Dirigisme économique et politique-spectacle

PolitiqueEmploiLes analyses sont quasi-unanimes. Nous voilà revenus aux recettes-spectacles des années 70, et avec huis clos, thank you very much. À la manière d’un budget, le gouvernement s’est offert une vitrine en temps réel sur les ondes de la télé continue pour présenter le volet économique de sa plateforme électorale.

Si vous avez lu mon blogue d’hier, vous aurez compris que l’école de pensée du Parti québécois est celle des gouvernements du Québec depuis maintenant une bonne quarantaine d’années. Nous sommes dans le monde de l’interventionnisme étatique, des subventions, des crédits d’impôts, dans le monde d’une économie où c’est le gouvernement qui sélectionne les chevaux qui sont dans la course… et où ce sont les contribuables et les PMEs surimposés et surtaxés qui en défraient les coûts.

Sur les ondes de LCN, Robert Gagné, l’économiste et directeur du Centre sur la productivité et la prospérité de HEC Montréal (et intervenant dans L’Illusion tranquille, soit dit en passant), n’était pas reposant.

« Chapelet de mesures à gauche et à droite, « More of the same », très décevant ». Les Québécois sont déjà les plus généreux du Canada pour ce qui est de l’aide aux entreprises. Et si ça marchait, on le saurait! nous a-t-il rappelé. Ça m’a fait sourire.

Il y aura donc toujours une raison pour les gouvernements de confisquer l’avoir du travailleur québécois pour le distribuer là où il l’entend. On aurait cru que le déficit anticipé de 2 milliards $ aurait ralenti ses ardeurs. Pas du tout! Quand ce n’est pas une récession qui le motive à utiliser ses paravents interventionnistes (IQ, Caisse de dépôts, fonds spéciaux), c’est un ralentissement. Encore mieux, une élection!

L’atteinte du déficit zéro? Oubliez ça. Le ministère des Finances trouvera bien comment pelleter de nouvelles dépenses courantes sur la dette… et simuler l’équilibre budgétaire. De toute façon, selon lui, le problème de l’équilibre budgétaire, ce n’est pas une question de dépenses. C’est une question de revenus! (oui, oui, il a dit ça)

Vieille recette, retour aux années 70, une colonne de dépenses sans colonne de revenus, show de boucane, excès d’interventionnisme: voilà quelques-uns des qualificatifs des analystes de ce matin dans les médias.

Mais surtout, surtout, aucune intention ni politique pour redresser les déterminants fondamentaux de la prospérité économique: alléger le fardeau fiscal, assouplir le Code du travail, simplifier la réglementation, assainir les finances publiques, s’assurer de la disponibilité d’une main-d’oeuvre qualifiée, améliorer le climat d’affaires (qui inclut le climat social, culturel et linguistique!). En cela, le gouvernement du Québec n’a fait qu’envoyer des signaux dévastateurs depuis le début de son mandat.

TarifsQuant à moi, je réalise de plus en plus le caractère autoritaire et idéologique du gouvernement de Pauline Marois malgré sa façade consensuelle et son obsession de pondre des comités à la vitesse de la lumière pour tout et pour rien.

Dans ce cas-ci, je me surprends de voir changer, sans débat ni raison empiriquement vérifiable, la mission d’Hydro-Québec.  Après avoir décrété que les profits d’Hydro-Québec seront amputés pour soutenir le développement ruineux d’éoliennes dont nous n’avons pas besoin, on décrète maintenant que les profits d’Hydro-Québec serviront maintenant à une poignée de mains d’entreprises, au choix du Gouvernement.

En cela, le contrat social est modifié de façon fondamentale sans pour autant avoir fait l’objet de débats. Le PQ débat donc de ce qu’il veut bien débattre, il semble. Ou plutôt, il s’amuse follement à voir la presse tout entière débattre des semaines durant sur une Charte des valeurs qu’il n’a probablement aucune intention de faire passer d’ici l’élection.

Pendant qu’il divertit les élites médiatiques et la population avec la Charte, il émet des mesures fiscales et modifie le contrat social existant entre les consommateurs d’électricité et Hydro-Québec sans se plier au moindre exercice parlementaire ni à aucune étude de crédits.

Je ne peux pas m’imaginer cela possible pour tout autre parti politique au Québec.

—–

Pour ma revue de presse sur le sujet: cliquez ici.

7 réflexions sur “Dirigisme économique et politique-spectacle

  1. Des shovel ready jobs! En construction! C’est sur que ce que cette province a besoin ce sont plus de comptoirs en granit… très bon pour la productivité…pour t’acheter ou rénover une maison il faut que tu travailles et gagne du cash… que le fisc vient te voler … pour te le « redonner » via des crédits que le bon gouvernement te dit de mettre pour rénover ta cabane… gang de demeurés… moi aussi je rêve de m’engager un vrai bon fiscaliste et cesser de donner ma propriété à cette gang de connards – peut-être que je devrais consulter des gens dans la construction, y doivent avoir de bons contacts…

    • Laissez nos politiciens s’occuper de ce qu’ils font de mieux: tout faire pour leur réélection. Les vrais problêmes on en fera des promesses électorales en temps et lieu. FRUSTRANT DE LA PART DE NOS ÉLUS MAIS ON DIT: On a les élus que l’on mérite.

  2. Endetté de 259,000,000,000$ pour 8,000,000 de population. C’est tout dire.
    Donc chacun de nos enfants commence leur vie avec une dette de 36,000$ – qui augmente de façon météorique – afin de permettre à une petite  »clique » d’opportunistes Péquistes de  »jouer au pouvoir »… et qui continue à acheter des votes à tour de bras pour rester au pouvoir à TOUT prix.

  3. Entendu aux nouvelles de midi sur RDI: Publicité du gouvernement fédéral mentionne qu’il c’est créé 1 million de nouveaux emplois au Canada…Au Québec nous en avons perdu des milliers. Vite séparons-nous de ces méchants anglos…Les mesures Marois annoncées entretiennent les rêves de nos grands penseurs et nos artistes chéris…

  4. mais non, le seule chose importante pour le pq c’est la souveraineté….l’économie, le travailleurs ufff on s’en fou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s