Charte: Vol au-dessus d’un nid de coucous

DjemilaC’était à prévoir. Ce qu’on retiendra des propos des Janettes, ce sont les sérieux dérapages qui encore une fois, afficheront dans la vitrine du Québec des inepties et âneries qui feront le tour de la planète.

Après le « Ce sont toutes des folles » de Denise Filiatrault et le « J’aurais peur d’être traitée par une médecin voilée » de Janette Bertrand, voilà que Djemila Benhabib dérape sérieusement ce matin à l’émission de Sylvain Bouchard du 93,3 FM de Québec. Quel gâchis! Quel dégât! Quel manque de jugement qui pourrait nous faire douter de tout le reste de son oeuvre!

Mais Dieu soit loué (!), selon Djemila Benhabib, on devra excuser tout cela et particulièrement la sortie de Madame Filiatrault parce que Madame a un parcours méritoire, voyez-vous. Quelle connerie! J’imagine également que l’on doit retrouver ces privilégiés méritants dans des domaines comme le théâtre, peut-être? De la culture? Peut-être existe-t-il une Académie des « valeurs québécoises » qui détermine les parcours méritants?

En tout cas, Djemila serait bien heureuse d’y être nommée, pour déterminer là et qui peut bénéficier d’un espace de dérapage permis. En fonction de ton parcours, c’est simple, tu pourras déraper plus et plus souvent. Pas sûr toutefois qu’un parcours d’affaires exceptionnel se classerait, par contre. Non plus qu’un parcours issu du monde de la « radio-poubelle ». Fédéraliste? Pas de points bonus. Il faut quand même que ça serve à la cause, non? Martin Patriquin? Oublie ça, Martin…

Bref, comme je dis souvent, s’il n’y a pas de pires défenseurs de la souveraineté que les souverainistes eux-mêmes, il n’y a certainement pas de pires défenseurs de la Charte, version radicale, que les pro-Charte eux-mêmes. Il aurait été tellement plus simple de dire « Non, ce ne sont pas toutes des folles », mais l’incapacité de le dire révèle le caractère foncièrement idéologique et absolument radical de ses positions.

Les Janettes ont fait un très mauvais coup de théâtre hier. Elles ont nui. Au Québec tout entier. Je ne serais pas supposée de m’en faire avec les conséquences de tels dérapages sur l’image du Québec, me dites-vous? « Fuck off! », comme dirait Denise. Je m’en fais certain!

Quelqu’un qui passe au-dessus du Québec ces jours-ci a le sentiment de survoler un nid de coucous! Il faut que ça cesse! Après les Pastagate, les folies linguistiques anti-cégep anglais, nous voilà maintenant dans des échanges dignes de jeunes gamins dans une cour d’école. Ce débat n’est plus un débat.

Ce qui avait à être dit sur la Charte a été dit. Tous les arguments valables ont été étalés sur la place publique. Pour le reste, les insultes et les injures, on en a soupé! Que le Parti québécois dépose son fameux projet de loi ou qu’il avoue clairement qu’il en fera un enjeu électoral.

Depuis trois mois maintenant que ce théâtre perdure pendant qu’on oblitère de l’espace médiatique les enjeux déterminants pour l’avenir socio-économique des Québécois! Assez! C’était pourtant à prévoir quand on songe au porteur du dossier, le Parti québécois. Rien d’étonnant. Tout ce que porte le Parti québécois s’enflamme en émotions de cour d’école. Un parti toxique, oui. Rien de moins.

Je répète. Ce qu’on avait à se dire a été dit. Il y a les anti-religieux qui veulent oblitérer la religion tout court, les anti-islamistes, les anti-musulmans, les pro-charte radicaux, les plus modérés qui s’en tiennent à la solution Bouchard-Taylor, les partisans de la solution de la CAQ. Et puis, il y a ceux qui ne reconnaissent en rien le besoin d’interdire les symboles religieux (même dans des positions d’autorité) ni de reconnaître une peur (justifiée) des pressions du mouvement islamique dont le Canada et le Québec ne sont pas étrangers.

InflCommCharte

Selon Influence Communication, depuis que la Charte domine dans les médias, voici ce que nous avons perdu (voir image plus haut). Il y a présentement une course à la mairie à Montréal. Qui connaît l’offre des candidats mise à part leur position sur la Charte, l’épisode des sondages de Côté et autres distractions? Pourtant, Montréal endette le reste de la province! Montréal est dans le trou! Montréal éloigne les familles comme les entreprises. Pas assez inquiets, dites-vous? Votre métro lâche à tous les jours… Ça ne vous sonne pas de cloches? Ding, ding, ding…

Dans quelques mois au plus tard, il y aura certainement une élection au Québec. Qui met à l’épreuve les partis politiques pour que soient abordés les problèmes structurels au Québec? Les coûts explosifs de la santé? L’endettement public? Les régimes de retraite du secteur public? Le bordel en éducation dans certaines écoles publiques? L’incapacité structurelle de créer de la richesse et des emplois au Québec? L’étouffement fiscal des familles et de nos entrepreneurs?

Mais non. Aujourd’hui, on parlera encore de la foutu Charte, gracieuseté des Janettes. Pas mal plus le fun. Tellement facile et émotionnellement branlant alors que pour les autres enjeux et défis qu’a à relever le Québec, c’est tellement pas sexy…

À la fin, on aura juste ce qu’on mérite. Et on paiera pour. De toutes sortes de façons. Riche comme pauvre. En argent ou en attente.

Dieu soit loué (!). On a quand même Gabriel Nadeau-Dubois qui remettra un peu de rationalité et de nuance dans le débat. Juste pour rire, oui… Rien de moins qu’un vrai nid de coucous.

GNDCharte

17 réflexions sur “Charte: Vol au-dessus d’un nid de coucous

  1. Alberta here I come!!
    Les BS culturels louves des SS qui parlent… peut-on s’attendre à autre chose?
    L’égalité on va te la rentrer dans la gorge – c’est t’y compris ça!!!?? Disent les Germaines du Québec!!!
    Pôvres gars – pognés avec ça!

  2. Le pire dans ces sorties publiques que nous voyons partout c’est que ces personnalités parlent de différents sujets ( les changements climatiques, les centrales nucléaires, les éoliennes etc.) pour lesquelles elles ne sont pas des expertes. Leur notoriété est la seule compétence sur laquelle elles se basent pour pontifier et influencer le pôvre peuple. C’est comme si ces personnalités parlaient en mon nom. Malheureusement dans tout ça nous avons tous l’air fou…

  3. Djemila Benhabib n’a pas grandi dans mon estime avec ses arguments d’autorité concernant le projet de charte.
    Les athées militants semblent être des esprits religieux qui s’ignorent.
    L’argument d’autorité n’est-il pas caractéristique des religions? Si le prophète le dit, il faut s’incliner et le croire.Venant d’un personnage aussi important, c’est indiscutable.

  4. Je ne vois aucun scandale à exiger que les fonctionnaires d’un état neutre n’affichent pas leur religion par les vêtements. Le projet de loi ne dit rien d’autre. Je suis croyant, catholique, et je ne juge pas nécessaire de manifester ma foi à tout venant comme fonctionnaire. En dehors des heures de travail, liberté totale et aussi liberté totale dans le vêtement religieux pour les millions de non fonctionnaires. En passant, affirmer que le monde entier regarde le Québec qui débat de la charte c’est pas mal fort en ketchup.

  5. Nous devrons peut-être nous créer une charte des valeurs sur la réussite économique. Ainsi peut-être nous réussirons à parler d’économie

  6. Mathieu Bock Côté louange Raymond Aron, 30 ans plus tard..
    Voici ce que j’ai lu dans le livre « Le nationalisme québécois sur le divan » André Lussier 2002…
    p. 151.. Dans sa patriotique envolée oratoire, Guy Bouthillier, SSJB, a cru pouvoir ranger Raymond Aron à ses côtés dans la marche vers l’indépendance en raison d’un article de 1964, paru dans le Figaro, où il exprimait une certaine sympathie.
    Bouthillier aurait-il oublié de signaler les propos du philosophe-politicologue en 1983!

    Alors, rapportons-nous aux réflexions de R. Aron: « J’avais été (1967) moi aussi ému par la persistance, puis le réveil du Canada français, mais je n’étais pas assuré que l’indépendance, la souveraineté du Québec fussent la solution.

    Aron rapporte le contenu d’un article paru en 1982: « Dans l’article, j’exposai les chances et les risques de chacune des deux solutions;
    ou bien le séparatisme, qui implique l’abandon d’un million de Canadiens français établis en-dehors du Québec, avec le péril de la décadence économique ou d’une interdépendance plus effective que l’indépendance théorique;
    ou bien, un suprême effort pour donner un contenu à la nationalité canadienne, pour accélérer le bilinguisme (…) pour protéger le caractère français du Québec. »
    Enfin: « La France devait soutenir de son mieux les Québécois dans leur volonté de rester Français, nord-américains. Elle ne devait pas travailler activement à la désagrégation de la Fédération canadienne. » RA

    André Lussier dit: « Je comprends que c’eut été fort réconfortant que d’avoir dans ses rangs un des grands esprits, un des grands sages du XXème siècle. mais la vérité est toute autre.

  7. Ça commence à être gênant les commentaires des Janettes!
    Je suis en faveur de la charte mais je commence à avoir hâte qu’on passe le projet de loi et qu’on passe à autre chose car les commentaires des Janettes commence à ressembler à nuire à la cause de la charte. Djemila est une femme intelligente dommage qu’elle est dérapé comme ça. C’est pas parce que certains artistes ont fait des bonnes choses qu’il faut excuser leur commentaire lorsqu’ils sont idiots! Ce débat doit être fait avec vigilance et je commence sérieusement à me demander si le PQ fait pas durer le débat pour gagner des élections là dessus!

    Dans les dernières semaines, j’ai évolué sur l’idée d’enlever le crucifix du salon bleu pour le mettre ailleurs dans le parlement et je suis ouvert à ce qu’on accepte la proposition de la CAQ sur l’interdiction pour les personnes en position d’autorité seulement car la société et le débat n’est pas mûre pour un interdiction pour tout le personnel de l’état. La patrie avant les partis comme a déjà dit Bernard Landry donc qu’on fasse un compromis rassembleur avec la CAQ et qu’on passe à autre chose. J’aimerais mieux que le PQ s’engage à abolir les commissions scolaires pendant la prochaine élection mais est-ce que cela aussi c’est un leurre pour les petits poissons que nous sommes comme l’abolition de la taxe santé qui est devenu une taxe santé progressiste?

  8. Si le PQ réussit à embobiner les Québécois avec une entourloupette aussi insignifiante, ca en dira beaucoup sur le niveau de stupidité de la petite tribu.

  9. Et la Commission des droits de la personne qui rembarre Drainville et sa charte…: « La charte du gouvernement Marois porte atteinte aux libertés et droits fondamentaux. Plus encore, elle ne passe pas le test de la Charte québécoise des droits et libertés, estime le président de l’organisme, Jacques Frémont. » (sic)

    Mais Drainville s’entête malgré tout…

    Question: à quoi sert cette Commission alors? Pourquoi continuer de payer grassement une autre structure remplie à ras bord de fonfons qui ne sert à rien?

    • « François 1 dit: 18 octobre 2013 à 05:32
      Question: à quoi sert cette Commission alors? Pourquoi continuer de payer grassement une autre structure remplie à ras bord de fonfons qui ne sert à rien? »

      Au fil du temps, les libéraux fédéralistes et multiculturalistes ont noyautés la magistrature, par la nomination de leurs avocats aux postes de juges.

      Pourquoi, sur ce sujet, Jacques Frémont et les membres de la Commission des droits de la personne, sont-ils des penseurs non politiques, indépendants et crédibles ?…

      Ils sont payés pour émettre une opinion. Cette opinion est tout à fait conforme aux avis des immigrants et anglophones libéraux.

      Ils rejettent la primauté de la culture et des valeurs québécoises latines et françaises de la majorité au profit de l’étranger, par des arguments juridiques, selon la tradition anglo-saxonne. Selon le multiculturalisme canadien.

      « François 1 dit: 18 octobre 2013 à 05:32
      Mais Drainville s’entête malgré tout… »

      Bernard Drainville n’est pas anglophone. Les vrais entêtés sont plutôt Brent Tyler, Pitt Bill Johnson, Bob Libman.

      Ni immigrant et arabe. Il ne porte pas la barbe musulmane islamiste, que l’on voit tous les jours dans les bus et le métro de la STM. Selon les critères d’acceptabilité des fonctionnaires d’Immigration Canada.

      Il ne conçoit pas le peuple francophone du Québec comme une minorité ethnique, du Canada. Mais, comme une majorité de six millions de citoyens aux valeurs incontournables, du Québec.

      Son seul défaut, comme tous les députés du Parti Marois québécois, il est domestiqué. Il comprend la langue de Lord Durham. Sans laquelle sa tâche de politiciens serait mille fois plus simple, moins compliquée.

      SP

  10. Cette charte sert à fabriquer une crise avec le fédéral. L’ennemi à abattre c’est le multiculturalisme..
    On le voit très bien par le braquage de Drainville.

    Qui tire les ficelles dans ce plan stratégique?

    Qui sera présent au Lac à l’épaule pour analyser les sondages Léger?

    Qui est derrière le manifeste des Janette? Pourquoi Janette a-t-elle changé d’idée et accepté de se laisser manipuler?

    Il ne faut surtout pas sousestimer le pouvoir d’un empire médiatique affiché souverainiste…

  11. Excellents commentaires d’Hélène Beaulieu, je veux souligner ce que vous dites au sujet de l’empire médiatique de la province. J’ai la chance de me déplacer souvent dans d’autres et de constater les différences marquantes entre le nouvelles « made in Quebec » et celle d’ailleurs. C’est comme si nous sommes constamment les victimes de ccomplots de la part des autres canadiens. J’en peux plus de ce traitement malhonnête des l’information.

  12. Pingback: Vos préférés de 2013 | Le blogue de Joanne Marcotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s