Fatima chez les libéraux

fatimaJe viens d’écouter la députée musulmane, Fatima Houda-Pépin, sur les ondes de Radio-Canada, à l’émission de Bazzo. Elle dit qu’elle est une femme de l’écrit mais elle se fait très bien comprendre par la parole.

Avant que les partis et les différents groupes pro ou anti-charte ne fassent de la récupération politique de ses propos, voici ce qu’elle a précisé ce matin. Elle est contre la charte telle que rédigée actuellement, elle sera toujours une libérale fédéraliste et a toujours été loyale envers son parti et son chef. Elle déplore que le projet de Charte divise les Québécois, trouve que les seuls gagnants à l’heure actuelle sont les intégristes et fait le constat que les gens, en général, ne comprennent pas vraiment la nature du débat.

Fatima (je me permets d’utiliser son prénom – c’est si joli) confie néanmoins qu’elle a tout fait pour que le Parti libéral participe au débat de façon non partisane. Le « J’ai tout fait » m’a semblé un S.O.S., si vous voulez mon avis. Son rêve: que tous les partis déposent leurs projets et qu’il y ait dialogue. « Mon chef connaît très bien mes positions sur la laïcité et la neutralité de l’État », confie-t-elle. Plusieurs discussions ont eu lieu entre elle et lui, même avant qu’il ne remporte la chefferie.

La question qui tue et qu’elle a posée de vive voix sur les ondes: « Y a-t-il une place au Parti libéral pour une diversité d’opinions? » On sait qu’il n’y en a pas dans le mouvement souverainiste, rappelons-nous de l’expulsion de Maria Mourani du Bloc québécois et des diverses manifestations de « Toé, tais-toé », mais qu’en est-il du PLQ? Couillard relèvera-t-il le défi de joindre l’action à ses multiples déclarations portant sur un PLQ-nouveau? Un PLQ qui débat? Véritablement? Hmmm…

Le sentiment que j’ai eu en écoutant Fatima est celui-ci. La dame a tout fait, dit-ellel, pour que le PLQ l’écoute. Elle travaillait à l’ébauche d’un projet de loi. Que s’est-il passé pour que M. Couillard ne s’en fasse pas le porteur et le défenseur? Le projet devait couvrir la question de l’intégrisme et fondamentalisme religieux. Voilà qui aurait été salutaire, car s’il y a problème ou menace, c’est bien celui-là et non pas le port de certains symboles religieux (kippa, par exemple) qui n’ont rien à voir avec une prétendue menace à la neutralité de l’État.

La sortie de Fatima met certainement au défi le nouveau chef du Parti libéral, un chef têtu, extrêmement partisan, et peu enclin à céder à une réflexion qui n’est pas la sienne.

Saura-t-il saisir l’occasion que sa députée lui offre ou l’a-t-il déjà ignorée? Est-ce parce qu’elle avait finalement compris qu’on la faisait « poireauter » qu’elle a enfin décidé de se prononcer publiquement? Je le crois. Une femme aussi loyale ne fonctionne pas sur des coups de tête. N’avait-il pas l’occasion de faire de Fatima sa « championne » de la défense des libertés individuelles et de l’égalité entre les hommes et les femmes? Ne réalise-t-il pas le poids rassurant que cela aurait eu auprès de la population? Est-ce qu’il y a une personne au Québec qui n’a pas eu un petit (ou un gros) frisson d’entendre Marc Tanguay parler du tchador à l’Assemblée nationale?

Manque de jugement? Partisanerie pourrie qui aveugle? Insensibilité? Inconscience des effets pernicieux du relativisme culturel? Ignorance?

Je ne sais pas. Mais ce que je sais, c’est qu’il me semble qu’avoir à choisir une défenderesse des libertés individuelles, j’aurais choisi celle qui a porté à l’Assemblée nationale la motion visant à interdire la charria et les tribunaux islamiques.

Motion qui avait été adoptée à l’unanimité et qui n’avait pas divisé les Québécois du tout.

8 réflexions sur “Fatima chez les libéraux

  1. Excellente description de la situation.
    Madame Houda-Pépin est la championne du PLQ pour défendre ce dossier. Si on l’a mis de côté, c’est qu’elle est trop forte, ou trop dérangeante, ou les deux. Cette femme a toujours eu mon plus grand respect et je ne suis pas PLQ.

  2. Madame Fatima , on suppose qu’elle faisait partie du PQ au lieu du PLQ, sera t’elle elle députée? En plus, elle s’est exprimée, le PLC lui a proposé, le dossier d’intégrisme, et c’est elle qui ferme pour l’instant la porte. Mettant qu’elle représente le PQ , et qu’elle s’exprime
    plus ou moins différemment de la ligne, certainement, en tous cas avec Mme Marois comme chef, elle sera exclue.
    Même Djemila ben habib qui était candidate en 2012 pour le PQ, elle qui ne livre rien, sauf , des propos à connotation reliés au voile, coran…..et pourtant , elle n’avait pas pourtant gagné pour le PQ.
    Une des exceptions est Madame Mou rani, qui se présentait pour le bloc, mais , la populations à Ahuntsic votait pour elle et non pas pour le partis.( je l’avait entendue le dire dans une campagne: si vous ne voulez pas voter pour le bloc, votez au moins pour moi). elle avait même réussi a convaincre, des membres ethniques pour la cause souverainiste.
    Mme Fatima peut être est consciente que le PLC fait son affaire plus loin que le PQ, sauf que la question peut se poser, est ce que le fait qu’elle est d’origine Marocaine, qui il faut le reconnaître a produit moins d’intégrisme, puisque la politique du Maroc rassemblait intelligemment tous le monde sous la monarchie et ne provoquait jamais , en tous cas dans l’apparence aucune confrontation avec les sensibilités historiques( patrimoine islamique) de la population, contrairement à la Tunisie ou sévissait depuis l’indépendance une dictature à laïcité ferme, je dirais provocatrice, on peut meme voire des vidéos de Bourghiba (ancien président) enlever les voiles aux femmes sous signe de modernité.ce qui a produit des extrémistes tout azimuts( islamiques, laïcs..),
    Il faut pas oublier l’héritage colonialisme français au Maroc, qui colonisait non pas seulement les terres mais aussi la culture, les esprits, ne peut il pas être une raison pourquoi Madame pencherais même légèrement vers le modèle français de laïcité?
    Ne peut il pas encore été une raison pour Mr Couillard, ayant vécue en Arabie saoudite, ou,
    juste en rentrant aux frontière, on t’enlève ta croix que t’a sur le coups, certainement, lui,
    comprend, mieux, ce que peut impliquer l’enlèvement d’un symbole religieux au travail , au Québec.

  3. Mme Marcotte je vous suggère de lire la chronique de Lysiane Gagnon de ce jour.
    J’éprouve moi aussi un malaise certain devant la récupération qui est faite des Benhabib et Houda-Pépin…
    J’ai le vague sentiment que cela ne fera pas avancer le dossier mais qu’au contraire, cela sert le PQ et les intégristes.. Ce filon le PQ ne le lâchera pas. Leur but est de laisser traîner le dossier jusqu’au printemps.
    Les stratèges péquistes offrent aujourd’hui une voie de sortie à Fatima Houda-Pépin en scindant le mouvement féministe.. Louise Beaudoin s’est vite empressée de louanger le courage de Fatima.
    Le débat, avec ces deux musulmanes en têtes d’affiche, risque de sortir des frontières du Québec et être récupéré par celui qui sévit en Europe en ce moment..
    Benhabib écrit souvent sur le site « Riposte laïque », mouvement anti-islamisme établi en Suisse. Quelques-uns des membres de ce mouvement ont été cités à procès pour incitation à la haine raciale.
    La montée inquiétante de l’anti-islamisme et du racisme en France ne doit pas être exportée ici au Québec.. Certaines députés à la peau noire en France et en Italie sont comparées à des orangs-outans.
    Le discours démagogique nationaliste qui sévit au Québec a eu raison des Harper, des Charest.. l’ennemi à abattre pour eux en ce moment est Philippe Couillard..
    Il devient de plus en plus difficile pour les Québécois de garder l’esprit critique. L’efficacité de de la courroie de transmission partisane (médias) du discours officiel péquiste est redoutable..

  4. Matières à réflexion: Puissances d’hier et de demain, L’État du monde 2014.. (La Découverte)
    « La puissance démographique du « monde musulman »: un épouvantail.

    Selon le théoricien du « choc des civilisations », la résurgence de l’islam ces dernières décennies a été attisée par des taux d’accroissement démographique spectaculaires.

    Cette théorie ne tient plus.. L’Islam est affaibli par ses conflits internes, latents ou éclatés. Sa puissance économique, hormis quelques pays pétroliers, restent marginale. Sa force militaire sous-équipée également.

    Le phénomène le plus notable est le recul inéluctable de la démographie musulmane, celle-là même qui fait sa puissance à en croire Huntington.

    Après une légère augmentation, un irrémédiable déclin. La prospective démographique est sans appel.

    Il faut donc fortement nuancer les assertions catastrophiques et le fantasme d’un choc des civilisations nourri par justement l’explosion démographique de l’islam et son « youth bulge » (explosion de la jeunesse)

    Le nombre des 15-24 ans en Iran avaient quintuplé entre 1965 et 2005, passant de 15% à 26%.. Mais la bulle se dégonfle rapidement et les jeunes musulmans ne seront plus que 19-11% en 2100, autant en Europe, qu’en Amérique du Nord.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s