3 réflexions sur “À Martineau: Charte, taxes scolaires, déficit 0

  1. Quand t’as pas d’argent, que ta carte de crédit est pleine, c’est simple, tu coupes les dépenses. La solution: l’autonomie des écoles, incluant le plein droit de gestion, soit le budget, l’embauche et le congédiement. Le ministère garde le contrôle de qualité. Une compagnie, qui ne peut plus arriver, rationalise pour s’en sortir, sinon la banque tire la plug. C’est simple, ça prend pas un doctorat pour comprendre, ni une charte des valeurs.

  2. Le Québécois est toujours fort en gueule mais pas en action! Vous journalistes qui se questionnent sur tout et rien, où sont vos solutions? Les citoyens exigent des services gratuits qui en fait ne le sont pas, à voir le taux d’imposition que nous payons. Les plus exigeants sont ceux qui ne paient aucun impôt et s’attendent à ce que le gouvernement leur fournit tous les services gratuitement. Nous arrivons à la fin de la récréation et à la fin des services gratuits car il n’y a plus d’argent dans le bas de laine. Le réveil sera douloureux et les profiteurs devront être redevables et ils devront porter l’épaule à la roue, sinon patate… Où sont les politiciens qui auront le courage de prendre des décisions autre que de travailler à leur réélection lors du prochain scrutin?

    • Bonjour. Merci pour votre commentaire. Aussi, je fais référence à plusieurs solutions lorsque j’interviens mais si vous voulez en avoir un aperçu, lisez le dernier chapitre de mon livre. Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s