une des plus énormes des pays industrialisés et qu’elle n’est pas vraiment au courant aussi que nous reçevons des Milliards de BS des provinces riches du Canada. Et..on veut se faire un pays!

    Personnellement, je me demande souvent ou est l’intelligence des séparatistes, des souverainistes, des péquistes, des bloquistes, des nationalistes. Ils ont farouhcement besoin d’un cours en économie.

    En effet, la plupart des québecois ne sont pas sures c’est quoi la gauche, la droite. Je leur dit simplement que la droite c’est  » ne pas dépenser l’argent que l’on a pas » et « la gauche c’est tout vouloir gratuit avec l’argent du voisin »! Après avoir dit çela, tout le monde est de droite soudainement. Je blame les médias qui gardent les québecois dans l’ignorance sur la pietre situation économique du Québec. Joanne, merci pour informer notre pauvre peuple à 49% illetré qui traine la patte depuis 35 ans. Il y a beaucoup de travail à faire.

    • 1-Énormément d’études sont d’accord pour dire qu’économiquement le Québec s’en sortirait aussi bien ou mieux s’il était un pays.

      2-Par personne, le Québec reçoit moins de péréquation que la plupart des provinces qui en reçoivent. En gros, les provinces qui ont du pétrole sont perdantes et les autres gagnantes. Le Québec pourrait toutefois facilement s’en passer en étant un pays.

      3-Le Québec est endetté, mais n’est pas dans une situation pire que les autres pays de l’OCDE. Le Québec n’a jamais été le BS du Canada. Ça ne veut pas dire que la situation n’est pas préoccupante, mais elle l’est pour les autres pays industrialisés aussi.

      4-Les fédéralistes ne sont pas meilleurs en économie que les souverainistes. L’économie ce n’est pas une science pure, ce qui laisse place à l’erreur et l’interprétation. C’est aussi assez compliqué, donc la population n’y comprend pas grand chose avec raison.

  3. Lorsqu’on entre dans des débats de spécialistes et d’experts, économique, cela devient un tableau blanc qui se rempli soit d’une couleur soit de l’autre dépendant de l’option. A la fin, la confusion fini qu’a donner un léger avantage a ce « PSEUDO » spécialiste d’un coté ou de l’autre.
    Un simple exemple facile a comprendre par tout le monde suffit a imager une situation,
    Lorsqu’un couple, se sépare est-il plus riche avant ou apres?
    Évidemment les tenants du séparatisme diront toujours que c’est trop simple, mais pour beaucoup de gens, c’est le simple bon sens, les pays s’unissent ne se séparent pas, ne se brisent pas pour devenir plus fort, quel est cette notion?
    Avec la commission Charbonneau, ce que je comprends le plus, c’est que l’appat du gain est tellement un cancer humain fort, que jamais aucun spécialiste ne me fera croire que le séparatisme n’a d’autres véritables objectifs, que de remplir les poches de quelques uns au détriment de la collectivité, et que tous les mensonges les plus farfelues essaieront de défaire une simple logique, au lieu de l’union fait la force, ce serait la séparation fait la force ? Rubbish!

    • @Joseph – Pourtant, depuis la Deuxième Guerre mondiale le nombre de pays a explosé et vous ne trouverez pas d’exemple de pays ayant regretté de devenir un pays. L’argent n’est pas le principal intérêt de se séparer… on se sépare parce qu’on ne se sent pas canadien. Donc si vous vous sentez fortement canadien, personne n’essaiera de vous convaincre. On ne parle d’argent que pour convaincre les frileux… ceux qui disent on ne PEUT pas se séparer. Je crois fermement que plus de gens seraient en faveur si ce n’était pas de la peur économique. Après tout, c’est presque dans la nature des québécois d’avoir peur d’être moins bon (contrairement aux anglophones qui mettent en valeur la performance).

      @François 1 – Si c’est une question réelle : non. Sinon, je n’ai pas d’intérêt à répondre à quelqu’un qui ne connait pas la base d’une discussion: le respect ;).

  4. @Kevin,avec tout le respect que je vous dois,des cours de finances seraient appropriés. De plus le dégat que l’on vit pour notre belle langue,elle est massacrée par nos bons gauchistes: professeurs,artistes,etc..Tout est la et si l’on parle un bon français,on vous traite de tous les noms. La fierté d’etre Québécois ne se résume pas a etre séparatiste ou fédéraliste.

  5. M. Kevin, si vous voulez un pays, faites comme les autres, prenez des armes et imposer votre volonté.
    Et de l’autre coté, il y aura des gens qui auront des armes, et qui s’interposeront eux aussi…et apres on ne sait jamais combien de sang innocents et engagés…il y aura un coté ou un autre qui sera gagnant.

    Ce n’est pas la peur des québécois, ou la performance des anglophones qui fait quoi que ce soit a cela, c’est un probleme social de « LOW-SELF ESTEEM » collectif, désolé, et en s’enfermant sous un dome depuis 40 ou 50 ans avec la séparatism le Québec se montrent comme une coquille vide…au lieu de se démarquer par l’excellence.

    Heureusement que tous n’y croient pas.

    Depuis 10 ans au Québec, comme ailleurs au Canada, on travaille individuellement pour essayer de conserver un style de vie de plus en plus presque imposssible, il faut travailler en double + overtime pour payer ce que les BOOMERS faisaient plus facilement en 1965.

    Ce que les séapratistes dénigrent .

    Et comme ca en 2010 « OUT OF THE BLUE » des gens venus de nulle part arrivent avec le francais va mourir a Montréal, le Canada est terrible, alors qu’il est un des seuls pays industrialisés a se sortir de la crise sans trop de dégats.

    Ca les séparatistes ne peuvent plus le cacher comme au temps de DUPLESSIS.

    Heureusement qu’internet existe pour prouver aux gens qu’ici au Canada ca va pas mal mieux qu’ailleurs, et que l’on ne fera pas confiance aux beaux parleurs séparatistes, trop souvent diplomés de YALE, d’HARVARD, d’OXFORD meme venir nous rassurer en leur faisant aveuglément confiance parce qu’eux ont vu une lumiere que nous pauvres ignorants n’avons pas encore vus.

    Le separatism est-il un cult ?

    Personnellement je préfere DIEU, ALLAH ou BUDDAH.

  6. Quand on suit la Commission Charbonneau, c’est vraiment désolant d’être Québécois. Sommes-nous capables d’être un paysNon! et Non! Le PQ est aussi corrompu que le PLQ ,pour lequel il n’avait pas assez de mots pour le qualifier de gang de bandits de tous les bords et de tous les côtés.

    Le PQ complice des casseroleux à réussi bien maigrement à prendre le POUVOIR après avoir été une sérieuse menace pour la paix sociale et la démocratie au Québec. Nous avons vu jusqu’à quel point ils étaient prêts à aller pour arriver à leur désirs.

    Un Québec imparfait dans le Canada. est encore mieux que la cage à homards en or de Pauline. Ceux qui croient encore au Père Noël peuvent continuer d’y croire.

    Il y a longtemps qu’on sait de quoi ils sont capables avec leur utopique Séparation. Je suis tellement écoeurée de les voir dans le paysage du Québec!

  7. Vous confirmez tous ce que j’ai dit… plutôt que de dire nous ne voulons pas nous séparer car nous sommes canadiens, vous dites nous ne pouvons pas car nous sommes médiocres. Vous n’êtes pas médiocres, pas plus que les autres canadiens ou humains de la planète (dans bien des choses nous sommes toujours des leaders!). C’est ce dont je veux vous convaincre. Les québécois ont fait de grandes choses et en feront dans le futur.

  8. @kevinbouchard,

    Ce que je veux dire c’est NON, je ne veux pas me séparer du Canada, parce que je suis née Canadienne française québécoise Je suis très fière de mes racines et tout ce qui vient avec comme culture et héritage. Et surtout , j’ai la LIBERTÉ d’ÊTRE,ce qui n’est pas donné à beaucoup de pays sur cette planète, j’espère que vous êtes au courant de celà; à moins que votre votre rêve d’une Séparation paradisiaque vous aveugle totalement.

    Je ne crois pas avoir écrit que les Québécois sont médiocres. CERTAINS le sont surement parce qu’au lieu de décider de ce qu’ils seront, ils attendent que la manne tombe dans le désert de leur vie. Ils manifestent pour que les payeurs de taxes leur en donne encore plus. D’autres ne se gênent pas pour vivre des fruits de la magouille et de la corruption. Ça augure bien mal pour réussir un pays de rêve. Il faudrait repenser nos valeurs sociétales. Et ce n’est pas demain, la veille que cet exercice se fera au Québec.

  9. @ Kevin Bouchard,

    Comme indépendantistes, il faudrait d’abord arrêter de vous regarder le nombril et de vous trouver beaux et plus intelligents que les autres. On ne vous croit pas et c’est fatiguant à la longue.

    Le genre de Québécois dont vous parlez,ça se trouvait dans les générations qui vous ont précédé. Ça n’existe à peu près plus aujourd’hui. Trop d’égoïstes qui se fient sur le travail et les taxes du voisin pour survivre.

    • Je n’ai pas dit ça. J’ai dit que nous étions capable d’être indépendant si nous le voulions. Les anglo-canadiens aussi font partis des grands peuples (mais ils le savent, contrairement à nous). Ils sont juste une nation différente.

  10. Je suis né anglophone au Quebec, et j’ai appris le francais comme presque tous les anglos au Quebec.
    J’ai vécu aux USA pour le travail pendant plus de 20 ans et ai préféré rester au quebec/canada.

    Dans ma vie je n’ai jamais vu de gens perdre leurs langues native pour la langue de travail.

    Les separatist essai de convaincre le peuple du Quebec avec ce mensonge.

    Les differentes culture aux USA le prouve, les grecs, les bosniacs et meme les espagnols, conservent leur langue sans jamais remettre en question leur racines, et pourtant ils sont fiers de faire partie des USA.

    Contrairement au Quebec, et sans argent du gouvernement, les communautés culturelles etrangers enseignent leur langue d’origine convenablement a leurs enfants, alors qu’au Quebec, meme avec l’argent des taxes on ne parvient toujours pas aenseigner convenablement le francais.

    Le concept de séparation est irreel, il ne sera jamais autre chose que de la division pure et simple.

    Croyez vous jamais rallier ici votre idée de separation unanime?
    Vous savez bien que toujours ce sera 3/4 contre et 1/4 pour.
    Alors comme en Irlande, pendant presque 100 ans, et combien de morts et de blesses il y aura des combats du terrorisme pour en finir a rien ?

    D’un pays pacifique, on sombrera dans la guerre civile a petite echelle.

    Le probleme des separatist c’est qu’il pense qu’Au Quebec ce ne sera pas comme ailleurs, ce sera different, pas de terrorisme, pas de violence, on a vu ca au printemps 2012, comment c’est pacifique au Québec.

    Le Quebec fait parti de la planete terre en 2013 et est connecté sur les reseaux sociaux et etc, il n’est pas different, violence, intimidation,corruption, etc.

    Arretez de rever, en couleurs, jamais le peuple ne sera uni derriere le plus grand des mensonges,

    LA SEPARATION FAIT LA FORCE ?

    • On ne se sépare pas à cause de la langue… on se sépare parce que nous sommes une nation différente et que les nations ont le droit à l’autodétermination. Ne voyez pas de chicanne là où il n’y en a pas. Certains vont utiliser cet argument pour vous convaincre, mais fondamentalement, c’est une une question de nationalité.

    • Joseph, j’aime bien ta description d’un séparatiste. Quel dommage qu’ils ne se réveillent jamais et rêvent toujours au PAYS DES MERVEILLES QU’ILS N’AURONT JAMAIS. Pendant ce ce temps, notre économie croule à cause de la sacré langue qui passe en premier avec les rêves de séparation. Une vision tout croche.

  11. @kevinbouchar
     »
    …c’est une question de nationalité… » ne voyez pas de la chicanne (sic) là-dedans…  » Ça fait 60 ans que les indépendantistes s’en nourrissent de la chicane pour briser le Canada. Ne serait-ce pas le temps d’en revenir de cette maudite chicane et d’accepter les faits historiques en toute bonne foi pour. avancer. Les anglophones sont partie prenante de la fondation de ce pays. Tant que vous renierai leur apport, vous vous retrouvrerez devant un mur d’incompréhension et toujours sans pays. Et avec raison!

    Arrêtez de vous prendre pour des victimes et vous aurez réglé le problème en moins de deux.arrêtez de vous prendre pour plus que ce que vous êtes en QI. Regardez votre chef Pauline et voyez qu’elle ne sera jamais le grand leader que vous rêviez d’avoir. Comptez ses erreurs et vous allez déchanter rapidement. Elle promet ce qu’elle n’a pas et n’a d’autre choix que de reculer.La dame de béton est trop friable pour résister à la moindre tempête. Elle passera à l’histoire comme une bien petite première Ministre.

    • Martine, très bien dit. Notre économie en souffre et je crainds que le pire est à venir. Il faut que ces québecois (malheureusement « tout » les québecois) frappent le mur assez raide pour comprendre. Ils sont vraiment dures de comprenure comme ma grand mère disait.

  12. Renée, l’économie,les indépendantistes,ils n’y pensent pas trop car ils espèrent un petit pays où tout sera gratuit, où la moitié des Québécois, avec le fruit de leur travail, fera vivre l’autre moitié. Pauline n’aura qu’à jouer « faux » avec sa casserole et ils auront ce qu’ils veulent. Il me semble que j’ai déjà vu ça, dans un temps pas si lointain. Pourquoi en serait-il autrement tant que le mur de la pauvreté ne leur collera pas au nez et qu’ils soient obligés de se grouiller le derrière pour gagner leur propre croûte quotidienne? Une source ça s’épuise quand on en abuse .C’est vrai qu’ils sont durs de comprenure.
    Que j’ai hâte à la prochaine élection! D’ici-là, jespère quils n’auront pas le temps de tout bousiller.

  13. Rêvez en couleur Martine. Le mal est déjà pas mal fait. Aujourd’hui on doit connaître leurs demandes aux minières. J’ai peur qu’elle en vienne à bousiller le ‘plan nord’. On les regarde aller (les péquistes) On ne peut rien faire mais on n’est pas des idiots à temps plein.

  14. Pauline voulait gouverner,elle gouverne. Le bateau prend l’eau mais elle aura son nom dans le dictionnaire, c’est ce qu’elle voulait à tout prix. Nous, nous resterons et paierons très, très cher, après avoir été pressés comme des citrons, pour renflouer l’épave qu’elle nous laissera. C’est plutôt gris comme avenir.

  15. « NE VOYEZ PAS DE CHICANE LA OU IL N’Y EN A PAS… »quelle naiveté, combien d’endroits au monde ne se chicane pas pour de l’indépendance, économique, sociale,
    AUCUNE…il y a beaucoup plus de pays depuis la 2e guerre mondiale?
    En Afrique?
    Combien d’entre eux sont en guerre civile? presque tous…mais les Québécois…c’est pas pareil c’est différent…en quoi?

    Le printemps dernier on a vu le niveau de capacité de la nouvelle génération a tout casser pour ne pas a avoir a contribuer a leur « PAYS »…prendre ca va, mais donner hmmm!

    Penser qu’ici les gens accepteront sans bouger la séaparation d’un petit groupe c’est deconnecté…

    De plus jamais la question n’a été pose directement…
    VOULEZ-VOUS VOUS SEPARER DU CANADA ?
    OUI ou NON…apres ca on verra combien il y en aura vraiment…90 contre 10 pour, cela semble plus reel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s