Libres de débattre: vraiment?

MariaMouraniJe récapitule. Il y a quelques jours, le comité chargé de revoir le contenu des cours d’histoire est dissous (ben oui, il y avait un comité là-dessus). Le porte-parole Robert Comeau avait en horreur la présence de l’historien Jocelyn Létourneau. Le premier voulait mettre davantage l’accent sur la dimension politique et nationale de l’histoire du Québec alors que cette vision de l’histoire n’est pas exactement la tasse de thé de Létourneau. Solution: Québec évite la bisbille. On confie cela à deux autres « experts » et Létourneau est exclus du comité.

La semaine dernière, une importante « décision d’affaires » est prise à la SAQ (en passant, faites-moi rire avec la notion de décision d’affaires. La SAQ est un monopole!).

« À l’écoute de sa clientèle » (éclats de rires s.v.p.), la SAQ décide de ne pas renouveler son contrat d’achats publicitaires avec CHOI Radio X. Tiens toé. Ça vous apprendra à parler contre la SAQ. Au Québec, une société d’État en situation de monopole peut faire taire des grandes gueules qui le critiquent. Je ne sais pas pour vous, mais moi, j’appelle cela de la censure d’État.

Au printemps dernier, Leila Lesbet s’est fait tasser par la Fédération des femmes du Québec. C’est que Leila est musulmane et a des opinions à contrario de celles de la Fédération.  Pour elle, le voile est un symbole d’oppression. «Comportement problématique», lui a écrit la coordonnatrice des états généraux.

La décision d’exclure deux personnes des tables de discussion est liée à des questions pratiques, assure la présidente. «Le comité d’orientation devait veiller à ce que les tables soient fonctionnelles», a-t-elle affirmé sans préciser la nature des problèmes de «fonctionnalité» posés par les deux féministes, dont les opinions sur le voile sont à l’opposé de celles mises de l’avant par la FFQ.

Résultat? Tasse-toi et tais-toi.

Pas étonnant que dans les 48 dernières heures, deux organisations syndicales se font rabrouer par leurs membres. D’un côté, des enseignants qui critiquent la Fédération autonome de l’enseignement pour avoir rejeté l’interdiction des symboles religieux ostentatoires, de l’autre, des fonctionnaires qui dénoncent l’appui de leur syndicat (SFPQ) à la Charte présentée par le gouvernement. « Vous ne nous représentez pas vraiment », semblent dire les enseignants et les fonctionnaires. Il y a des voix que vous taisez!

Aujourd’hui, pour avoir exprimé clairement une opinion à contrario de celle de sa famille souverainiste, la député bloquiste Maria Mourani se voit exclure du caucus. Out! Dehors! Tais-toi, toi. On veut pas t’entendre. On veut pas de dissension. Ça t’apprendra de vouloir débattre et d’exprimer sur les ondes (de Radio-Canada en plus!) des avis qui contredisent le projet gouvernemental souverainiste.

Mais la cerise sur le sundae, c’est Michel Rivard qui se censure lui-même! Y’a rien de trop beau. Ce n’est pas suffisant que les alliés de l’État ou que des organismes réussissent à faire taire des voix, le très vocal carré rouge Michel Rivard se censure lui-même! En fait, il s’est ravisé et a effacé de sa page Facebook ce qu’il pense de la Charte péquiste.

«Cette charte réductrice et électoraliste me fait douter du peu de confiance que je me force encore à avoir envers le PQ…cette histoire de signes religieux est une tempête de sable dans un bénitier! Le Québec dont je rêve reconnaît le talent, la compétence et l’ouverture d’esprit, fussent-ils voilés, enturbannés ou cruciformés! Bout-de-Ciarge!!» – Le Journal

Oups! La Madame Première devait être très très choquée. Elle le rencontrera peut-être lundi, tout juste après la présidente du regroupement des commissions scolaires.

Le Québec doit débattre, nous dit-on. Bien. Laissez donc les gens s’exprimer.

Quant aux monopoles d’État (SAQ) qui utilisent la censure, aux partis politiques et aux représentants syndicaux, je réfléchirais à votre statut de porte-parole officiel de vos membres si j’étais vous. Quand on fait taire les divergences d’opinion ou qu’on a le pouvoir de couper les vivres d’une radio privée pour la simple raison que ce qu’on y entend ne cadre pas avec une certaine pensée unique et politiquement correcte, c’est bien plus parce qu’on est, soit faible, soit ignorant, soit bassement partisan.

18 réflexions sur “Libres de débattre: vraiment?

  1. La censure, il n’y a que ca ici. Quand ils ont décidés de fermer la gueule a Fillion et Arthur, c’etait uniquement parce qu’ils avaient la chienne vis-a-vis le pouvoir que ces hommes avaient. Beaucoup d’idiots s’en sont réjouis en passant qu’eux ne seraient jamais concernés par cette censure. Un peuple libre et intelligent n’acceptent aucune forme de censure. Pauvre peuple Québécois!

  2. C’est tellement dommage de voir tout ce monde qui n’est pas encore sorti de sa cabane à sucre et qui ne peut vivre dans la diversité et la richesse de nos nouveaux arrivants.

  3. Le Bloc tire dans le pied du PQ. Si Madame Mourani a « pété une fuse », c’est parce qu’elle en avait trop accumulé. Si elle était en conscience contre le projet du PQ, elle aurait dû avoir le droit de s’exprimer librement. En la congédiant du cocus comme le chef l’a fait, ce parti bloqué lui refuse le droit à la dissidence. Belle valeur québécoise! J’ai entendu dire qu’elle ne faisait que défendre la position adoptée au congrès de son parti. Ouais, ce n’est plus bien beau la souveraineté,

  4. Ne reste que les citoyens à s’exprimer haut et fort, partout et de dénoncer tous ces baillons, restons debout, pour que l’on garde nos droits et libertes

  5. Plus ça va, plus j’ai honte, c’est une connerie après l’autre. Chaque fois que Mme Marois ouvre la bouche à la télévision avec la multitude de ses points de presses chaque jour,.. j’ai des frissons,.si nous voyions Charest une fois par mois, c’était déjà beaucoup lorsqu’il était au pouvoir.

    Ce que Mme sort de son chapeau de magicien est dangereux, inexpliquable et pas logique. C’est plus qu’inquiétant. Je pense que le Québec n’en reviendra jamais tellement les ruines s’ACCUMULENT et sa réputation est ternie, même à l’International.

    Avant que Montréal devienne un ghost town, déjà il y a plein de A LOUER A VENDRE.partout…Sur la rue Ste Catherine, St. Denis et St.Laurent beaucoup de commerces sont fermés. Il faut que Montreal devienne a City State pour survive et sortir de cette cage à homards à la Parizeau.

    Vous vous souvenez ce que Parizeau avait dit: « C’est à cause de l’argent et des ethnies que nous avons perdu » Le PQ suit ça à la lettre, Loi 14 (anglos) Valeurs (ethnies). C’est une recette plus que simple à suivre, pour gagner un référendum! https://www.facebook.com/mtlcitystate.mtlciteetat

    • Les a vendre, a louer viennent peux etre aussi du passage de Charest et de sa gang de maffieux qui ont filoutées tous le Québec et Montréal en particulier. La libre entreprise et libertarien ne sont pas plus blanc que tous les autres.

    • Dites donc, Patrice Simard, vous attaquez les Liberaux de mafieux, donnez moi donc des noms. Je n’ai rien entendu à la commission, à part de Marois qui les accusait sans cesse de corrompus à l’Assemblée Nationale sans avoir aucune preuve. Et vous copier ce geste indigne d’un élu. Cette femme a fait tout ce qui est répgnant et croche pour gagner le pouvoir.

  6. Dans les années ’60 les curés avec soutanes sont sortis des écoles mais ils ont été remplacés par des curés sans soutanes qui ne ratent d’occasions pour faire la promotion de leur religion marxiste ou nationaliste avec une redoutable efficacité.
    L’habit ne fait pas le moine.

    • Que l’on fait peur a nos citoyens!! On est a installer une paranoia incroyable au Québec. S.V.P. il faut montrer un peu de maturité. Nous avons toutes les lois qui protègent notre citoyenneté et notre façon de vivre. N’oubliez pas que nos grand-mères ont portée le voile et leur descendants l’ont fait voler.Ayons un peu de confiance en nous,et laissez cette grande dame et son équipe faire chou gras. Je sais que ce n’est pas facile de grandir et avoir confiance mais faites un petit effort. L’avenir n’en sera que plus rose. On nous fait même accroire qu’a 7.5 millions on polue la planète autant que n,importe quel pays de la terre. De temps en temps je pense qu,on est naif.

  7. Popo ne cesse de faire l’éloge de la France en matière d’intégration des immigrants… Hahaha, quel joke! Pauvre casserole, même pas foutu de se renseigner un peu sur le sujet avant de dire n’importe quoi. Qu’a t-on fait pour mériter cette bande de mongols?

  8. Évidemment, vous passez sous silence la nature des propos de votre collègue Éric Duhaime à Radio X, propos concernant l’histoire de la dame sans-abri qu’un client a injurié sans raison auprès de la SAQ.

  9. Comme d habitude le PQ a fait ca tout croche ex: pas de signe religieux pour les fonctionnaires mais autorisé pour un élu quelle joke

    Une charte est inutile les autoritées responsable n avais seulement besoin d avoir des appuis pour leurs décisions de répondre NON c est tout

    pour se détendre de toute cette poutines politique voici un hit de 1987 qui est encore d actualités
    remplacé les moines par des imams ca fait la job 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s