Charte: Le cirque est en ville

CirqueEnVilleArticle paru dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec, samedi, le 11 janvier 2014

Mardi prochain, le 14 janvier 2014, la Commission parlementaire sur le projet de loi 60 portant sur la Charte des valeurs, replongera encore une fois les Québécois dans une séance de thérapie collective parfaitement inutile et accessoire.

Excité à l’idée de titiller la fibre nationalo-identitaire du Québec profond (le Québec des régions), le Gouvernement de l’Identitaire des Marois, Lisée et Drainville a finalement trouvé une recette qu’il espère politiquement payante, celle de miser sur l’insécurité des Québécois face à l’islam politique et à l’intégrisme religieux.

Prétextant une menace aux valeurs et à l’identité québécoise, l’occasion était belle d’instrumentaliser un débat riche en émotions vives, carburant par excellence pour éveiller les antagonismes, marque de commerce d’un parti qui plafonne maintenant autour des 32% dans les sondages. Au lieu d’agir en hommes et femmes d’État responsables, la mise en scène du gouvernement Marois n’avait de but que celui d’obtenir une majorité parlementaire lors d’une élection automnale, ce qui n’a malheureusement pas eu lieu.

Le constat est clair. Si le but de l’exercice avait vraiment été de réaffirmer la neutralité de l’État et les valeurs que nous chérissons tous (égalité entre les hommes et les femmes, liberté d’expression et de presse, séparation de l’Église et de l’État), le gouvernement avait l’occasion de régler la chose promptement, et en nous épargnant la politique-spectacle de l’automne dernier. La Commission de ce printemps ne sera donc qu’un Acte supplémentaire à une pièce que l’on saura prolonger jusqu’à une prochaine échéance électorale. Dommage.

Parce que la menace provenant de l’islam et de l’intégrisme religieux est réelle. Les acquis de nos sociétés libérales seront toujours fragiles. L’égalité entre les hommes et les femmes, par exemple, n’est pas négociable, de même que nos libertés et droits fondamentaux énoncés dans nos Chartes québécoise et canadienne.

Cela dit, la légèreté avec laquelle le gouvernement et certains pro-charte sont prêts à transgresser les libertés et droits individuels, fondements mêmes de notre société de droit, est littéralement assommante. N’a-t-on pas la responsabilité au préalable, de clairement identitifer le problème et de nous assurer que le remède sera le bon?

Enfin, ne pourrait-on pas s’entendre pour régler l’essentiel: l’encadrement serré des accommodements religieux accompagné de politiques d’immigration qui encouragent la venue de gens qui partagent les principes et valeurs de nos sociétés libérales?

La propagande péquiste actuelle peut être efficace pour ce qui est de creuser les écarts factices entre Québécois et Canadiens et même entre Québécois. Mais le problème auquel nous faisons face n’a rien à voir avec le multiculturalisme « canadian » pas plus qu’avec le gouvernement des juges. La crainte de l’islam politique n’est pas une caractéristique québécoise; elle est également partagée par nos voisins canadiens. La neutralité de l’État n’est nullement menacée par le port d’un hijab ou d’une kippa par un fonctionnaire ou un médecin.

Le débat actuel n’est pas non plus un débat entre des droits individuels et des droits collectifs. Combattre l’islam politique peut même mieux se faire au nom de la défense des libertés individuelles.

Malheureusement, j’ai bien peur que le cirque printanier ne fera qu’ajouter à la confusion. Dommage. Vraiment dommage.

7 réflexions sur “Charte: Le cirque est en ville

  1. Joanne je crois que tout est dit sur ce sujet, maintenant nous allons arrêter, le temps que le cirque se termine. Ensuite nous ramasserons les cadavres le long de la route péquiste comme au temps des deux référendums. Je me souviens de chicanes de famille, d’émotions négatives et des froids que l’option péquiste a créer dans notre société à cet époque. Je ne me souviens pas d’une époque où les divisions étaient aussi marquées et désolantes dans nos familles.

    Enfin si certains porteurs de vérité comme Jean-François Lisée ne sont pas heureux ici, pourquoi ne déménageraient-ils pas eux? Ils pourraient aller ailleurs dans un monde refermé sur lui même, enfin dans un endroit où il fait assez chaud pour que leurs idées fermentent et se transforment en alcool pour saouler leur petitesse et cuver leur option. Nous pourrions garder notre hiver pour nous sans avoir peur d’avoir encore froid au coeur…

    Aujourd’hui le ciel est gris et mon coeur aussi.

  2. Pourquoi « Islam politique » quand le problème c’est l’Islam en tant que tel? Les « modérés » ne servent qu’à camoufler les « intégristes » (ceux qui appliquent leur religion comme elle est supposée être appliquée)

  3. Joanne, « le silence média » consensuelle sur la « Bombe » qui a fait la nouvelle pour quelques heures seulement m’intrigue. Quelle aurait été la réaction si une telle bombe avait concerné le couple Charest?
    Je ne peux m’empêcher de trouver étrange le moment de cette annonce imprévisible. Si cette nouvelle touchant ces deux piliers du paysage médiatique, artistique et politique québécois, s’avérait exacte, ce qui « semble » le cas, les colonnes du Temple québécois vont se retrouver ébranler.
    Pourquoi cette sortie maintenant? Alors que les débats sur la Charte s’amorcent? Qu’est-ce que cela peut signifier de la part de ces deux « fervents » militants souverainistes.
    L’individu avant la collectivité va à l’encontre de leur idéologie.. Il y a anguille sous roche!
    Ensuite, le cas Dieudonné, ce bouffon qui tient la France en otage, tombe bien mal à propos pour les Chartistes. La montée de l’anti-sémites contrecarre le discours islamophobe.
    En France, les eux extrêmes gauche/droite font front commun! Tazrik Ramadan qui soutient la quenelle de Dieudionné! Une boîte de pandorre a été ouverte.
    La majorité devrait sortir de son silence au Québec. Il ne faut pas laisser importer le modèle français ici.
    Voir la « Une » du Nouvel Observateur titrée « La Haine » symbolisée par la photo des trois propagandistes Éric Zemmour/Alain Soral/Dieudonné.. Il y est dit qu’il faut dénoncer avec force « toutes » les formes de xénophobie qui gangrènent la France 2014..
    Cet article a soulevé de nombreuses critiques.. « Zemmour l’intouchable? » L’islamophobie doit être aussi ciblée.
    Dieudonné n’a fait qu’emprunter une porte grande ouverte à la haine raciale.
    MBC, RM puisent leur inspiration dans le discours identitaire radical des Zemmour et cie..
    Le Québécois moyen vit sur sa planète. On ne le tient pas informé de ce qui pourrait paraître inquiétant dans le modèle français..
    On joue le jeu des nationalistes. « Vous êtes pas « tannés » de mourir bandes de caves » (Péloquin).. Me semble que ça suffit de ménager les susceptibilités des nationalistes.
    La France est en déroute.. Un Québec en déroute? Les Gaulois donnent une belle poignée aux Anglo-Saxons pas à peu près! Et après on se plaindra du « Québec bashing »…
    Un aperçu de la Presse anglaise britannique.. « Le presse française caniveau pour sa propagande pire que la Chine!….
    Finalement on aura ce qu’on mérite!

  4. À propos, de Dieudonné, l’intellectuel français Guy Millière a écrit d’intéressants textes sur le sujet aux liens suivants http://www.dreuz.info/2014/01/il-y-a-quelque-chose-de-pourri-au-royaume-de-france/
    http://www.dreuz.info/2014/01/au-dela-de-dieudonne-le-combat-quil-faudrait-mener/

    Quand à pourquoi cette sortie maintenant, il y a lieu de se demander si c’est n’est pas une diversion pour que peu de gens entendent les prochaines témoignages à la commission Charbonneau (après les squelettes dans le placard de la FTQ, je ne serais pas surpris de voir des squelettes dans les placards de la CSN et du PQ) ainsi que le bilan économique pas très reluisant. La charte serait probablement une manière détournée de dire « Tout va très bien Madame la Marquise ».

  5. La plupart des journalistes ne dénoncent pas l’inacceptable que nos élus nous font avaler…et le peuple se sent totalement impuissant devant cette lacheté des médias québecois. Et…les élus sont très heureux de pouvoir faire n’Importe quoi! C’est plus que désolant et triste.

  6. (Combattre l’islam politique ………………..)
    y en a il de l’islam politique au Canada ? que vous auriez du nommer si ca existe, puisqu’on on peut pas combattre l’inconnu.
    Probablement c’est par rapport des financement étrangers de certains mosquée , tel que parue aujourd’hui sur le site de sun news ;
    EZRA LEVANT- Saudi letter concerning oil and gas has panicky tone
    What swift actions would those be?
    Saudi Arabia already pumps millions of dollars into Canadian mosques, ensuring that Canadian imams preach the extremist Wahhabi interpretation of Islam favoured by the likes of Osama bin Laden.
    Saudi Arabia has a vigourous presence in Ottawa, not just through their embassy but through a phalanx of government relations consultants.
    And, of course, in countries like Syria, Saudi Arabia pursues its interests by funding armed jihadists……

    Tous le monde connaît les activités de l’Arabie, mais ce pays est toujours protégé par les pays occidentaux.
    Même après le 11 Septembre, l’Afghanistan a été envahi, mais la tète du serpent encore et toujours protégée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s