Islamistes radicaux: Laissez-les venir!

prédicateurLa défense de la liberté d’expression, c’est aussi de reconnaître le droit de tenir des propos offensants.

Plutôt que de recourir à la censure étatique, je n’ai aucun problème avec le fait que des prédicateurs extrémistes exposent leur vision du monde, même dans des endroits publics. Le meilleur outil pour combattre les idées qui briment les libertés individuelles – et dans ce cas-ci la vision de la femme qu’ont certains extrémistes – c’est justement de les faire connaître.

Saisissons donc l’opportunité de dévoiler au grand jour les fondements de leur fanatisme et leur vision du monde après quoi tous en sauront un peu plus sur ce qu’ils proposent.

Il appartiendra ensuite aux acteurs qui ont le mciro de les contester, de les « challenger » et de les combattre avec des arguments valables inspirés des valeurs universelles qui nous tiennent à coeur. Dans le cas où des réputations sont entachées et où des gens se sentiront lésés, il appartiendra toujours aux individus de se réclamer du système judiciaire.

En ce sens, je suis parfaitement d’accord avec Benoit Aubin (Lire « La règle de coke »). Il n’appartient pas non plus aux élus de décider ou de déterminer qui peut venir s’entretenir avec les Québécois.

La ministre de l’Emploi, de la Solidarité sociale et de la Condition féminine au gouvernement du Québec s’accorde la responsabilité − et le mandat − de décider qui aurait droit de parole ou pas au Québec? Le pouvoir de choisir pour nous ce que nous avons le droit d’entendre, et ce dont nos chastes esprits devraient être épargnés?

Mme Maltais se prend pour qui? Notre directeur spirituel à tous? Et elle nous prend pour quoi? Pour une société où la liberté de parole dépend du bon vouloir du parti au pouvoir?

Tout comme l’Assemblée nationale n’avait pas à faire une motion de blâme d’André Pratte (pour son bouquin Pinocchio) et qu’elle n’avait pas à blâmer Yves Michaud pour ses propos déplacés sur la souffrance des différentes communautés, Agnès Maltais n’a pas à envoyer un SOS au gouvernement fédéral pour qu’il interdise la venue de quiconque au Québec.

Ce dont je suis convaincue toutefois, c’est qu’il serait diablement inefficace de tomber dans le piège de l’intolérance. De grâce, ayons l’intelligence de ne pas verser dans la bagarre de rue. Et ayons la décence de faire la différence entre la religion musulmane et les extrémistes intégristes. Ne croyons pas non plus qu’il suffira d’éradiquer toute expression d’allégeance religieuse pour nous rassurer sur la préservation de nos valeurs dites occidentales.

Les meilleurs défenseurs de ces valeurs seront, justement, ces musulmans qui sont venus chez-nous pour se libérer du joug extrémiste. Les meilleurs défenseurs de la liberté individuelle et de l’égalité homme-femme sont, justement, des gens comme Salim Mansur, lui-même musulman.

La responsabilité ici des médias est également importante. Avons-nous vraiment envie de mettre de l’huile sur le feu et de nourrir, à notre tour, les peurs souvent injustifiées? Nous vivons dans un monde de l’image. L’image peut informer, nourrir, mais elle peut également enflammer, provoquer et desservir les idées.

Et puis, vous avez vraiment envie de monter les Québécois contre les « Canadiens anglais » et vice versa? (Ceci s’adresse aux élites du National Post autant qu’à nos élites québécoises) Est-ce qu’on peut se calmer là? Surtout considérant que ces « Canadians » partagent fort probablement les mêmes inquiétudes face à l’islam radical? Avant de traiter les Québécois de racistes ou de jouer la carte de l’éternelle victime qui se plaint du « Quebec bashing », il serait peut-être plus rassembleur que vous partagiez avec les gens l’idée qu’il s’agit ici d’un problème auquel tous les pays occidentaux sont confrontés. À moins, bien sûr, que votre objectif soit justement de ne pas rassembler…

Et puis, les grands champions de la défense de la liberté d’expression ne sont-ils pas des « Canadians » notoires? Les Mark Steyn ou Ezra Levant par exemple?

La liberté d’expression et l’égalité homme-femme se défendent avec encore plus de liberté d’expression à la condition que les protagonistes aient l’intelligence d’en rester sur le plan des idées. Et honnêtement, ce que je lis sur les réseaux sociaux, c’est non seulement pas joli, mais franchement contre-productif.

Diviser pour mieux régner. Opposer le multiculturalisme canadian » aux valeurs « québécoises », ce ne sera pas gagnant. Vouloir éradiquer tous les symboles religieux, c’est franchement irréalisable.

On parle beaucoup de l’appui des Québécois au projet péquiste de la Charte. Il semble que d’autres statistiques mériteraient également d’être relevées. Seulement 30% font confiance au PQ pour ce qui est des accommodements religieux. 28% croient que la Charte ne règlera pas le problème.

Dans ce contexte, il vaudrait peut-être mieux se rappeler les véritables priorités des Québécois. Quant à se servir de sondages pour gouverner, rappelons-nous ceci. L’économie, les emplois et la santé sont les première priorités des Québécois.

Je dis ça de même.

Source de l’image ici.

18 réflexions sur “Islamistes radicaux: Laissez-les venir!

  1. Je suis tout a fait d accord avec Joanne la liberté d expression est un trésor et la seule chose que cette assemblé d extrémiste vas nous démontré sur un présentoir toute la laideur de leurs propos.

    Et ce qui est des accommodements religieux nous avons seulement a nous tenir debout et a dire non pas besoin d une charte et d essayé de mettre la discorde entre la province et ROC dans un but politique

  2. Mme Maltais a réagi ..Surprenant, mais bon . Qu’en est-il de la: ‘ Grande Dame Mondialiste, Féministe, et Étatiste ??? Délaisse-t-on ses principes pour ne pas déplaire aux racines externes de notre Nation du petit copain vagabond ????

  3. Le communisme s’empare du Québec brutalement en enlevant des droits et libertés un après l’autre On le fait avec des coups de marteau sur la tête…sans aucune finesse…quels autres droits enleveront ils aux Québecois? Levons nous debout!

  4. le PQ, les médias appliquent la même médecine aux extrémistes religieux qu’eux exercent dans leur pays – i.e. interdire de dire ceci ou cela ou s’afficher comme ci ou ça. Tu es pour la liberté d’expression ou pas. En fait, les inepties qui sortent de la bouche des politiciens sociopathes (oxymoron) sont 100 fois plus gazant que quelques extrémistes religieux. Le wet dream de tous ces politiciens est de vous dire quoi penser quoi faire et quand – vous êtes trop con pour le savoir. Le problème des québécois c’est qu’ils ont cette maladie de recourir à l’état (coercition) pour remédier à leur faiblesse. C’est un réflexe qui a beaucoup de conséquences néfastes et non la moindre – sur la prospérité. Ce n’est pas surprenant non plus que les fervents de l’état (la nouvelle religion officielle) – font tout pour sortir les religions de la vie des gens. C’est le première chose que les communistes ont fait en URSS. Avoir ses propres principes de vie, la foi individuelle, croire en quelque chose d’autres que l’état est menaçant… pour l’état. Le Québec n’est-il pas le champion de la consommation d’anti dépresseurs? Vas-y mon champion!

    • Marie-Josée, je suis entièrement d’accord avec votre propos. Je viens d’écouter le Premier ministre Landry à Radio X. Que de subtilités pour faire avaler la pilule de l’athéisme de la Première ministre Marois et de sa tribu. Elle était ministre lors qu’elle a enlevé le droit fondamental des parents au choix de l’enseignement confessionnel pour leurs enfants. Maintenant sous le couvert d’une prétendue très sainte charte de la laïcité, elle veut sortir la religion de l’espace gouvernemental. Une prochaine fois ce sera sortir la religion du reste de l’espace public. Ça fait des décennies que le PQ le dit ouvertement et que le PLQ laisse faire pour ne pas risquer de perdre des votes. Celui-ci aurait dû défendre cette cause à la place des corrupteurs. Et Québec solidaire pleure parce que le PQ ne va pas assez vite vers l’athéisme d’État. Les athées anti-religieux applaudissent. Les athées respectueux ne s’en mêlent pas trop sauf exceptions, je comprends. Mais que les croyants se tiennent debout. Ce n’est plus l’État qui défend « nos foyers et nos droits »; il les viole.

  5. Je suis tout à fait d’accord.La liberté d’expression ce n’est pas seulement pour les opinions qui nous conviennent.La liberté d’expression existe ou n’existe pas.

  6. Désolée, je ne suis pas d’accord avec vous. On invite pas les gens violents chez soi. On les laisse chez eux. Personne n’aime se faire dicter sa conduite et surtout pas eux. Leur ferveur religieuse les aveugles. Vous vous leurrez si vous croyez pouvoir au nom de la liberté d’expression leur faire changer quoi que se soit de leur vision du monde. La première loi du secouriste est de ne pas mettre sa vie en danger pour en sauver une autre. La liberté d’expression est un couteau à deux tranchants.

    • Vous devez comprendre chers Québécois intelligents,que notre gouvernement doit protéger les Québécois faibles, influencable,contre toute attaque divergente.Il en est de même pour la loi que veut le P.Q. sur la charte de la laicité.

  7. D’accord avec vous Madame Marcotte.

    Laissons-les venir ici et publions leurs vomissures. Comme ça, on aura un exemple clair, net et précis de leur « philosophie » envers les femmes et les infidèles.

    J’en ai plus que marre des objecteurs de consciences péquistes qui veulent me diriger même dans mes pensées les plus intimes.

  8. N.D. premièrement c’est intéressant l’utilisation du mot « on » – c’est qui « on »? Le gouvernement? Le Palais des Congrès? Vous, moi? Ici il ne s’agit de personne qui invite, ces gens veulent se rassembler pour dire des niaiseries et veulent payer le Palais des Congrès (chez soi?) en plus pour faire ça (!) – I say go ahead! – deuxièmement – personne va me dicter ma conduite – vous ne devriez pas laisser des hurluberlus dicter la vôtre – troisièmement – leur faire changer leur vision du monde? – imposer la sienne par la force (l’état) n’est pas très élégant – mais je peux vous assurer que si des hurluberlus viennent camper sur ma propriété pour faire un discours – j’attendrai pas la SQ…

    • Ok, je rectifie dans le but de mieux me faire comprendre. Remplacer mes « On » par des « Je ». Vous aurez ainsi l’heure juste de ma position.

  9. Vouloir éradiquer tous les symboles religieux, c’est franchement irréalisable, nous dit madame Marcotte. Voyons, Madame, vous savez qu’il n’en est pas question. L’état est neutre, ni athée ni religieux. Ses fonctionnaires doivent être neutres dans leur apparence, leurs vêtements. On est loin de l’éradication de tout symbole religieux. Condamner une politique en lui faisant dire ce qu’elle ne dit pas, cela est malhonnête.

  10. Les meilleurs défenseurs de ces valeurs seront, justement, ces musulmans qui sont venus chez-nous pour se libérer du joug extrémiste.

    Vous en voyez beaucoup, vous, des musulmans ordinaires descendre dans la rue pour dénoncer les actes terroristes des islamistes un peu partout sur la planète. Moi, je vois plutôt des musulmans se taisant et longeant les murs lorsque leurs coreligionnaires pètent les plombs comme lors de caricatures de Mahomet. Même Hilary Clinton, la secrétaire d’État de la plus grande démocratie de la planète, a fait passer l’attaque contre le consulat de Benghazi sur le dos d’un film nul fait par un copte qui a même fait de la prison pour ça.
    C’est certain que lorsqu’on entend les paroles des chansons de rappeurs qui traitent les femmes de putes et de tout ce que voulez etc. , qui eux ont la liberté d’expression, et sont même reçus à la Maison Blanche par Obama, il est difficile d’interdire l’autre gang d’idiots islamistes qui tiennent à peu près le même discours concernant les femmes. Je trouve que la liberté d’expression devrait avoir des limites pour, entre autre, la protection de la jeunesse. Avez-vous vu l’idiote de service, Miley Cyrus, se comporter comme une chatte en chaleur dans un spectacle récent. Bref, la bêtise est rendue des deux bords: d’un côté, des «zartistes» occidentaux qui disent n’importe quoi et cautionnent n’importe quoi et des islamistes violents prêcheurs de comportements dignes de la décadence romaine.

  11. @ Julien:

    Et en quoi l’absence de signe religieux nous garantirait-elle une neutralité?

    L’État est fait D’INDIVIDUS imparfaits et mortels.

    Il y a des enragés un peu partout et ils pourraient très bien se retrouver dans la fonction publique (il y en a probablement déjà) et il y a fort à parier qu’ils ne seraient pas « neutres » du tout face à un citoyen dont la religion serait facilement identifiable. Par exemple, un fonfon qui serait un adepte du complot juif et qui ne porterait lui-même aucun signe en ce sens (dond théoriquement « neutre ») servirait-il honnêtement et respectueusement un juif orthodoxe facilement identifiable?

    Cette charte n’est en fait qu’une diversion du Parti québécois crée de toute pièce pour tenter de nous faire oublier leur minable performance économique et rien d’autre. Elle ne passerait pas la rampe des Chartes québécoise et Canadienne des droits et libertés.

  12. Pingback: Imam radical: Denis Coderre à la rescousse d’un gouvernement impuissant | Le blogue de Joanne Marcotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s