Une île, trois villes?

MontréalÀ voir la répartition des arrondissements à Montréal, il semble qu’il y a là des indices du « mystère » Montréal. D’abord, une ville divisée, une ville infiniment plus morcelée que nécessaire (nombre d’arrondissements trop élevé que Denis Coderre ne veut pas remettre en question), puis une ville dont le coeur est à saveur fortement idéologique (Luc Ferrandez réélu avec une majorité simple à 52%!).

Ce matin, tous ces jolis maires d’arrondissement s’imaginent détenir un pouvoir certain, influencer l’avenir de Montréal et continueront de promouvoir la multiplication des structures et la lourdeur des processus administratifs. Pas une once de discussion sur l’hypothèque que constitue Montréal pour l’ensemble des citoyens du Québec n’a pu être entendue au cours de cette campagne.

Le politicien Denis Coderre avec une fiche quasi-vide de réalisations concrètes (si ce n’est que sa passion pour Twitter) est maintenant le maire de Montréal avec un appui famélique de 32% et un sous-groupe de candidats de l’ancienne équipe de Gérald Tremblay. Aura-t-il le « guts » d’aller au-delà du « bedaine à bedaine » et du populisme Twitter et d’appuyer Régis Labeaume dans sa quête de réformes des régimes de retraite des employés municipaux ou choisira-t-il plutôt d’appuyer le gouvernement du Parti québécois, allié traditionnel des syndicats?

Saura-t-il neutraliser les néo-écologistes qui bloquent tout développement à Montréal? (J’aurais pu utiliser aussi ultra-écologistes. Il semble que l’utilisation des préfixes et des suffixes, c’est la grosse mode #ironie)

Montréal perd ses familles, ses commerçants et ses infrastructures sont dignes d’une république de bananes. Pour corriger tout ça, espérons que Denis Coderre saura être à la hauteur et se refusera de verser dans la facilité de la partisanerie populiste.

Considérant l’urgence et son nouveau statut, Coderre est désormais responsable de ce qui attend Montréal. Pas le gouvernement péquiste du Québec; pas le gouvernement conservateur d’Ottawa. Lui. Coderre.

Il est peut-être le nouveau maire de Montréal mais je parierais que tous les citoyens du Québec ont intérêt à ce qu’il réussisse à redresser la métropole. Au-delà de l’aspect culturel et de ce qui se passe au quartier des spectacles. Au-delà des idéologies vertes et de la Bixi-fiction. Au-delà des éco-quartiers et des poules en ville.

Mais surtout, au-delà du virus de la Charte des valeurs québécoises du trio Marois-Lisée-Drainville dont les dérapages contaminent la vie citoyenne et le débat public depuis trop longtemps considérant les énormes défis réels que Montréal a à relever. Ne vous laissez donc pas distraire, M. Coderre! Il y a trop à faire. Vous êtes à la tête de Montréal pour les 4 prochaines années. Pour le gouvernement provincial actuel, quant à lui, rien n’est moins sûr.

2 réflexions sur “Une île, trois villes?

  1. L’équipe Coderre n’était pas mon choix. La population a parlé. Félicitations à Monsieur Coderre. Il n’est pas un révolutionnaire, donc je n’entrevois pas de grands changements dans la structure démocratique. Sa culture politique est libérale, donc le statu quo sera prévilégié. Il veut être un bon administrateur, je souhaite qu’il réussisse. Une première épreuve: Que fera-t-il avec Bixi? Il croit à un nouveau poste de ‘chien de garde’ pour lutter contre la corruption. Je doute du résultat. Il faut plus qu’une personne, même à la tête d’une équipe pour réussir. La police est un grand service, arrête-t-elle le crime organisé? Elle le contient. Elle fait juste ce qu’elle peut avec les moyens qu’elle a. Je souhaite que les mordus de la politique municipale commence dans quelques mois à préparer une équipe de relève pour la pochaine élection. Projet Montréal n’est pas celle qu’il faut. Je ne veux pas que le modèle du Plateau fasse tache d’huile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s