Cote du Québec: Fitch avertit le Québec

FitchRatingsLa firme de notation Fitch sert un avertissement aux acheteurs mondiaux d’obligations du Québec. Bien que l’organisme ne révise pas encore la cote de crédit du Québec (AA-) elle fait suivre maintenant cette cote de la mention « Négative Outlook » plutôt que « Stable Outlook ».

Une des raisons qu’offre Fitch pour revoir cette mention est le retard du Québec à atteindre l’équilibre budgétaire en 2014. Fitch ne semble croire non plus que les cibles quant à la croissance des dépenses puissent être réalistes.

Longer term spending control remains the most persistent risk to fiscal balance, particularly given lower spending growth targets in the revised fiscal consolidation framework.

Although the revised fiscal framework includes additional corrective actions to return to balance and offset the additional deficit borrowing now expected in fiscal years 2014 and 2015, a higher accumulated debt burden further reverses the progress on debt reduction made by the Province during the decade prior to the last recession.

En langage clair, Fitch a bien vu une croissance insoutenable de la dette et anticipe le moment où les taux d’intérêt alourdiront davantage le paiement des intérêts de la dette. Fitch avertit également les gouvernements du Québec, actuel et futurs, que la voie actuelle ne peut mener qu’à une décote s’il n’y a pas de changement dans la gestion des  fonds publics et un sérieux plan pour contrôler la dette publique.

Le gouvernement du Parti québécois et les partis d’opposition prendront-ils au sérieux cet avertissement? Continuerons-nous à promettre de nouveaux programmes ou à retarder, comme l’a fait hier la ministre Agnès Maltais, la résolution de programmes structurels, tels les déficits actuariels des régimes de retraite du secteur public?

Peut-on espérer autre chose qu’une pluie de nouveaux programmes lors d’une prochaine campagne électorale? Rien n’est moins sûr. Ce qui est sûr, toutefois, c’est que le printemps qui vient avec la Commission parlementaire de Bernard Drainville sera comme l’automne qu’on vient de vivre.

Parlons Charte!

14 réflexions sur “Cote du Québec: Fitch avertit le Québec

  1. « the progress on debt reduction made by the Province during the decade prior to the last recession »… Il parle de la décennie 1990-2000? ETK, ce n’est ceretainement pas la ndécennie 2000-2010. La dette sous M. Charest n’a cessé d’augmenter. Elle a crû de 36% sous son règne.

    • Bonjour.: Torrieu, d’accord ! – Mais le travail ne manquait pas – Question : Tous les gouvernements qui on été au pouvoir disaient avoir les solutions pour le Québec ! Si un jour et j’écris bien un jour les québécois vous donnes votre chance d’y accéder ; allez vous nous faire le coup de solutions miracle à votre tour ?
      Note : Je constate des erreurs de syntaxes(pas grave) se qui me porte à croire que le commentaire ne vient pas de Adrien Pouliot –

  2. au lieu de prioriser de reformer le cours d’histoire pour renforcer les éléments culturels et identitaires, le gouvernement aurait du renforcer ou introduire un cours d’économie dés le
    primaire, ou pourquoi pas enseigner l’histoire du déficit économique de la grece et de l’Espagne.

    • Je n’ai pas de cours d’économie, comment ce fait-il que je sais que si je remplis ma carte de crédit, pour que les enfants cessent de pleurés, un jour, la banque va venir me sonner les cloches?

      La différence; moi, je n’ai pas à me faire réélire père. Les politiciens, ce sont des ratés, pas de revenues (grassement payés d’ailleurs) s’ils ne sont en politique.

      JP

  3. La débandade va suivre. Il nous faut des dizaines d’années à tout refaire après que les péquistes siegent. Nous sommes au reculons.

    • Je te ferais remarquer la dette a augmenté de plus de 35% sous la dernière décennie libérale et que le dernier part à avoir atteint l’équilibre était le PQ en 1997… Tant qu’à dire n’importe quoi vaut mieux s’abstenir

  4. Triste et inquiétant pour l’avenir au Québec car sans une solide réforme de ses programmes et structures l’État du Québec va être encore plus lourdement taxé et va ressemble à un gros ministère de la santé. Nous n’aurons plus grand argent pour autre chose que la santé et les intérêts sur la dette publique. l’éducation va écoper, les routes aussi, la justice va être plus lente, etc.

    Il faut un changement de direction. Madame Marois devrait aller chercher un nouveau ministre des finances mieux que Marceau et lui donner le mandat de faire le grand ménage. Ça fait 30 ans qu’on gère tout croche au Québec. (Robert Bourassa, un bon gars qui voulait plaire à tout le monde et n’a pas vraiment couper grand chose, Lucien Bouchard et Bernard Landry ont fait le déficit zéro sur le dos du système de santé et dès qu’ils l’ont atteint, ils ont lancé un tas de programme stupide comme les garderies de Pauline Marois, l’assurance médicaments, etc. Jean Charest a grossi la dette comme jamais et Pauline a l’air de dormir au gaz.) Les pensions des fonctionnaires vont nous coûter une fortune également.

    Maurice Duplessis malgré tous ses défauts doit se retourner dans sa tombe quand il voit cela. Dans son temps, le Québec n’avait plus de dette sous son règne ce qui a permis de réaliser la révolution tranquille avec Jean Lesage(P.L.Q.) et Daniel Johnson, père (U.N.) qui l’a continué. Trois grands nationalistes et patriotes Québécois pas souverainistes sauf un peu pour Johnson(égalité ou indépendance) mais qui aimaient le Québec et ce genre de leader manque aujourd’hui à notre peuple du Québec. Le Québec en ce moment à de besoin d’un chef nationaliste progressite-conservateur pour faire le ménage et inspirer la fierté des Québécois.

    • Bonjour.: – « UN peuple n’a pas besoin de libérateur pour se libérer. Il se libère lui même »
      Tebouer, nationaliste, progressiste, conservateur !Le nouveau messie du Québec Adrien Pouliot(je ne crois pas faire erreur)
      — Ses propositions n’accrochent pas un nombre suffisant de vote à se jour ? –

  5. Pingback: La vendeuse de programmes sociaux | Le blogue de Joanne Marcotte

  6. Pingback: La vendeuse de programmes sociaux | Le blogue de Joanne Marcotte

  7. Pingback: Vos préférés de 2013 | Le blogue de Joanne Marcotte

  8. Dur à croire que le Québec s’en remettra un jour…..faire le grand ménage dans les programmes sociaux, la bureaucratie ainsi que les subventions aux artistes… Les Américains achètent de moins en moins d’électricité et nous on est pris pour payer les surplus(hausse d’hydro)…on refuse de créer de la richesse de peur que les envertdeurs nous lapident….bref…que ce soit Libéral, Péquiste ou Caquiste…ces 3 partis ne proposent pas grand chose à se mettre sous la dent…En plus des élections qui s’en viennent….ouf on est pas sorti du bois….on est dans la merde et on se noye dedans présentement. Imaginez si les taux d’intérêts se mettaient à monter…..imaginer le pire!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s