Cuisant échec du Gouvernement de l’Identitaire

LegerOn peut se demander si les grands stratèges du G.I. (Gouvernement de l’Identitaire) reconnaîtront qu’ils ont lamentablement échoué, mais je parierais qu’ils n’oseront s’avouer le tort qu’ils ont causé en relativement si peu de temps.

En quelques mois à peine, le gouvernement de Pauline Marois, intoxiqué d’idéologie étatiste, récolte ce qu’il a semé: un climat d’affaires répulsif aux investisseurs et la concrétisation de la courbe de Laffer que nous avions prévue et illustrée aux lendemains du dépôt du premier budget Marceau, en novembre 2012 (relire ici Quand les sociaux-démocrates affament l’État).

Aujourd’hui, le couple Marois/Marceau compte nous faire croire qu’il n’a aucun contrôle sur la colonne des revenus du gouvernement. Faux. La colonne des revenus du gouvernement est le résultat d’un environnement réfractaire et défavorable aux études, au travail, à l’investissement et à l’épargne. En plus d’hériter des hausses d’impôts et de taxes du gouvernement qui l’a précédé, le G.I. en rajoute et s’enfonce davantage dans l’échec. Ajoutez à cela son incapacité à réduire la colonne des dépenses et vous avez là un gouvernement qui verse dans l’illégalité.

En effet. À quoi peut bien servir une loi anti-déficit si à tous moments, on peut en redessiner les contours, question de se rendre à la prochaine échéance électorale? Ne vous y trompez pas. C’est exactement ce qu’a fait le PLQ et ce que propose maintenant le PQ aux partis d’opposition.

Accompagnant cet échec éclatant sur le plan financier, l’échec du G.I. sur le plan de l’identitaire. C’est du moins ce qu’on pourrait tirer du sondage Léger-Le Devoir d’hier et dont les médias n’ont pas fait grand cas. Pourtant,

  • Malgré l’absence du chef Philippe Couillard à l’Assemblée nationale et ses maladresses de débutant, le Parti libéral du Québec devance le PQ de 5 points (37% vs 32%) tandis que le Parti québécois n’obtient que 39% des intentions de vote des francophones et un maigre 36% dans le Québec des régions.
  • Seulement 33% des Québécois et 41% des francophones voteraient pour la souveraineté.
  • Le projet de Charte, tel que construit, a réussi à parfaitement diviser en deux camps égaux les Québécois (45% sont pour; 45% sont contre). Les camps sont faits. Rien ne bouge.

Après avoir procédé à une distribution injustifiée de dépenses publiques et avoir titillé, et de très mauvaise façon, la fibre anti-religieuse pour certains et anti-islamiste pour certains autres, le PQ plafonne dans les intentions de vote tout en faisant échouer le projet de souveraineté sur la grève de l’indifférence.

Pire, avec son projet de Charte (duquel probablement 80% de la population aurait adhéré à 80% du contenu), le PQ aura réussi à contaminer et à infecter un débat qui aurait pu sensibiliser, puis amoindrir les risques de l’intégrisme islamiste en terre québécoise.

En résulte plutôt, une fièvre virale provoquant confusion, dialogues de sourds aux deux extrêmes, et finalement, mépris de l’héritage et des fondements de la civilisation occidentale. Chapeau!

Depuis plusieurs années maintenant, les plus proches conseillers des élites péquistes (choisissez parmi les Lisée, Bock-Côté et cie) nourrissent leurs élus de l’idée que le salut de leur parti et de la souveraineté passe par une crispation identitaire. S’en est suivi, entre autres projets déments, la Loi 14 pour radicaliser la Loi 101 et un projet de Charte des plus radicaux qui ne répond en rien aux inquiétudes (parfois justifiées) de l’heure.

Résultat pour qui veut bien comprendre? « E » comme dans « Échec »! Échec du parti, échec de l’adhésion à l’option souverainiste, échec du projet de Charte.

Le journaliste de la Presse Denis Lessard indiquait « qu’au Parti québécois, on prête davantage foi aux sondages internes, menés par Repère, et analysés par Pierre Drouilly et Pierre-Alain Cotnoir. Dans ces enquêtes, la chef péquiste devance clairement Philippe Couillard, les francophones sont fidèles au rendez-vous, mobilisés par la Charte de la laïcité. »

C’est ça, les amis. Continuez d’y croire.  Il en sera plus facile de vous battre comme le Bloc a été battu sans que personne n’ait vu venir le coup.

8 réflexions sur “Cuisant échec du Gouvernement de l’Identitaire

  1. Excellent billet Joanne. Ce qui m’inquiète est que Marois a fait tant de dégats en seulement 12 mois, irreparables et irresponsables, qu’est ce qui nous attend pour l’année qui vient? Impensable tout la dislocation qu’elle a causé. J’ai maintenant peur que le livre d’histoire qu’ils veulent ré-écrire sera plein de désinformation Elle est totallement inconsciente des conséquences de ses agissemtns. Comment changer les choses? Pourquoi le PLQ et la CA ne renversent pas le PQ? J’aimerais avoir ton opinion sur ce que tu penses sur ce sujet.

    • Bonjour Renee, Le PLQ et la CAQ ne reverseront pas le Gouvernement. Je persiste à croire qu’il est mathématiquement impossible que ces 2 partis aient tous deux, en même temps, le goût de déclencher des élections. La seule raison pour laquelle il y aurait élection, c’est si le PQ les déclenche. Ils ont voulu le faire cet automne mais les chiffres n’étaient pas assez bons. Je pense, malheureusement, que nous en avons pour un bout de temps avec le PQ.

    • « Comment changer les choses? Pourquoi le PLQ et la CA ne renversent pas le PQ? » RHE

      Quel bonheur !
      Enfin, une anglophone heureuse.
      Non seulement n’est-elle pas contente que le projet de loi 14 ait fini ses jours dans la déchiqueteuse, maintenant elle réclame que la CAQ s’allie au parti des immigrants le PLQ, pour renverser le seul parti francophone du Québec, le PQ.
      Franchement, ça c’est de la voracité rhodésienne. C’est trop.

      Niet !…
      Maintenant vous allez voir la CAQ s’allier au PQ.
      Notre héro, Christian Dubé, vas prendre le relais au ministère des finances et faire le lavage à l’eau de Javel.
      CH

  2. De toute façon même si le gouvernement est renversé quel seraient nos options. Puisque le PQ et le PLQ ont tout deux contribué à la débâcle et. La CAQ n’est que l’ombre de son prédécesseur l’ADQ. En ce qui concerne le parti Conservateur, il est embryonnaire et n’est pas en mesure de gouverner. C’est vraiment l’abîme.

    • ça peut paraitre étrange comme réponse, mais un gouvernement de QS serait la bienvenue… pour finalement nous faire percuter le mur de plein fouet. Ainsi, plus d’excuse pour avoir un gouvernemaman!

  3. C’est tellement triste. Nous sommes dans un tunnel et le train y entre à l’autre bout. Il n’a jamais fait aussi noir dans la politique québécoise. L’âge que j’ai, me rappelle que je ne verrai probablement pas le pire. Malheureusement, les jeunes générations vont en payer le prix malgré nos efforts de toute une vie pour leur laisser un héritage meilleur, décent tout au moins.

    C’est à se décourager d’être aux prises avec de tels « rêveurs » pour ne pas dire autre chose de plus insultant.

  4. Je m’étonne toujours de voir les électeurs tomber dans le même piège d’une élection à l’autre. À la prochaine élection, on sera mécontent du PQ at on reportera au pouvoir le PLQ qui a la dernière élection a été délogé à cause de la grogne populaire. Ça fait 40 ans que ça dure et rien ne semble changer dans un future proche. En relisant les classiques de l’histoire, il est vraiment étonnant de voir comment les propos de Bastiat (1801-1850) était juste sur la définition qu’il donne de l’État (http://bastiat.org/fr/l_Etat.html). Comme quoi, on aurait intérêt à relire nos classiques…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s