Le P’tit Québec sous influence en matière économique

« John Adams, the second president, wondered, « Can a free government possibly exist with the Roman Catholic religion? » Thomas Jefferson, the third, believed that Catholicism was inseparable from political authoritarianism. « In every country and in every age, the priest has been hostile to liberty. He is always in alliance with the despot, abetting his abuses in return for protection to his own. »

Cette citation a été tirée de l’essai Inventing Freedom de Daniel Hannan. La question est existentielle: peut-on aspirer à la liberté lorsqu’un clergé (catholique ou autre) soumet la population au jugement et à l’autoritarisme politique?

Est-ce de cela dont souffre la population québécoise « junkie » du Gouvernemaman lorsque le président et chef de direction de Cogeco Louis Audet nous révèle les résultats d’un sondage CROP? (Lire son allocution ici)

« Un québécois sur deux est d’avis que l’entreprise privée ne sert pas les intérêts de la population et est, voire même, nuisible à la société! »

Êtes-vous sérieux, le monde? Êtes-vous si intoxiqués au prêchi-prêcha du clergé catholique d’un autre temps? Du clergé syndical d’aujourd’hui? Est-ce l’envie qui vous amène à ce dur jugement de ceux qui soutiennent à bouts de bras un État aussi vorace? Si ignorants de la chose économique? Si dépendants de l’Église et maintenant de l’État? Expliquez-moi. Je ne comprends pas.

Et puis, de qui parlez-vous donc lorsque vous condamnez cette fameuse « entreprise privée qui nuit à la société »? Regardez autour de vous. Votre pharmacien? Votre garagiste? Votre épicier? Coiffeur? Assureur? Déneigeur? Agriculteur? Comptable? N’a-t-on pas compris de la Commission Charbonneau que le fameux « secteur public » n’était pas plus vertueux lorsqu’il s’agit de « protéger le bien commun »? Il y participe bel et bien, à cette corruption!

Vous êtes charmés par les discours nationalistes? Croyez que la distinction québécoise vous protège? Que votre « nationalisme économique » est plus vertueux? Je vous suggère d’écouter Michel Arsenault à la Commission Charbonneau ces jours-ci. C’est de toute beauté de voir comment ces gens-là sont inspirants… et combien ils ont à coeur « l’intérêt économique des Québécois ». Ça, c’est du modèle québécois, mon ami.

Ce sondage CROP me jette par terre, j’avoue. Parce que si c’est ce qu’a produit la « culture distincte québécoise » et l’héritage catho, alors je dois être plus anglo-saxonne que Québécoise de souche et il est grand temps que la communauté des affaires s’affirme, se fasse valoir et cesse de marcher sur des oeufs, de peur de perdre de l’influence politique ou des subventions gouvernementales (lire ici « Y’a-tu des « vrais hommes » icitte« ).

Je suis donc ravie d’en entendre de plus en plus se lever et contester l’humeur du P’tit Québec.  M. Audet de Cogeco suggère un cours obligatoire sur l’économie au niveau secondaire. Bravo! À Davos, l’homme d’affaires  Charles Sirois concluait que le Québec était prisonnier d’une mentalité de syndiqués.  Bravo! Pierre Boivin, ancien président du Canadien de Montréal, s’inquiète de la place que prend le débat sur la Charte.  Vraiment pas une priorité, selon lui, quand on regarde les défis qu’a à relever le Québec. Bravo!

En 2010, lorsque Jean Charest convoque un forum économique bidon, Pierre-Karl Péladeau de Québecor choisit de ne pas y être et publie plutôt une lettre ouverte dans les médias. Il requestionne certaines fondations du modèle québécois : la formule Rand, le déséquilibre des forces entre employeurs et syndicats, les modes d’accréditation des unités syndicales, etc. Bravo! Résultat? Scandale!

Le sondage SOM dont je vous faisais part cette semaine est aussi déconcertant lorsqu’il s’agit de trouver des solutions pour nous sortir du marasme. 66% d’entre vous seriez d’accord pour augmenter les impôts et les taxes des entreprises. Quand on sait que les impôts sur les bénéfices des sociétés sont une des taxes les plus nocives plus l’économie, il y a de quoi frissonner devant l’ignorance. Et puis, les entreprises d’ici sont déjà très désavantagées par rapport à celles des autres provinces. Voir plus bas une illustration des écarts de contribution des employeurs sur la masse salariale par rapport aux autres provinces pour un salaire de 40 000 $.

Oh, les entreprises ont leur bout de chemin à faire. Robert Gagné lui-même invoque les subventions aux entreprises comme un des premiers endroits où rationaliser la dépense (malgré ce qu’en raconte la chroniqueuse Martine Desjardins dans le Journal d’hier – j’y reviendrai).

Ce qui m’amène à finalement comprendre peut-être un peu mieux pourquoi un Québécois sur deux méprise et se méfie autant de l’entreprise privée. Quand on a une Martine Desjardins qui se permet de remettre en question le travail rigoureux d’un économiste et quand un prof de français du cégep Limoilou insère dans son syllabus une lecture obligatoire du livre de Gabriel Nadeau-Dubois (source: Sylvain Bouchard du 93,3), on n’est pas sortis du bois, le monde.

Vous êtes sérieusement sous influence et vos nouveaux clergés syndicaux et de décroissance durable sont à la veille de passer au confessionnal.

ÉCARTS DE CONTRIBUTION DES EMPLOYEURS QUÉBÉCOIS SUR LA MASSE SALARIALE PAR RAPPORT AUX AUTRES PROVINCES POUR UN SALAIRE DE 40 000 $ (Source: Conseil du patronat du Québec)

CPQTaxesMasseSalariale

20 réflexions sur “Le P’tit Québec sous influence en matière économique

  1. Merci pour tes chroniques. J’ai la mentalité anglo-saxonne, d’ailleurs je suis anglo-saxonne. J’en reviens pas de voir une Martine Desjardins écrire sur l’économie quand on sait qu’elle a chamboulé tout un printemps pour quelques sous.

    En 1978 mon mari et moi on a fondé une petite compagnie qui emploie entre 10 et 16 employés. Demandez-leur si notre entreprise privée est inutile. Si demain on ferme, économiquement on vient de placer 16 familles sans ressources. Ma fille a racheté la compagnie. Jamais en 36 on a demandé des subventions. On paie beaucoup d’impôt. J’en reviens pas comment on pense face à l’économie. Tout le monde va de son petit laïus sans vraiment savoir de quoi on parle.

    J’ai toujours été la comptable de cette compagnie. En tant que comptable, tu dépenses selon les entrées d’argent. 1 + 1 = 2. Pour le gouvernement c’est 1 entrée d’argent équivaut à 5 et 6 sorties. J’en reviens pas que le ministre, Président du Conseil du Trésor nous dit qu’on n’est pas dans le rouge. Ils doivent en fumer de la bonne au Parlement.

  2. Joanne, great post once again.

    I think it is a question of pride for separatists and the believers of ‘gouvernmama’. They are obsessed with trying to prove that their way is better than the Anglo Saxon way even though it is obvious it is a failure. In fact ‘Anglo Saxon’ is a dirty word in much of Quebec – those evil people in the rest of Canada that just don’t understand Quebec. $7 a day daycare is a complete failure – and I actually have $7 day daycare for my kids – but I had to wait years for it and I am highly privileged because my girlfriend works for the government. About 95 % of our friends don’t have it and are on waiting lists paying as much as they pay in Ontario. Please, for the love of god, lower taxes and abolish $7 a day daycare.

    This quote:

    « Un québécois sur deux est d’avis que l’entreprise privée ne sert pas les intérêts de la population et est, voire même, nuisible à la société! »

    Is very troubling. The entirety of income in this province in is generated from private enterprises. The government itself is funded by taxes generated by private enterprise. The PQ continues to bite the hand that feeds it by making the environment in the province hostile to business.

    Anyway, I could go on and on!

    And just for the record, I am Catholic, and I totally agree with your statement about Catholicism – it has been used as a tool to repress populations throughout the centuries. Protestantism has its weaknesses too, but I believe that Max Weber had some excellent points when he revealed how it contributed to Capitalism.

    And by the way, I love Quebec. I think it has the potential to be the richest province in the Country, but dramatic changes in perception would be necessary. This crusade against Anglophones, minorities, Capitalism, and reinforcing socialism which is proven to be a failed idea has to STOP.

    • It was nice to read you. I’m also an Anglo Saxon living in Québec. I agree with you that Anglo Saxon in Québec is a dirty word.

    • You say ¨… statement about Catholicism – it has been used as a tool to repress populations throughout the centuries. ¨ ; I would need from you examples.

    • i agree partially with you, i think PQ and mama Pauline is bad for our community, where i disagree, its about 7$ day care, like you said, you are privileged to have it, cause your’ wife works for the governement, i thought 7$ day care was created for single mom or dad to encourage them to go back to work, even if they had minimum wadge or a bit higher,the problem here, its not the program itself, (like the school fees) its more about peapole who have money to pay those services but uses those programs!!!

  3. Je le dis depuis la nuit des temps que le Québec en est a un point de non retour. La raison? Le nombre de monde dont la survie (revenu) vient du bon gouvernement. Ex. Fonctionnaires, employés des sociétés parapubliques et fonctionnaires du bien etres social i.e. ceux qui reçoivent un cheque,,employés des villes Faites le compte incluant les gens de leur famille et amis influençables et vous verrez que le projet de changer cette pensée socialiste est insurmontable. Je demeure au Québec parce qu’avec mes revenus de retraite,j’en ai plus pour mon argent que dans n’importe autre province du Canada.

    • Quelle hypocrisie! Vous dénoncez tout ceux qui tirent leur revenu de l’état Québecois comme étant une bande de rapaces qui ne changerons jamais, puis vous dites que vous habitez le Québec parce que ses programmes sociaux vous permettent d’y vivre plus à l’aise que dans les autres provinces. Incroyable!

  4. au niveau du catholicisme … the proof is in the pudding… France, Amérique Latine, Mexique, Québec… de vrais exemples de prospérité économique…!! Les cathos – et oui – toujours prêts à faire un deal avec le diable… d’utiliser la force et la coercition pour arriver à leur fins… pas très friands de la liberté en pratique cet gang là… et l’état continue à endoctriner les jeunes qui passent dans le collimateur de l’école publique… rien pour leur donner confiance dans leur moyen… manufacturer de bons petits junkies qui vont voter du bon bord… i.e. pour voler la propriété des autres – il me semble que même chez les cathos – thy shall not steal – est one of the feature… guess some take it more seriously than others…

  5. J’en reviens pas! Pour moi, ce devrait être tout le contraire. A voir comment nos infrastructures tombent en lambeaux, le temps d’attente toujours plus long dans nos hopitaux, l’état de décripitude de nos écoles (on peut continuer longtemps, la liste est longue!), la piteuse gestion des fonds publiques, l’accroissement toujours plus prononcé du service de la dette, sans parler de tous les services sociaux qui coutent chers même si on n’a pas les moyens de se les offrir. Et tout ca en venant impunément en prendre toujours davantage dans les poches des contribuables… Je crois être en droit de me poser la question à savoir s’il y a quelque chose qui fonctionne bien dans les mains voraces d’un gouvernement, tout partis confondus?

    La citation devrait plutot se lire:

    « Un bon nombre de québécois est d’avis que le gouvernement ne sert pas les intérêts de la population et est, voire même, nuisible à la société! »

  6. Encore un excellent texte Joanne!!

    Pendant que les syndicats trône au Québec . La preuve est a l appuie cette semaine j en convient! J aimerais être journaliste juste une journée pour pouvoir faire un vox pop a la sortie du parlement!!
    Ma première question serait celle ci :
    Selon vous combien l état engage telle de personnes ici au Québec???
    Deuxième question :
    Combien l état verse telle en salaire ici au Québec???
    Troisième Question :
    Combien d argent donne t on en prime de départ par année ici au Québec???

    J aimerais posée c est dite question juste pour voir a quel point notre classe politique est déconnectée de la réalité!
    Ici au Québec nous devons de pensée en français qui disent ….
    Mais pendant ce temps tout le monde ce dit:
    Me … Myself…. And I !!

    Bonne journée!!

  7. Joanne, et le PQ qui se prépare à déclencher des élections… Qui conseille le gouvernement Marois? La stratégie bien orchestrée de Bernard Drainville, celle de Michel Arsenault! C’est machiavélique!

    L’avocate du PQ qui a réussi à transformer Pauline et son mari en victimes! Michel Arsenault qui s’est excusé pour sa farce plate. A la fin de son témoignage, on a même eu droit aux conseils « avisés » de celui dont les propos entendus étaient clairement révélateurs!!…
    Et ce matin? Tout le doute soulevé envers l’intégrité du PQ? Pouf! balayé sous le tapis….

    « Le Québec est dans l’rouge » et Pauline se promènera la semaine prochaine pour faire la distribution de ses cadeaux électoralistes..
    Et les 350 millions qui seront « dépensés » dans un projet « à haut risque » en Gaspésie (personne ne se souvient de la Gaspésia??)

    La grogne des cimenteries, pour certaines « familiales » (Portneuf), n’ayant jamais bénéficié de subventions est compréhensible.
    Qui plus est, le projet de Port Daniel va échapper au BAPE.. et le ciment qui en sortira sera « plus écologique » que celui de toutes les autres cimenteries du Québec!!
    Les cimenteries actuelles ont une réserve jusqu’à « 2020 ». Le marché se retrouvera saturé. Des centaines d’employés manifestaient aujourd’hui sur la Colline parlementaire.

    Québec inc…. reprend de plus belle. L’État actionnaire, la Caisse de dépôts qui prend les risques, ce que Laurent Beaudoin ne se serait pas permis..

    Le Québec est malade de son nationalisme. Il est là le cœur du problème.
    Les médias se font complice de l’élection du PQ parce qu’ils croient que le PQ pourra mener de front ses deux combats: économique et souverainiste.

    Que fait PKP? Où est le bon sens que vous lui avez attribué alors que le PLQ était à la recherche de solutions?
    Vous ne pensez pas plutôt que c’est son nationalisme qui le tenait à distance de toute action du PLQ, le plan Nord, par exemple..
    Car on sait qu’il est derrière Pauline Marois, qu’il est interventionniste ayant lui-même été favorisé lors de l’achat de Vidéotron..4

    Comment peut-on s’attendre à ce qu’une population « ainsi manipulée » par son Élite ne soit pas réfractaire aux entreprises privées?
    L’Élite est obsédée par le « pays », la terre promise..

    Dans la croisade menée pour sensibiliser à ce « Québec dans le rouge, vous ne pensez pas que pour eux la solution sera dans « encore plus d’État »?
    La nationalisation d’Hydro Québec, la prochaine étape?

    Je pense que croire que l’élection du PQ favorisera les Entreprises privées, relève de l’utopie. J’ai entendu aujourd’hui que oui il faudra couper dans la fonction publique mais tiens donc! en éliminant la sous-traitance! (le privé?)

    Il ne faut surtout pas que le PQ soit réélu. Le PLQ de Couillard au pouvoir pour les 4 prochaines années ne pourrait jamais faire autant de tort au Québec que ne le ferait ce gouvernement péquiste majoritaire identitaire.

    Après la Charte des valeurs, une constitution, une stratégie pour instaurer des institutions républicaines en même temps que des investissements Québec inc, agressifs…

    J’arrête ici, ça me donne le tournis!

    ,

  8. J’aimerais ajouter.. pourquoi les Lucides (Facal, Bédard, Brassard) ont-ils boudé la CAQ?

    S’ils avaient donné leur appui à François Legault, je suis certaine que la CAQ n’aurait pas subi la dégringolade qui s’en est suivie avec les bons soins des médias péquistes.

    Un parti clairement identifié à la droite pour faire le ménage et se débarrasser de la péréquation était nettement plus crédible que de saborder le PQ de René Levesque comme ils l’ont fait. Il ne reste plus rien de démocratique dans ce parti.

    « Mettre la souveraineté sur la glace » leur aurait permis de consacrer toutes leurs énergies à redresser la situation économique du Québec. Un recul pour mieux avancer..

    Même moi qui suis fédéraliste, le projet de pays dans un Québec qui aurait été remis sur les rails aurait pu me paraître intéressant.

    Quel beau gâchis!

  9. Joanne, comme toujours un excellent billet. Une chance que nous pouvons te lire pour retrouver notre sante mentale. On se dirait en enfer…quelle periode historique, quelle honte que si peu de journalistes ne puissent etaler la verite. Toi, dominic, Ravary et Eric etes les seuls braves, les autres ont tous peur de se faire chicaner ..quelle societe distincte. J’adore mon Quebec mais je deteste tout ceux qui le traine dans la boue et lui font mal!

  10. j’ai pas tout lu comme je le ferait d’habitude, parce que je pense qu’il faut faire tres attention au sondage, c’est pas sérieux, croire qu’un % X cautionne une idée Y avec un échantionnage de 1000 personne…

  11. Pingback: Election 2014 in Quebec: Parties Expose their Empty Slogans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s