Prix unique du livre: Archambault en pense quoi?

prixuniquelivreCe que le regroupement Nos livres à juste prix a trouvé de mieux pour concurrencer le livre électronique, c’est d’augmenter l’écart de prix entre le livre électronique et le livre en librairie! C’est aussi d’obliger un prix unique du livre, ce qui inciterait davantage les gens à acheter sur Internet. On reconnaîtra là la logique économique des lobbys qui co-gouvernent le Québec présentement et qui semblent avoir des droits d’entrée privilégiés à l’Assemblée nationale, maintenant que le Parti québécois est au pouvoir.

Archambault, propriété de Québecor, laissera-t-elle Renaud-Bray faire seule le combat? Ou se taira-t-elle pour ne pas nuire à un gouvernement qui lui est sympathique et souverainiste? Jugera-t-elle que la véritable défense de la culture francophone, de l’accès « libre » aux livres et de la bibliodiversité n’ont que très peu à voir avec une réglementation qui augmenterait le prix du livre dans les grandes surfaces telles que Costco et Walmart?

Se joindra-t-elle à l’initiative de Renaud-Bray qui participera à la Commission parlementaire qui débute le 19 août prochain sur un « prix unique du livre »? Comme elle l’a fait à de nombreuses occasions et encore plus récemment dans le cas de l’arrivée de Verizon, Québecor défendra-t-elle la libre concurrence?

C’est à souhaiter. Parce que des fois, il n’y a qu’un ami pour faire comprendre à un ami qu’il est dans l’erreur…

Malheureusement, c’est ce genre de trucs qui accaparent nos représentants élus à l’Assemblée ces temps-ci… C’est ce genre de truc que l’on ajoute sous le parapluie de la « défense de l’identité culturelle ». À quoi d’autre pourrait-on s’attendre lorsqu’on vit dans une bulle et qu’on fait complètement abstraction du contexte éminemment et férocement concurrentiel amené par les nouvelles technologies de la distribution du livre (ex: livres électroniques, achat via Internet, etc.)

Le combat du prix unique du livre est non seulement un combat qui ne repose sur aucune analyse sérieuse (lire cet article du président des éditions Québec-Amérique) mais qui accapare inutilement le précieux temps des élus sur des priorités qui n’en sont pas.

Comme quoi les lobbys protectionnistes ont vraiment beaucoup de poids lorsqu’il s’agit de détourner l’attention des élus vers des causes enrobées de nationalisme et de beaux discours de la protection identitaire. Et comme quoi, surtout, ils amènent à ignorer le sentiment de la population en général (particulièrement les « petits lecteurs » disons-le à plus faibles revenus), celle dont le gouvernement devrait véritablement se préoccuper. En effet, selon un sondage de mars dernier,

Deux Québécois sur trois s’opposent à l’instauration d’une telle réglementation sur le prix de vente des livres.

Alors Madame Marois? Qui exactement servez-vous? Vos partisans ou les lecteurs du Québec?

Lire également Pierre Duhamel, Alain Dubuc,  Vincent Geloso et Michel Kelly-Gagnon, Mario Dumont, Mario Roy, Nathalie Elgrably

4 réflexions sur “Prix unique du livre: Archambault en pense quoi?

  1. Encore une fois de quoi je me mêle. J’achète les livres spécialisés pour mes petits enfants dans une librairie spécialisée. Par contre lorsque je sais quel livre je veux avoir j’achète au meilleur prix. Le gouvernement continue d’intercéder dans lkes seuls secteurs ou il a une influence. Pour l’économie on repassera.

  2. Bien dit Mme Marcotte « accapare inutilement le précieux temps des élus sur des priorités qui n’en sont pas » …exactement ce qui m’est venu à l’idée en lisant votre billet…. plus d’attaquer des personnes qui louent quelques chambres à des touristes, sans parler du Projet de loi 14 qui empêche l’usage de la langue anglaise içi et là…Alllooo Cubac! Je ne lacherai pas de contester ces abus du pouvoir!

  3. Maudit malade de socialiste. Veulent tout contrôler. Des fous dangereux qui volent sans cesse nos libertés individuelles.

  4. Un système de santé unique d éducation unique un gouvernement qui décide ce qui est bon pour moi et ce qui n est pas bon
    si je doit porté un casque si je fait du vélo un gouvernement qui décide si apprendre l anglais c est bon ou pas pour moi et mes enfants
    des fonctionnaires de ce gouvernement qui décide qu une personne qui fait un cauchemar doit allé en prison un gouvernement qui détermine un prix planché sur l essence le lait etc
    et maintenant un prix unique sur les livres oufffffff

    moi j achete mes livres anglais ou Français sur amazon et cie sur le net je ne veux rien savoir de leurs législation j suis assez grand pour savoir ce que je veux

    vous ne commencé pas a etre écoeuré moi oui
    c est quoi le seuil de tolérence des Québecois ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s