La faute de Couillard

Couillard2Les erreurs de jugement du PLQ de Philippe Couillard depuis l’éclipse de la Charte des valeurs du PQ ont été nombreuses: l’absence prolongée du chef, tergiversations sur la vision libérale, maladresses en ce qui touche la contribution de Fatima Houda-Pépin, nomination de Marc Tanguay comme porte-parole du PLQ en matière de laïcité et de signes religieux, etc.

Mais la plus grande faute revient à Couillard lui-même. Être cérébral, maniant bien les concepts, doué pour le langage abstrait et légaliste, le nouveau chef du Parti libéral du Québec a non seulement sous-estimé l’importance qu’allait prendre le débat identitaire suite à l’élection du PQ, il n’a pas compris comment il fallait parler au Québec « emo ». Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Léger Marketing. Selon son porte-parole, le projet de charte du PQ charme le Québec des régions et peu scolarisé, le Québec profond, quoi (mes mots).

Êtes-vous favorable ou défavorable au projet de Charte des valeurs de laïcité (projet de loi 60) du gouvernement?  (Source ici)

Sondage_Charte

Êtes-vous favorable ou défavorable à l’interdiction du port de signes religieux ostentatoires pour les employés de l’État durant les heures de travail?  (Source ici)
Sondage_SignesReligieux

Jean Charest avait fait la même erreur lorsqu’il avait été dépêché d’Ottawa en 1998 pour conduire le Parti libéral du Québec. Il avait dû comprendre qu’on ne devait pas insécuriser les Québécois sur leur « modèle québécois »  ni parler contre les syndicats, deux assises de l’identité québécoise… Il a bien appris sa leçon. En 3 mandats, il n’a rien fait pour remédier à l’immobilisme structurel du Québec…

Des critiques sur l’opportunisme du PQ? Qu’il s’agit d’une crise montée de toutes pièces? Oubliez ça! Ça ne prend pas. Le Québec « emo » s’en fout. Il croit comprendre l’enjeu et pour lui, c’est tout simple. Pas besoin d’études non plus, que la chroniqueur Chantal Hébert et Michel C. Auger aillent se rhabiller. La discrimination à l’emploi? Pas grave. Les gens qui portent la kippa depuis des centenaires méritent d’être congédiés, selon Réjean Parent. Rien de moins. Pas de ça « chez-nous ».

Pas facile de répondre aux attentes du Québécois qui achète la démagogie du Parti québécois ni de saisir le véritable sens des signaux mixtes émis à partir des sondages. Le Québec « emo » veut l’abolition des signes mur à mur, mais pas le congédiement si quelqu’un ne s’y plie pas. Selon un récent sondage 35% seulement des Québécois sont pour le congédiement; 51% contre. Même chez les francophones, 40% seulement sont pour le congédiement. Ajoutez à cela que 54% des francophones souhaitent que la Charte soit étudiée par les tribunaux (32% n’en ont pas besoin), et on peut douter de la prétention de certains chroniqueurs indépendantistes que les Québécois en veulent tant que ça au fameux « gouvernement des juges » des Chartes canadienne et québécoise…

Cela dit, le Québécois « emo », voyez-vous, celui qui carbure aux émotions, celui chez qui on entretient depuis des lunes l’idée que sa survivance est menacée, celui qui a peur de « l’étranger » qui vient « occuper » son territoire, celui-là, il ne supporte pas la nuance. Une solution qui imposerait de réfléchir un peu plus pour arriver à une solution qui sache concilier les libertés individuelles et respect non négociable de l’égalité entre les hommes et les femmes? Très peu pour lui. Aucun risque d’accepter ni même de comprendre des « Ça dépend ». Et puis, ça lui prend du concret.

Le voile, oui ou non.  Des espaces de prière, oui ou non. De permettre à quelqu’un de refuser de se faire servir par une femme, oui ou non. Des nouveaux congés religieux, oui ou non… Pouvez-vous répondre à ces questions, M. Couillard? Pouvez-vous nous dire si votre parti accepte qu’il y ait des écoles subventionnées au Québec, qui font porter le voile aux jeunes filles et qui séparent les garçons des filles en classe? Qu’en est-il des garderies? Accepte-t-on d’octroyer des permis à une garderie dont certaines éducatrices se recouvrent quand le père vient chercher les enfants?

Je viens d’entendre votre conférence de presse. Vous faites confiance aux institutions, à leur autonomie et à leur sens du jugement pour accepter ou refuser un accommodement religieux (pas différent du projet de loi du PQ, semble-t-il). On fait quoi quand un doyen d’une université manque de jugement? Je fais référence ici au doyon de l’Université de York. On fait quoi quand une école d’arts martiaux accepte de séparer les gars des filles dans sa classe parce qu’un homme ne peut supporter de toucher une femme en combat ni de lui serrer la main à la fin du cours? Je fais référence ici à ce qui s’est passé dans une province maritime, à Halifax. Voilà le genre de questions que vous pose le Québécois et qu’il faudra répondre autrement que par un « Ça dépend ».

Enfin, la deuxième erreur que fait le PLQ de Philippe Couillard est celle-ci: la Charte est le soap de l’heure et il le restera. Tant que cela ne sera pas réglé (ou tant que le PQ ne déclenchera pas une élection référendaire sur le sujet), la stratégie péquiste fonctionne à fond et avec la complicité de ses figures médiatiques les plus militantes, il ne sera pas possible de détourner l’attention sur l’économie ou sur tout autre sujet.

Je conçois que le projet de charte du PQ est radical, qu’il a bousillé la réflexion en y intégrant l’aspect vestimentaire et les signes religieux, et que nous n’ayons pas nécessairement besoin de solutions qui soient illégales au sens des Chartes canadienne et québécoise des droits et libertés. Mais le PLQ avait une responsabilité. Celle de démontrer hors de tout doute qu’un encadrement plus serré des accommodements religieux peut faire la job, qu’aucune concession ne sera tolérée quant aux valeurs occidentales qui sont les nôtres (égalité homme-femme, liberté d’expression, neutralité de l’État) et que le Québec sera attentif aux manifestations d’intégrisme religieux.

Cette preuve-là, elle n’a pas encore été faite. Je vous suggère d’utiliser la commission parlementaire pour en faire une démonstration constructive et en passant, vous souligne qu’il serait peut-être bon de modifier votre porte-parole en la matière.

Demain: La faute du PQ

7 réflexions sur “La faute de Couillard

  1. Que Philippe Couillard prête un certain niveau d’intelligence aux Québécois des régions est tout à son honneur.. Mais il n’aura pas leurs votes..

    Que les Péquistes exploitent la naïveté et la frilosité des régions, qu’ils les laissent se ridiculiser sur « U Tube ».. Oui le PQ aura leurs votes.

    Quand bien même Philippe Couillard tenterait de démontrer « hors de tout doute » qu’un encadrement plus serré ferait la job, sans le soutien des médias? Ça ne passera pas!

    Pourtant on le sait très bien qu’un encadrement plus serré ferait la « job ». Le PQ le sait aussi. Mais il est de mauvaise foi. C’est sa marque de commerce.

    Philippe Couillard gagnera à rester honnête, authentique. Il n’a pas à se rabaisser aux bassesses péquistes.

    Évidemment dans les bulletins de nouvelles ce soir, Fatima Houda Pépin sera la vedette, la pauvre victime sacrifiée…Autant Maria Mourani avait été qualifiée de traitresse autant Fatima recevra une écoute enthousiaste.

    A ne pas oublier combien Mme Pépin était conciliante avec Jean Charest alors qu’avec Philippe Couillard elle n’acceptait aucun compromis. Les atomes non crochus!

    Les Pépin et Mourani ont des opinions pertinentes mais pas exemptes d’émotions. Le PLQ se retrouvait paralysé malgré l’attitude conciliante utilisée de prime abord avec Mme Pépin..

    Richard Martineau talonnait depuis des mois Mme Pépin. Elle semblait avoir pris goût aux projecteurs. Aucun député de souche ou d’origine ethnique ne peut être Calife à la place du Calife.

    Mme Pépin n’a qu’à rejoindre le PQ. Elle sera reçue à bras ouverts. Elle a quitté le PLQ qui endosse les droits et libertés canadiennes. Ou bien elle accorde sa confiance au fédéralisme ou bien elle se range ans le camp nationaliste identitaire plus conforme à sa vision des droits et libertés…

    Je ne peux concevoir qu’un gouvernement puisse poursuivre aussi impunément dans la démagogie. Après Dumont, Harper, Charest, l’ennemi à abattre c’est Philippe Couillard. Tous tombent dans le piège. Les médias se sont acharnés sur Philippe Couillard aujourd’hui..

    Pourtant Pauline Marois se retrouve pas à peu près dans le pétrin. Reste à espérer que ce qui devrait être traitée comme une véritable bombe dans toute société démocratique ne sera pas désamorcée une fois de plus par le recours à la désinformation.

    Qu’attend-on pour demander l’avis de l’experte en terrorisme et sécurité internationale, Janine Krieber.. Je l’ai entendue affirmer à Anne Marie Dussault que ni le Québec ni le Canada n’étaient menacés par un complot islamiste, chiffres à l’appui. Tous les suspects en territoire canadien sont connus et étroitement surveillés..

    Pourquoi se faire complice de la stratégie machiavélique du PQ? La paranoïa collective!

    Je regrette mais si le Québec des régions est représentatif de ce qu’est devenu le Québec en 2014, la seule façon de réagir est, à mon sens, celle de Philippe Couillard. la dignité.

    Je refuse de me laisse identifier à une image aussi réductrice du peuple québécois et de me rabaisser aux rangs des démagogues.

    La Classe ne fait pas gagner de votes mais de l’estime de soi..

    •  » … celle de Philippe Couillard. la dignité. »

      La dignité de M. Couillard, c’est la défense aveugle du fédéralisme en voulant signé une constitution étrangère (étrangère car l’entente fut négociée sans le Québec : quand tu participes pas à des négo, tu signes pas les documents que les autres ont négociés.)

      De plus, lés povrez niochon des ragion « Je regrette mais si le Québec des régions est représentatif de ce qu’est devenu le Québec en 2014 …  » sont peut être moins incohérent que vous ne pouvez le croire, ils savent que le bon voisinage se fait plus facilement avec des gens qui respectent ses voisins. Est-ce horrible comme vision du vivre ensemble?

  2. Pour le voile, le kippa, le turban c’est rien, c’est vraiment ce qu’il y a dans la tête qui compte comme un pub de l’Ontario nous transmettait.

    Par compte le tchador, le burqa et le niqab, les demandes de prieres en dehors de la mosque, les séparations hommes-femmes dans nos institutions ou dans les activités, les demandes de services hommes-femmes…un règle claire doit être acceptée avant d’accepter et de signer tout documentaires pour les immigrants. C’est une règle du Quebec, vous l’acceptez ou pas, ce n’est pas une loi criminelle, par contre les demandes sur ces sujets ne seraient pas accommodés dans la province du Québec.

    Une chose est sure si c’est très claire auparavent, auprès des immigrants, j’ose espérer que nous aurions peu de problèmes par après. Est ce trop logique, ou est ce simpliste? Est ce que le Canada s’opposerait? C’est sure que les chrétiens francophones auraient une grande avantage pour se joindre à nous et avoir sûrement es mêmes valeurs.

    Un bon vidéo avec sous tritres ou voice overs, devrait être fait pour bien expliqué tout ces facets de la vie au Québec, à nos futurs citoyens (50,000 pour 20014). Tout cet argent et temps précieux que le PQ nous coûte avec les gymnastiques de cette charte inutile, auraient fabriqué des milliers de vidéos individuels pour chacun de nos futurs immigrants. Nos ambassades seraient chargés de procurer ces vidéos à ceux qui esperent immigré au Québec.

    Suis je raciste, faciste, étroite d’esprit. Trop directe et exigante? Pourquoi ne serait ce possible, peût être que plusieurs pays nous suivraient par après. Pourrait on avoir la sante paix un jour sur ce sujet qui ne pourra pas se regler avec les politiques d’immigration présentes. C’est juste mon humble opinion.

  3. Un beau show de boucane pour perdre ceux qui ne peuvent voir qu’il y a de la boucane. Exercice futile et sans valeur pour permettre de prendre le pouvoir. Mr. Bush U.S.A. nous a prouvé que la peur, c’a marche il a pu faire une grosse guerre qui a couté une fortune a ses citoyens qui devront payer les pots cassés pendant des années. Espérons que ce ne sera pas notre cas. J’en doute. Il sera toujours temps apres les élections d’expliquer pourquoi on ne peut pas faire tout ce que l’on voulait a cause du mauvais Harper d’Ottawa.

  4. Un petit aveu en passant: Couillard comme chef du PLQ c’est pas ma tasse de thé.
    Je ne peux m’empêcher de le voir comme un arriviste. C’est intuitif. J’agis comme un grand émotif mais enfin…J’aurais préféré Marceau.

  5. @Renée,
    Bravo, cette fois-çi, je vous félicite et je suis d’accord avec vous votre proposition est bonne : interdire les signes les plus dérangeant, dire non aux accommodements et former les immigrants sur les règles de la société Québécoise serait un grand pas en avant. Je pense aussi que la proposition de la CAQ pourrait être rassembleuse et que le PQ est inflexible pour gagner un mandat majoritaire là-dessus. C’est le style Lisée-Drainville-Marois!

    Le gouvernement du PQ aurait dû être rassembleur et aller chercher l’appui de la CAQ pour faire un projet
    acceptable et passer rapidement à autre chose : finance publique, création d’emploi, réforme des fonds de pensions de la fonction publique provinciale et municipale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s